Saisonniers : FO lance sa campagne d’information et de communication

Jeudi 23 juin 2016

Saisonniers 

FO lance sa campagne d’information et de communication

Conference de presse saisonnier 22 juin 2016

Ils sont 200 000 travailleurs dits « estivants » et la confédération FO entend bien ne pas les laisser tomber.

Comme chaque année, elle lance ce 22 juin une campagne d’information et de communication en direction des travailleurs saisonniers, dont elle souligne qu’ils ne sont pas seulement des lycéens et des étudiants, mais aussi des salariés permanents enchaînant emploi sur emploi, été comme hiver.

Isolés, les travailleurs saisonniers ont parfois bien du mal à connaître leurs droits et à les faire valoir. La confédération FO a donc décidé il y a maintenant plusieurs années d’outiller ses structures (syndicats, fédérations, unions départementales, unions locales) d’un matériel spécifique pour qu’elles soient en mesure de répondre aux mieux aux demandes de ces salariés et aussi d’aller à leur rencontre.

Faire connaître leurs droits aux saisonniers

Cette année, un dépliant sera disponible dans les unions départementales et locales et distribué. Il recense précisément tous les droits des travailleurs saisonniers, de la période d’essai à la rupture du contrat, en passant par les temps de repos, les durées maximales de travail, la protection sociale, ou encore la formation professionnelle.

Une affiche « parents/jobs d’été » sera apposée sur les panneaux d’affichage syndicaux dans les entreprises.

Enfin, une vidéo d’informations pour les différents profils d’emplois de saisonniers, intitulée « Bienvenue dans le monde du travail même en été », est diffusée sur le site www.force-ouvriere.fr/saisonniers-vous-avez-des-droits .

De la Rochelle à Deauville, en passant par Saint Jean- De Mont…

« L’expérience nous a appris que c’est souvent en fin de saison que les problèmes éclatent et que les salariés ont le plus besoin de nous, quand ils se posent enfin, font le bilan de leurs conditions de travail ou même d’hébergement, ou quand ils découvrent leur feuille de paye et la différence entre les promesses et la réalité, en particulier sur le paiement de leurs heures supplémentaires », explique René Ferchaud, secrétaire général de l’Union départementale FO de Charente-Maritime.

Ce matin, il organisait une conférence de presse à La Rochelle, avec la participation de Christophe Le Comte, secrétaire national de la section commerce à la Fédération des employés et cadres (FEC-FO) et Sepideh David, responsable nationale de la branche Hôtellerie-Cafés-Restaurants à la Fédération de l’agriculture et de l’alimentation (FGTA-FO).

D’autres initiatives locales vont avoir lieu, comme en Vendée ou FO organise une « tournée des saisonniers » tout au long de la saison, avec un camion qui stationnera une journée entière par semaine dans les principales stations balnéaires de la côte, de manière à offrir un point de contact et d’échange au plus près des salariés concernés. Ou encore dans le Calvados, où FO va faire paraître un encart spécialement dédié aux saisonniers dans le journal local gratuit.

Vrai ou « faux » saisonnier ? Attention au piège sur le contrat de travail

« Beaucoup de ces salariés sont employés en tant que saisonniers, alors que quand leurs employeurs restent ouvert toute l’année, comme certains grands magasins, ils devraient bénéficier d’un contrat à durée déterminée ouvrant droit à la prime de précarité, parce que leur embauche est liée à un surcroît de travail dans l’entreprise et non à la saisonnalité de l’activité », a expliqué à La Rochelle, Christophe Le Comte de la FEC FO. 

Les principaux employeurs des saisonniers sont des TPE (Très petites entreprises) a également insisté le militant FO, rappelant que beaucoup d’entre elles sont « menacées de disparition au profit des grandes enseignes par les distorsions de concurrence que vont créer les lois El Khomri et Macron ».

Autre enjeu important de cette campagne en direction des saisonniers, a-t -il également rappelé : leur faire savoir qu’ils ont le droit de voter aux élections professionnelles des TPE qui auront lieu du 28 novembre au 12 décembre 2016.

Hôtels, cafés, restaurants : de nouveaux droits obtenus par FO

Bien évidemment, la plupart des travailleurs saisonniers sont embauchés dans des hôtels, cafés et restaurants. « Il est important qu’ils sachent que FO a obtenu quelques avancées au niveau de la branche auxquelles ils ont droit », a souligné Sepideh David de la FGTA-FO.

Alors que les saisonniers avaient droit à une mutuelle pendant la durée de leur contrat et ensuite durant une période supplémentaire dont la durée ne pouvait dépasser celle du contrat (deux mois après le contrat pour un contrat de deux mois par exemple, soit quatre mois au total), FO a obtenu que la durée de la portabilité soit systématiquement doublée (quatre mois après un contrat de deux mois par exemple, soit six mois au total).

De plus, les saisonniers ont le droit, comme tout autre salarié de la branche, de bénéficier de la commission d’action sociale mise en place en 2011 à l’initiative de FO qui permet aux salariés dans le besoin d’obtenir, en plus de la prévoyance de base, des aides ponctuelles (parents isolés, aide au permis de conduire, aide à la garde d’enfants de moins de trois ans, loyers impayés…). Cette commission se réunit une fois par mois et statue sur chacune des demandes déposées par les salariés.

Encore un droit à faire connaître largement.

 Par Evelyne Salamero

 

PDF - 1.9 Mo

 

 

Actualités

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster