REGISTRE NATIONAL DES CRÉDITS: UN AMENDEMENT NOCIF!

Communiqué de l'AFOC

REGISTRE NATIONAL DES CRÉDITS: UN AMENDEMENT NOCIF!

Alors que le projet de loi sur la consommation est présenté devant le Parlement, le Gouvernement vient de proposer un amendement au texte, visant à créer un registre national des crédits aux particuliers.

Cette nouvelle «usine à gaz» est présentée comme la panacée universelle en matière de lutte contre le surendettement. Pour l’AFOC, elle va stigmatiser une nouvelle fois ceux qui sont exclus de la consommation: les plus démunis. Son coût prohibitif va constituer une nouvelle charge financière pour les consommateurs, alors que leur pouvoir d’achat subit une baisse historique.

L’efficacité d’un tel dispositif reste à prouver. Rien ne permet aujourd’hui d’affirmer qu’il s’agit «nouvel instrument essentiel dans la lutte contre le surendettement». Enfin, le risque de le voir utiliser à des fins commerciales n’est pas exclu.

L’AFOC s’est toujours prononcée en faveur d’une plus grande pédagogie de la part des établissements financiers et pour des mesures strictes d’encadrement du crédit. 






AFOC crédit

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster