Communiqué de la FEC-FO - Section Banques et Stés Financières

Mercredi 18 février 2015

Communiqué de la FEC-FO - Section Banques et Stés Financières

Négociation salariale de branche AFB : FO ne signera pas

Après plusieurs séances de négociation, le projet d’accord ouvert à signature par l’AFB reste globalement très insuffisant.

Pourtant, les attentes des salariés étaient grandes et légitimes au vu des milliers de bénéfices annoncés par les banques en 2014.

Pour mémoire, il faut remonter à 1996 pour trouver la trace d’une augmentation générale des salaires accordée par l’AFB.

Ce ne sont pas les 1,5 % d’augmentation de la grille des minima de salaire qui changeront les choses, car bien trop loin des 4 % sur deux ans revendiqués par FO. Ces minima ne devraient toucher qu’un très faible pourcentage de salariés de notre profession (-2 %).

On est bien loin du compte !

Une fois de plus, l’AFB ne reconnaîtra pas financièrement les salariés de notre profession pour le travail fourni au quotidien.

Pour FO Banques et Sociétés Financières signer un tel accord serait clairement cautionner une politique salariale n’accordant que quelques miettes aux salariés de notre profession alors que les dirigeants et actionnaires des banques se partagent de gros bénéfices.

Pour rappel :

- l’arrêt des suppressions de postes dans notre profession ;
- l’activation de l’article 42.3 de la convention collective et une augmentation générale des salaires à hauteur de l’inflation ;
- une revalorisation de la grille des minima de branche de 4% ;
- un salaire minimum de 23 000 € pour les techniciens ;
- un salaire minimum de 37 548 € pour les cadres, soit le plafond de la Sécurité Sociale en 2012 ;
- un passage de la GSI prévue par la convention collective à 5% de façon pérenne ;
- la mise en place de mesures d’urgence concernant l’égalité Femmes/Hommes, car les statistiques le prouvent encore cette année dans notre profession, les femmes gagnent toujours moins que les hommes à poste équivalent !
- l’attribution automatique de toutes les mesures (primes et avantages divers) aux alternants ;
- une meilleure prise en charge des frais de transport des salariés d’Ile-de-France et de province.

Pour FO Banques et Sociétés Financières un accord de branche digne de ce nom ne doit pas toucher seulement 1 à 2 % des salariés.


Fec 3

Communiqués

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster