AGIRC

N’OUBLIEZ-PAS! EN 2014, LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE SERA VERSÉE CHAQUE MOIS

Lettre Secteur Retraites n°51

N’OUBLIEZ-PAS! EN 2014, LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE SERA VERSÉE CHAQUE MOIS

Début janvier 2014, les retraites complémentaires Agirc et Arrco seront versées chaque mois et non plus chaque trimestre à 11,6 millions de retraités, conformément à la décision prise par les partenaires sociaux dans l’accord du 18 mars 2011. Tous les retraités Agirc et/ou Arrco dont le compte bancaire est domicilié en France métropolitaine, dans un département ou une collectivité d’Outre-mer ou dans un pays européen[1], sont concernés par cette mesure, que ce soit pour leur retraite directe ou pour une pension de réversion.

Attention: le dernier virement trimestriel sur le compte bancaire aura lieu au début du mois d’octobre 2013.

A partir du 2 janvier 2014, ce virement devient mensuel et interviendra chaque premier jour ouvré du mois. Le passage du versement trimestriel au versement mensuel s’effectuera automatiquement: les retraités n’ont aucune démarches à faire, ni auprès de leur(s) caisse(s), ni auprès de leur banque. Ce changement de rythme n’aura bien sûr pas d’impact sur le montant global de la retraite. Le versement de la retraite chaque mois correspond à une attente exprimée par les retraités: celle de gérer leur budget avec plus de facilité. Une étude réalisée auprès de salariés et de retraités du secteur privé a montré que 87% d’entre eux considèrent la mensualisation des retraites complémentaires comme «bonne» ou «très bonne». 84% estiment qu’elle améliorera le service rendu aux retraités et 81% qu’elle facilitera la gestion de leurs revenus (étude réalisée par l’institut Viavoice du 18 au 25 février 2013 auprès de 504 personnes, actifs et retraités du secteur privé, âgés de 55 ans et plus). De surcroît, le rythme des versements de leur retraite complémentaire s’harmonise dorénavant avec celui de leur retraite de base.

[1]
Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Guadeloupe, Guyane, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Martinique, Mayotte, Monaco, Norvège, Nouvelle- Calédonie, Pays-Bas, Pologne, Polynésie française, Portugal, République Tchèque, La réunion, Roumanie, Royaume-Uni, Saint- Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Wallis-et-Futuna.


 Plus d’informations





http://www.force-ouvriere.fr

PERSPECTIVES DU SYSTÈME DE RETRAITE: LES PROJECTIONS RÉGIME PAR RÉGIME

Lettre Secteur Retraites n°43

PERSPECTIVES DU SYSTÈME DE RETRAITE: LES PROJECTIONS RÉGIME PAR RÉGIME

Lors de sa séance du 26 mars 2013, le Conseil d'orientation des retraites a examiné 21 documents complémentaires au 11e rapport de décembre dernier, «Retraites: perspectives 2020, 2040 et 2060». Outre une note de présentation exposant les données méthodologiques de cet exercice, le dossier en ligne comporte 20 fiches par régime comprenant chacune quatre parties:

- effectifs de cotisants et masse des ressources (hors compensation et produits de gestion), en distinguant le cas échéant les différentes sources de financement.

- effectifs de retraités (droit direct et droit dérivé, âge effectif moyen de départ à la retraite, rapport démographique), masse des pensions (droit direct et droit dérivé) et pension moyenne de droit direct.

- soldes financiers.

- effets des mesures prises depuis 2010.

Compléments aux perspectives du système de retraite en 2020, 2040 et 2060 : les projections régime par régime
http://www.cor-retraites.fr/article420.html

lettre-secteur-retraite-n-43.jpg

Perspectives du système de retraite: les projections régime par régime
Trois organisations syndicales signent l’accord Agirc-Arrco du 13 mars 2013
Les nouveaux paramètres de fonctionnement des régimes AGIRC et ARRCO pour 2013
Généralisation de la complémentaire santé : les préconisations de l’Autorité de la
concurrence
Les pensions de retraite sont revalorisées de 1,3 % au 1er avril 2013

Cliquer ici pour ouvrir la lettre@secteur retraites n° 43



http://www.force-ouvriere.fr

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES: LES PARTENAIRES SOCIAUX DOIVENT GARDER LA MAIN!

actualites-retraite-fo.jpg

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES: LES PARTENAIRES SOCIAUX DOIVENT GARDER LA MAIN!

retraite-numero-64.gif

Éditorial de Philippe Pihet, Secrétaire confédéral

Le premier trimestre 2013 s’achève sur deux actes qui vont peser dans le monde de la retraite par répartition, dont un plus particulièrement pour les salariés et retraités du privé: l’accord national interprofessionnel sur les retraites complémentaires et l’installation de la Commission pour l’avenir des retraites.

L’accord conclu le 13 mars au titre de l’AGIRC et de l’ARRCO, permet de conforter le pilier complémentaire de la retraite des salariés du privé. Ces deux régimes, à travers leur extension par la loi de généralisation de 1972, ont permis de diviser par 3,5 le nombre de retraités qui vivent sous le seuil de pauvreté, même si c’est encore trop. S’il reste 10% de retraités pauvres, pourcentage que l’on constate également chez les salariés en activité, ce chiffre était de 35% au début des années 70. L’accord que Force Ouvrière vient de signer comporte un volet sur les pensions, plus exactement sur la revalorisation des pensions.

Conformément à son mandat, la délégation FO a obtenu d’abord une augmentation de cotisations, puis a contenu les demandes du patronat. Celui ci proposait au début de la négociation uniquement des mesures sur les pensions, à savoir leur gel pendant trois ans ou une moindre revalorisation pendant cinq ans.

Au final, la moindre augmentation sera bloquée à trois ans. Additionnés à des mesures plus techniques, ces efforts des retraités comme des actifs permettent de consolider les régimes en reconstituant un niveau de réserves compatible avec le pilotage que souhaitent faire les gestionnaires.

Le second enjeu de cet accord réside dans le fait que l’architecture actuelle ne peut être attaquée au motif que les interlocuteurs sociaux n’ont pu s’entendre sur la pérennité du modèle. Nous avons la conviction qu’en cas d’échec, les pouvoirs publics se seraient emparés des commandes pour fabriquer un « pôle retraites » à l’instar de ce qui est advenu de l’UNEDIC.

Pour autant, et même si nous avons été déterminants dans la négociation qui vient de se terminer, le Gouvernement continue d’avancer sur une énième « réforme » des retraites. La Commission pour l’avenir des retraites vient d’être mise en place et a reçu sa feuille de route. Que personne ne s’y trompe, cette commission ne va pas arrêter ses travaux aux portes de l’AGIRC et de l’ARRCO, ni même du régime général. Le nom a changé, pas l’idée : on ne parle plus de réforme systémique mais de réforme globale.

La Présidente de la Commission recevra FO courant Avril ; ce sera pour nous l’occasion de rappeler nos revendications, fixées par le Congrès de Montpellier il y a deux ans. Ce sera aussi une nouvelle opportunité de réaffirmer que la véritable piste à travailler passe par une relance économique, génératrice de recettes supplémentaires et par une modification radicale du partage des richesses produites entre travail et capital.




 http://www.force-ouvriere.fr

LES CHIFFRES-CLÉS 2012 DE L’ASSURANCE RETRAITE

Lettre Secteur Retraites n°42

 LES CHIFFRES-CLÉS 2012 DE L’ASSURANCE RETRAITE

En 2012, l’Assurance retraite verse une retraite de base à plus de 13,2 millions de salariés. L’âge moyen de liquidation de la retraite est de 62,2 ans. Le montant moyen d’une pension au régime général, pour une carrière complète dans ce régime, s’élève en 2012 à 1 040 € (contre 1 015€ en 2011 et 993€ en 2010). Les chiffres clés 2012 montrent que la baisse des nouveaux retraités amorcée en 2011 se poursuit en 2012 (- 4% pour les droits directs), notamment en raison des mesures de report de l’âge légal. Le nombre des retraites anticipées a plus que doublé par rapport à 2011. Sur les 87 531 retraites anticipées comptabilisées en 2012, 57% des départs se situent entre 60 ans et l’âge légal, ce qui résulte des effets combinés de la réforme de 2010 et du décret du 2 juillet 2012 élargissant les possibilités de départ à la retraite avant l’âge légal pour les assurés ayant eu une longue carrière.

Les chiffres-clés 2012 de l'Assurance retraiteCliquer ici !

lettre-secteur-retraite-numero-42.jpg


TROIS JOURS POUR FAIRE LE POINT SUR SA RETRAITE DU 11 AU 13 AVRIL À PARIS

Comment faire le point sur vos droits? Quand partir à la retraite et quelles démarches entreprendre? Quelles sont les conditions pour reprendre une activité quand on est retraité? Comment bien vivre sa retraite aujourd’hui? Parce que la retraite est source d’interrogations, voire de préoccupation pour beaucoup, les conseillers de l‘Assurance retraite, du RSI et de l’Agirc-Arrco, les quatre principaux régimes de retraite obligatoires, vous donnent rendez-vous sur l’Espace Retraite et Protection sociale pour répondre, en direct, à toutes vos questions. Le jeudi 11 avril de 14h25 à 15h10, dans la Salle Martin Luther King du salon; la conférence «Faire évoluer son logement pour y vivre en toute sécurité» proposera des conseils et présentera les prestations des régimes de retraite (Assurance retraite, RSI, Agirc-Arrco).

Espace retraite et Protection sociale: stand C02 du Salon des Seniors, hall 2.2 de la Porte de Versailles.
Du 11 au 13 avril de 10h à 19h le jeudi et le vendredi. De 10h à 18h le samedi.

Téléchargez votre invitation gratuite avant le 30





 http://www.force-ouvriere.fr
 
 

0 810 360 560: UN NUMÉRO UNIQUE POUR L'ACCÈS AUX PRESTATIONS D'ACTION SOCIALE AGIRC ET ARRCO

Lettre Secteur Retraites n°41

0 810 360 560:

UN NUMÉRO UNIQUE POUR L'ACCÈS AUX PRESTATIONS D'ACTION SOCIALE AGIRC ET ARRCO

Depuis le 2 janvier 2013, les caisses de retraite complémentaire Agirc et Arrco ont mis en place un numéro national unique pour accéder aux prestations d'action sociale «sortir plus» et «aide à domicile momentanée», deux dispositifs mis en place dans le cadre des orientations prioritaires 2009-2013 du GIE Agirc-Arrco en matière d'action sociale. Facturé au prix d'un appel local depuis un téléphone fixe, le 0 810 360 560 permet d'entrer en contact avec des conseillers vers lesquels l'appelant est orienté en fonction de son lieu de résidence. Pour mémoire, le dispositif «Sortir Plus» permet à des personnes âgées de plus de 80 ans en situation d’isolement d’être accompagnées lors de leurs déplacements. «L’Aide à domicile momentanée» propose une multiplicité d’aides (ménage, préparation des repas, aide à la personne) aux retraités âgés de plus de 75 ans en situation de difficulté temporaire.
 
lettre-secteur-retraite-41.jpg


Clic ici pour télécharger
format PDF


EN SAVOIR PLUS

Clic sur le logo ci-dessous

Agirc et Arrco : retraite complémentaire 

Elections dans les Très petites entreprises: Mieux représentés, + forts

Election 2012 dans les TPE Elections dans les Très petites entreprises:

Mieux représentés, + forts


TPE

Assistantes maternelles : SMIC à retenir pour la détermination du revenu imposable de 2011

Publié le 2/04/2012 I

La Direction générale des finances publiques a publié le 02 mars 2012 une instruction fiscale (Instruction 5 F-7-12) précisant, pour l’imposition des revenus de l’année 2011, les données nécessaires au calcul du revenu imposable des assistantes maternelles.

Ainsi, pour calculer la somme forfaitaire déductible de votre revenu professionnel vous devrez retenir les montants des SMIC horaires suivants :

  • 9,00 € du 1er janvier au 30 novembre 2011 ;
  • 9,19 € du 1er décembre au 31 décembre 2011.

Le montant horaire du SMIC à utiliser correspond à celui en vigueur au moment de l’accueil et il n’est donc pas possible d’utiliser le montant du SMIC au 1er décembre pour toute l’année

Source:http://www.synam-spe.fr/le-synam-spe-et-vous-toute-lactualite/assistantes-maternelles/smic-a-retenir-determination-revenu-imposable-2011-assistantes-maternelles

Cliquer sur la bannière ci-dessous pour prendre connaissance dans son contexte originale l'article ci-dessus

http://www.info-tpe.fr/fo-tpe/wp-content/themes/fo-tpe-2012/img/bandeau-accueil.jpg

LES PENSIONS DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO SERONT REVALORISÉES DE +2,3 % AU 1ER AVRIL

RETRAITES

Réunis en commission paritaire le 20 mars 2012, les Confédérations syndicales signataires dont Force Ouvrière, ainsi que la CFE-CGC, ont ratifié l’augmentation de la valeur des points ARRCO et AGIRC de 2,30% au 1er Avril 2012[1]. Les partenaires sociaux se sont donc accordés pour effectuer un « rattrapage » au titre de l'inflation constatée en 2011 en appliquant un « correctif » de 0,55 point à la revalorisation du point calculée sur l'inflation prévue en 2012 (1,56 %). Ces mesures confirment, s’il en était besoin, le bien fondé de l’analyse de l’accord du 18 Mars 2011 faite par Force Ouvrière. Après l’agitation, voire les procès d’intention faits par les non signataires, il était important de conforter l’accord de l’an passé. Au delà, et compte tenu des effets de la crise, Force Ouvrière interviendra en temps utile pour proposer les mesures qui pérenniseront les deux régimes Arrco et Agirc.

Les partenaires sociaux devront travailler sur une recherche de pérennisation laquelle passera forcément par un accroissement des ressources : Force Ouvrière devra négocier sur ce point. Début mars 2012, une commission financière a présenté de nouvelles perspectives pour les deux régimes en tenant compte de la dégradation du contexte macroéconomique qui s'est amorcé en fin d'année 2011. S'appuyant notamment sur une inflation prévue de +1,7 % en 2012 et +1,8 % en 2013, une évolution de la masse salariale de +1,8 % en 2012 et +2,6 % en 2013 et une revalorisation du point Agirc-Arrco de +1,56 % en 2012 et +1,88 % en 2013, les services du GIE Agirc-Arrco ont prévu qu'il faudrait prélever 9,74 milliards d'euros dans les réserves des deux régimes (5,75 milliards d'euros dans celles de l'Arrco et 4 milliards d'euros dans celles de l'Agirc) pour assurer le paiement des retraites en 2012 et 2013.

[1] L'augmentation annuelle moyenne de la valeur des points de retraite est de +2,25 % pour l'Arrco et +1,82 % pour l'Agirc. La valeur du point Agirc est portée à 0,4330 euros et celle du point Arrco à 1,2414 euros. Le prix d'achat du point est relevé de 2,25 % et sa valeur est portée à 5,2509 euros pour l'Agirc et 15,0528 euros pour l'Arrco.

 

icon_pdf.gif

Lettre Secteur Retraites n°20 [PDF]

 

www.force-ouvriere.fr

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES ARRCO AGIRC: AUGMENTATION DE LA VALEUR DU POINT AU 1ER AVRIL 2012

Elections 2012 dans les TPE

 

Après de difficiles négociations entre partenaires sociaux, FO se félicite de la conclusion d’un accord sur les retraites complémentaires (Arrco* et Agirc**) qui seront majorées de 2,30% au 1er avril 2012.

Une revalorisation du point ARRCO et AGIRC qui intègre notamment le rattrapage de l’inflation 2011 (+0,55%).

Au delà, et compte tenu des effets de la crise, Force Ouvrière interviendra en temps utile pour proposer les mesures qui pérenniseront les deux régimes ARRCO et AGIRC.

*Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés

**Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres



http://www.force-ouvriere.fr

QUEL AVENIR POUR NOS RETRAITES?

Tract: La répartition, c’est la solidarité!

La loi du 9 novembre 2010 a inscrit la perspective d’une «réforme des régimes» dans le calendrier législatif. Qu’est-ce que cela veut dire?
 
 
C’est un régime où les droits sont purement individuels: les périodes de chômage ne sont pas validées, de même que la maladie, etc. Contrairement à l’ARRCO et à l’AGIRC, ce serait un régime entièrement basé sur la capitalisation où les cotisations versées sont placées sur les marchés financiers. Le rendement est fonction du nombre de points achetés et surtout des «performances» des actions et obligations boursières. En Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, aux États-Unis, la crise économique a conduit à la baisse des performances de ces régimes. Des systèmes de retraite par capitalisation ont connu des faillites dramatiques (Maxwell en Grande-Bretagne, Enron aux États-Unis).

De plus, un régime par points favoriserait la fusion en un régime unique à minima, ce qui se traduirait par une baisse des droits de tous les retraités.
 
 http://www.force-ouvriere.fr

 Tract au format PDF

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster