Pacte de responsabilité : FO fustige les faux engagements du patronat bancaire

Mardi 17 février 2015

Pacte de responsabilité : FO fustige les faux engagements du patronat bancaire

Aucun des cinq syndicats de la branche des banques commerciales n’a signé le texte patronal censé proposer des contreparties –notamment en terme d’emplois– aux deux milliards d’aides de l’État prévues d’ici à 2017.

Rien ne va plus entre le patronat bancaire et les syndicats.

Le 20 janvier, les cinq fédérations de la branche, dont FO, ont refusé de signer le texte présenté par l’AFB (Association française des banques) dans le cadre de la négociation des contreparties au pacte de responsabilité. Un pacte qui apportera d’ici à 2017 plus de deux milliards d’aides de l’État aux entreprises de la branche, lesquelles réalisent plus de dix milliards de bénéfices annuels.

Un engagement très restreint

Alors que d’autorité le patronat avait clos les négociations le 19 décembre, le texte était ouvert à la signature jusqu’au 21 janvier. La CFDT a envisagé un temps de le parapher mais s’est finalement ralliée à la position des autres syndicats, dont FO qui fustige ce texte confinant à « l’escroquerie ». Le patronat entendait ainsi limiter son engagement à l’embauche (en CDI, CDD, contrat d’apprentissage…) de 40 000 salariés en trois ans (2015-2017). Or, ironise FO, « il y a comme un problème » puisque rien qu’en 2013 et sans pacte, les embauches s’élevaient déjà à 17 000. Ce texte n’est « qu’un recueil de faux engagements ou d’engagements existant dans des accords déjà signés », résume FO Banques.

Le patronat est invité à revoir sa copie.

Par Valérie Forgeront

actualité

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster