LE 7 OCTOBRE, LA JOURNÉE MONDIALE POUR LE TRAVAIL DÉCENT

Crise
LE 7 OCTOBRE, LA JOURNÉE MONDIALE POUR LE TRAVAIL DÉCENT

 

Une initiative prise par la Confédération syndicale internationale (CSI) qui a notamment pour objectif de sensibiliser les États au respect des normes de l’Organisation Internationale du Travail.
«Le 7 octobre, c’est avant tout une date arrêtée dans le cadre de la Confédération syndicale internationale (CSI) pour sensibiliser sur les normes du travail. On fera un colloque, comme prévu, pas une manifestation. Comme l’an dernier, FO ne mélangera pas les choses», a déclaré ce lundi le leader de la confédération, Jean-Claude Mailly dans un entretien au journal Le Parisien.

En effet, cette journée a été fixée depuis longtemps, en décembre 2008, par la CSI, l’organisation à laquelle sont affiliées la plupart des confédérations syndicales françaises. La CSI avait alors décidé de reconduire sous la même l’initiative prise l’an dernier, en appelant les syndicats du monde entier à mettre en avant pour tous les travailleurs, l’exigence du droit à un « travail décent», c'est-à-dire à un emploi respectant les normes de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) et du droit à une protection sociale collective. Cette revendication est d’autant plus urgente qu’avec la crise, l’OIT craint une augmentation, d’ici à la fin de l’année, du nombre de chômeurs de près de 59 millions et du nombre total de travailleurs pauvres qui pourrait atteindre 1,4 milliard.

Pour la confédération FO, il s’agira de dénoncer, avec la CSI, « des décennies de déréglementation et l’avidité et les énormes bénéfices d’une petite minorité qui ont plongé le monde dans la plus grande récession depuis les années 1930». Dans ce cadre, elle a prévu le 7 octobre d’organiser un meeting-débat consacré à la crise et à l’action syndicale internationale où devraient intervenir un certain nombre de syndicalistes étrangers. Le colloque s’inscrira également dans l’organisation fin octobre d’une «Conférence nationale FO» de délégués syndicaux confrontés aux plans sociaux dans les entreprises françaises. Son objectif, précise FO, est de «coordonner et de renforcer l’intervention syndicale pour la défense des droits des salariés».

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster