APRÈS LA VACHE FOLLE, À QUAND LE POISSON DINGUE?

Communiqué de l'AFOC

APRÈS LA VACHE FOLLE, À QUAND LE POISSON DINGUE?

On le craignait mais c’est fait : la Commission Européenne vient de rendre possible l’utilisation des protéines animales transformées (PAT) pour nourrir les poissons d’élevage à compter du 1er juin 2013. Il s’agit essentiellement de farines animales, issues de porc et de volaille.

L’AFOC s’insurge contre une décision aberrante ! L’affaire de la vache folle, de triste mémoire, n’aura pas servi de leçon ! Pire, l’alimentation des porcs et de la volaille par ces mêmes farines pourrait être bientôt autorisée par la Commission Européenne!

A l’heure des lasagnes au cheval et autres scandales agroalimentaires, cette mesure fait planer une nouvelle menace sur la sécurité et la santé des consommateurs.

Pour l’AFOC, il est grand temps que les apprentis sorciers de Bruxelles arrêtent de jouer avec la santé des Européens!
Associations FO
consommateurs
 
 
 

consommation AFOC poisson

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster