CHIFFRES DU CHÔMAGE: UNE ACCALMIE QUI N’A DURÉ QU’UN MOIS

fo-chauny-sante-force-syndicale.gifCHIFFRES DU CHÔMAGE:
UNE ACCALMIE QUI N’A DURÉ QU’UN MOIS

Après la «pause» de mai 2013, les chiffres du chômage pour le mois de juin 2013 repartent à la hausse. Parmi les demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, le nombre de personnes sans emploi (catégorie A) en France métropolitaine est en hausse par rapport à la fin mai 2013 (+0,5%, soit +14.900). Trois catégories sont particulièrement touchées: les demandeurs d’emploi de longue (14,9% sur un an), de très longue durée (+19,1% sur an) et les chômeurs de plus de 50 ans (+16,4% sur an). De ce point de vue exiger des salariés qu’ils cotisent plus longtemps est un non-sens et serait le contraire d’un espoir pour les jeunes générations.

Face à cette augmentation qui ne cesse de faire des ravages sur le plan social et humain, il est plus que temps de changer de politique en France comme en Europe. Le laisser-faire économique et l’imprécation ne suffisent plus.

Comme ne cesse de le dire Force Ouvrière depuis des années, les politiques européennes d’austérité budgétaire sont suicidaires économiquement et socialement. Elles renforcent l’endettement et les déficits publics, plongent des millions de travailleurs dans la précarité et la pauvreté, appauvrissent les services publics, empêchent les entreprises de retrouver des marges de manœuvre et de se développer en créant de l’emploi. La réforme des retraites annoncée par le gouvernement s’inscrit aussi dans cette logique austéritaire.

C’est pourquoi, Force Ouvrière appelle l’ensemble des travailleurs à se mobiliser le 10 septembre 2013 pour défendre leur dignité, leurs droits à la retraite et exiger des résultats en matière d’emploi et de pouvoir d’achat.

 

http://www.force-ouvriere.fr

chiffres du chômage Communiqués confédéraux

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster