RETRAITE DE BASE: LES FRANÇAIS ET LA RETRAITE

Actualité Retraites - FO n°65

RETRAITE DE BASE:


LES FRANÇAIS ET LA RETRAITE

Les enquêtes d’opinion sur la retraite sont nombreuses dans la période récente, avec la perspective prochaine d’une nouvelle réforme des retraites. Le 28 mai 2013, le Conseil d’orientation des retraites présentait le résultat d’enquêtes récentes sur les motivations de départ à la retraite ainsi que sur les opinions et attentes vis-à-vis de la retraite. L’intention du COR n’était pas de synthétiser l’ensemble des résultats de ces enquêtes, dont les méthodologies peuvent d’ailleurs être discutées. Il s’agissait, lors de cette réunion, de présenter les principaux résultats d’un petit nombre d’enquêtes, jugés suffisamment robustes compte tenu du nombre de personnes interrogées, ou dont le renouvellement à intervalles réguliers permet d’apprécier les évolutions des réponses au cours du temps.

En 2011, 3 retraités sur 4 sont partis dès qu’ils ont pu

Les motivations de départ à la retraite: le taux plein et la borne des 60 ans mais aussi la lassitude au travail, les problèmes de santé et le souhait de profiter plus longtemps de la retraite [1]

- Le recours à la retraite anticipée est moins fréquent par rapport à l’enquête menée en 2010.

- 14% des retraités sont partis avec une surcote contre 10% en 2010.

- Si l’âge moyen de liquidation est de 61,5 ans, l’âge idéal cité par les personnes interrogées est de 60 ans. Les trois quarts sont partis dès qu’ils ont pu.

- Les motifs de départ en retraite: le taux plein et la borne des 60 ans sont les variables qui jouent le plus dans la décision de départ. La lassitude au travail, les problèmes de santé et le souhait de profiter plus longtemps de la retraite viennent ensuite.

Les trajectoires de fin de carrière sont marquées par le chômage, les problèmes de santé et la préretraite [2]

- En 2012, deux tiers des retraités sexagénaires ayant occupé un emploi après 50 ans sont passés directement de l'emploi à la retraite. Pour le tiers restant, les trajectoires de fin de carrière sont marquées par le chômage, les problèmes de santé, la préretraite ou encore les contraintes familiales.

- Travailler pendant la retraite est plus fréquent aujourd’hui; dans ce cas l’emploi occupé est alors très souvent à temps partiel. L’assouplissement de certaines conditions du cumul emploi retraite, intervenu en 2009, a favorisé cette évolution.

- Les dernières réformes des retraites ont sans doute influé sur les intentions de départ des quinquagénaires qui occupent un emploi: en 2012, ceux-ci envisagent d'arrêter de travailler à 61,4 ans en moyenne, soit 1,5 ans de plus que leurs aînés en 2006.

60 ans est l’âge idéal de la retraite pour la majorité des personnes interrogées

Pour la majorité des Français, le système de retraite doit rester essentiellement public.


Le «Suivi barométrique de l’opinion des Français à l’égard de la santé, de la protection sociale, de la précarité, de la famille et de la solidarité» est une enquête d’opinion que la DREES commande tous les ans depuis 2000. Les tendances qui se dégagent de l’exploitation des vagues successives de l’enquête:

- 90% des personnes interrogées sont attachées à un système de retraite essentiellement public mais avec un complément d’assurance ou d’épargne individuelle. La référence au taux plein est assez prégnante même si la vision du niveau de vie des retraités actuels et du niveau de vie au moment de la retraite est plutôt négative. Si l’âge souhaité de la retraite est de 60 ans, l’âge possible cité par les personnes interrogées est de 65 ans.

- Sur les leviers de réforme: près de 60% des personnes interrogées seraient prêtes à cotiser davantage.

- 40% accepteraient une baisse des prestations en contrepartie d’une baisse des cotisations ou des impôts.

- 25% accepteraient un allongement de la durée de la cotisation. Le recul de l’âge de la retraite et l’augmentation des cotisations salariales recueillent 20 à 25% d’avis favorables. La baisse des pensions de retraite recueille 10% d’avis favorables.

Les opinions quant au système de retraite ont assez peu évolué, voire n’ont pas évolué du tout, au cours des dix dernières années, et sont généralement partagées dans les mêmes proportions au sein des diverses classes d’âge:

- les Français d’âge actif pensent dans une écrasante majorité que le système de retraite doit rester essentiellement public –même si un sur deux pense que le système actuel par répartition devrait se voir ajouter un complément d’assurance ou d’épargne individuel– et que les retraites doivent profiter à tous, sans distinction de catégorie sociale ou de statut professionnel;

- ils considèrent quasi-unanimement que le fait d’avoir commencé à travailler plus jeune doit permettre de partir à la retraite plus tôt;

- enfin, pour ce qui concerne les droits de retraite liés à la famille, ils expriment une préférence pour une couverture large: une nette majorité pense en effet que le fait d’avoir élevé des enfants doit conduire à des avantages de retraite pour les deux parents (et pas seulement pour les mères) et que les réversions ont pour objectif d’aider tous les veufs et les veuves (sans limitation, notamment lié au niveau de ressources);

- la nécessité de réformer le système de retraite pour le préserver semble cependant être acceptée de plus en plus largement: la proportion de personnes se disant opposées à tout type de réforme décline régulièrement depuis 2000; cette proportion est par ailleurs plus faible parmi les jeunes que parmi les actifs les plus proches de l’âge de la retraite – les jeunes se déclarant en outre plus fréquemment prêts à accepter une hausse des cotisations ou une baisse des retraites futures;

- si les opinions concernant le système de retraite ont peu évolué depuis 2000, la vision et les attentes concernant l’âge de la retraite et le niveau de vie au moment de la retraite se sont sensiblement modifiées; l’âge auquel les français d’âge actif souhaiteraient prendre leur retraite et l’âge auquel ils pensent qu’il leur sera possible de le faire (en moyenne plus élevé de 3 à 5 ans par rapport à l’âge souhaité) ont tous deux augmenté régulièrement, d’environ 5 ans en moyenne entre 2000 et 2012;

- malgré la réforme des retraites de 2010 définissant les âges de 62 et de 67 ans comme nouvelles bornes d’âge du système de retraite, la référence aux âges de 60 et 65 ans reste très prégnante dans les souhaits et attentes exprimés;

- mais l’évolution observée dont l’ampleur est la plus forte concerne la vision –partagée par toutes les tranches d’âge– qu’ont les Français d’âge actif d’un faible niveau de vie des retraités actuels: alors que moins d’un tiers pensaient, en 2004, qu’il était plus faible que celui de l’ensemble de la population, ils sont plus des deux tiers à le penser en 2012.

Si les Français sont inquiets pour l’avenir, ils sont toutefois très attachés au système de retraite par répartition. [3]

- Les trois quarts des Français sont relativement inquiets pour l’avenir du système de retraite et un peu plus d’un individu sur deux est inquiet sur le montant de sa pension à venir.

- Plus de 60% des Français témoignent d’un fort attachement au système de retraite par répartition, y compris parmi les plus jeunes (57%).

- 80% des Français s’attendent à une réforme dans les prochaines années. Les réformes systémiques recueillent moins de suffrages que les changements «paramétriques». Parmi ces derniers, les mesures d’allongement de carrière semblent les mieux acceptées, en premier lieu l’allongement de la durée de cotisation, en second lieu le recul de l’âge de la retraite. Ils seraient prêts à travailler plus longtemps: une ou deux années supplémentaires pour 43% d’entre eux, trois ou quatre années pour 26%.

- En revanche, contrairement à une idée largement répandue, les Français, y compris les jeunes générations, sont apparemment loin d’adhérer à une remise à plat du système de retraite.



[1] Deuxième vague de l’enquête «Motivations de départ à la retraite» réalisée en collaboration entre la CNAV, le secrétariat général du COR, la DREES et la DSS

[2] Enquête «Emploi 2012» de l’INSEE - module complémentaire portant sur le passage de l’emploi à la retraite

[3] Enquête «Attentes et perceptions des Français à l’égard de la retraite» - CDC - réalisée du 10 septembre au 12 octobre 2012 sur un échantillon représentatif de la population française de 18 ans et plus




http://www.force-ouvriere.fr

Actualité Retraites retraités Retraite de base enquêtes d’opinion

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster