LOI BANCAIRE: À MOINDRES FRAIS

CONSOMMATION

LOI BANCAIRE: À MOINDRES FRAIS

Des frais hors de contrôle: les dépassements de découvert. On a pu voir, pour cette raison, une banque comme LCL débiter 170 euros à un client affichant modestement quelque 1.700 euros de revenus mensuels. Ce qui, évidemment, ne peut que l’enfoncer un peu plus. Le motif de ce prélèvement est tout bonnement baptisé «traitement d’irrégularité de fonctionnement de compte». Or, un amendement dans le projet de loi bancaire, adopté en première lecture le 19 février dernier, avant d’être examiné par le Sénat, prévoit de plafonner les commissions prélevées par les banques à cette occasion. L’AFOC s’est félicitée de voir ainsi retenue l’une des principales mesures qu’elle demandait depuis des années. Ce n’est d’ailleurs pas la seule prônée par l’AFOC à faire son entrée dans ce projet de loi puisque serait instaurée, en cas d’adoption définitive, une obligation d’informer préalablement, dans le relevé de compte mensuel, du montant et de la dénomination des frais bancaires que l’établissement entend prélever, et ce, au moins quinze jours à l’avance. Néanmoins, l’AFOC espère d’autres avancées avant l’adoption définitive. Notamment «la création d’un service de base bancaire gratuit pour les plus démunis et à prix abordable pour tous», et la mise en place par le commerce en ligne (le e-commerce) d’un système d’authentification forte pour les paiements par carte, comme, par exemple, le 3DSecur. Ce dernier, rappelons-le, renvoie la transaction du site du vendeur vers votre banque ou un prestataire de paiement, qui demandera une confirmation d’identité grâce à des données ou des codes. Reste à ne pas trop faire chauffer votre carte. D’autant plus que la nouvelle loi bancaire ne devrait pas entrer en vigueur avant 2015.
 
FO Hebdo - Juin 2013
Associations FO
consommateurs





AFOC LOI BANCAIRE

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster