Communiqué de la Fédération FO des Transports et logistique

Jeudi 29 janvier 2015

Communiqué de la Fédération FO des Transports et logistique

Conflit Transport routier de marchandises : En direct 14h35

Fo porte voixDans le cadre de la réunion demandée par l’intersyndicale et qui se tient aujourd’hui, les organisations syndicales constatent et regrettent l’absence du Ministère du Transports à la table des négociations.

L’intersyndicale tient à rappeler que plusieurs défis sont à relever pour permettre d’améliorer l’ensemble des secteurs de la Convention Collective, ils se résument en trois points majeurs :

- Salarial
- Social
- Environnemental

Concernant les salaires, l’intersyndicale rappelle que contrairement à ce qu’explique le patronat à qui veut l’entendre, 80 % des coefficients de la grille conventionnelle sont bien en dessous du SMIC. Dans le cadre de la mise en place du 13e mois, pour l’intersyndicale la GAR était un début de 13e et que notre convention collective est une des rare à ne pas l’avoir obtenue.

Dans le même temps, les organisations syndicales expliquent être conscientes que certains problèmes existent dans la profession comme le cabotage, la sous-traitance en cascade et les bourses de fret. Ceci étant, le blocage du cabotage n’est pas la solution ultime si parallèlement à ça il n’y a pas de volonté forte des entreprises de ne plus y avoir recours. Dans ce cadre, les organisations syndicales proposent un courrier commun à destination du Gouvernement, Bruxelles etc… pour mettre en place la clause de sauvegarde.

La partie patronale plusieurs réactions sont à notés :

TLF n’est pas choquée par les interventions et explique qu’il faut faire évoluer les codes, établir des calendriers de négociation et s’y tenir et chercher des outils pour redynamiser le dialogue social. Par contre TLF n’a pas de mandat pour négocier aujourd’hui et exige la levée de tous les barrages avant d’entamer des négociations.

L’OTRE explique qu’elle n’est pas venue sous la pression et qu’elle accorde une importance réelle à la négociation, et qu’elle est sensible aux problématiques de dumping social et aux détachements des salariés. Par contre l’OTRE souligne que la compétitivité des entreprises est un point incontournable, avec comme point de mire le temps de travail et le temps de conduite qui est paraît-il le plus faible d’Europe.

La FNTR explique son désarroi quant aux sujets évoqués qui devraient être traités côte à côte et non comme actuellement face à face, elle reconnaît le besoin d’avancer dans la rénovation du dialogue social dans la branche, mais n’a pas de mandat pour négocier (comme par Hazard).

Quant à l’UNOSTRA fidèle à elle-même, est d’accord avec les autres organisations professionnelles et n’a pas non plus de mandat pour négocier.

Force Ouvrière transports et logistique constate que tout le monde parle mais que personne n’entend. En tout état de cause pour Force Ouvrière la priorité reste les salaires et c’était d’ailleurs le contenu de la médiation demandé pas l’intersyndicale.

http://www.force-ouvriere.fr

Fo uncp 1

Communiqués

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster