1 minute de silence

 

-       jeudi 1er octobre 2009 à 15h :

 

       Arrêt des micros et sortie dans 

l'enceinte des bâtiments pour  marquer

1 minute de silence

lors de l'enterrement du collègue  d'Annecy.

 

Déclaration FO COM

 

Cher(e)s collègues,

Encore une fois France Télécom est endeuillée par un suicide et encore une fois la gouvernance de l’entreprise est mise en cause.

Si la direction de France Télécom veut donner une chance aux négociations sur la déclinaison de l’accord interprofessionnel sur le stress, elle doit réellement prendre la mesure de la situation et le montrer aux salariés.

 

Des gestes forts s’imposent.

 

Nous demandons que cesse le double langage à la tête de France Télécom.

Il est impossible d’entendre le Directeur France déclarer qu’il n’y a rien de particulier à France Télécom et qu’il faut continuer comme avant.

Nous redemandons le gel de toutes les restructurations et de toute mobilité géographique et professionnelle non volontaire.

Maintenant, chers collègues, nous allons faire une minute de silence en mémoire de notre collègue d’Annecy.

Merci.                        

 

SAINT QUENTIN, le 1er octobre 2009.

Denise Dehame 

DT NORD – AVS SAINT QUENTIN

Déléguée Syndicale – Déléguée du Personnel

Suicides chez FRANCE TELECOM - message de Denise DEHAME à ses camarades FO COM

Cette minute de silence respectée nationalement à la même heure est une initiative locale (Bordeaux).
La lecture des mails (de bas en haut) démontre que les salariés de FRANCE TELECOM sont à bout de patience.
Comme me le disait notre Camarade Jacky VICTORICE, (Secrétaire fédéral FO COM et membre du Bureau de l'UD FO 02) lundi soir : "les suicides vont (peut-être) cesser à FRANCE TELECOM, est-ce que ce sera ensuite votre tour à Pôle Emploi (ça commence, hélas !) avant d'être ensuite celui de la Poste ?"

Rappelons-nous d'un slogan de 1968 : ''NE PAS PERDRE SA VIE A VOULOIR LA GAGNER !''.
  • Les méthodes de "stress management", ça suffit !
  • Les restructurations, ça suffit !
  • Les directives européennes consacrant la libre concurrence et donc la destruction des services publics, ça suffit !
  • Les fermetures d'usines, les plans de licenciement, ça suffit !  

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster