FO Actualités Retraites n°74

Mardi 29 septembre 2015

FO Actualités Retraites n°74

Éditorial de Philippe Pihet, Secrétaire Confédéral : Mobilisés, nous ne pouvons pas échouer !

Philippe pihet 3

Nous n’avons pas pour habitude de commenter les négociations en cours. Les informations dont peuvent disposer les militants figurent dans les circulaires qui font suite aux réunions plénières.

Pour la première fois dans cette négociation AGIRC-ARRCO, il nous paraît important d’élargir le canal de l’information au maximum. La raison tient dans l’attitude du MEDEF qui a délibérément politisé la négociation. Vous connaissez les propositions d’abattements, certes temporaires et dégressifs, mais cela revient à déplacer la borne de l’âge légal.

En fait, le MEDEF ne négocie plus : il s’adresse aux politiques dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017. Quelle organisation syndicale peut s’associer à cette démarche qui condamne le paritarisme ? A cette heure, il n’y en a pas.

« L’incompréhension du présent naît fatalement de l’ignorance de l’Histoire ». Cette phrase de Marc Bloch trouve aussi un écho dans « notre » histoire du paritarisme.

Fin 2000, le MEDEF - déjà lui - voulait en finir avec l’ASF (ancêtre de l’AGFF). Les ultras libéraux, les mêmes qu’aujourd’hui, avaient pris le pas sur les tenants du paritarisme.

Grâce à la mobilisation impressionnante, lors des grèves et manifestations du 25 janvier 2001, et malgré l’arrogance du président patronal de l’époque, un accord fut trouvé qui permit la création de l’AGFF.

Accepter aujourd’hui le recul des bornes d’âge, c’est faire de la politique, ce n’est pas servir le paritarisme et encore moins la répartition. Pour obtenir des conditions qui permettent de signer un accord, disposition dans laquelle est toujours la Confédération, il faut en expliquer les enjeux au plus grand nombre.

Chacune et chacun d’entre vous, lecteur, peut participer à cette mobilisation. La Confédération sera évidemment en appui si vous le souhaitez. Ce combat est celui de 30 millions de salariés : 18 en activité, 12 en retraite.

Mobilisés, nous ne pouvons pas échouer !

Par Philippe Pihet, Secteur Retraites

Actualité retraites FO

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster