boissons énergisantes

BOISSONS: ATTENTION À LA CRISE ÉNERGISANTE

Consommation

BOISSONS: ATTENTION À LA CRISE ÉNERGISANTE

Les boissons énergisantes se retrouvent de plus en plus au banc des accusés, car soupçonnées d’être la cause de crises d’anxiété, de tachycardie ou même d’infarctus. Aux États-Unis, en 2011, 20.000 personnes, soit le double par rapport à 2007, selon les autorités sanitaires du pays (FDA), auraient été admises aux urgences à la suite de la consommation de ces boissons, sans que, pour la moitié d’entre elles, de l’alcool ait été absorbé en même temps...

À la différence de leurs homologues énergétiques, plutôt destinés aux sportifs et comprenant glucides, vitamines et minéraux, elles ne concernent pas une activité physique, mais visent plutôt à apporter un coup de fouet ou à masquer la fatigue. Bien souvent grâce à une forte proportion de caféine. Ou de guarana, une plante amazonienne elle aussi chargée en caféine. Ou/et de la fameuse taurine, dont pour l’instant aucune étude n’a vraiment démontré l’efficacité, ni une véritable innocuité. Découverte à la fin des années 1950, cette substance encore mal connue est un dérivé d’acide aminé que l’on trouve chez de nombreux animaux, notamment, en forte proportion, dans la bile de taureau, mais aussi de façon naturelle chez l’homme. En France, deux décès par crise cardiaque et quatre complications liées à la consommation de ces boissons ont été portés à la connaissance de l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, qui a lancé un avertissement les concernant. Après s’être longtemps opposée à leur commercialisation dans l’Hexagone, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), depuis fusionnée dans l’Anses, avait dû céder car s’exposant à des amendes salées de la part de l’Union européenne, dont les autorités sanitaires avaient rendu un avis favorable. En général, les fabricants de boissons énergisantes indiquent eux-mêmes de ne pas en absorber plus de deux par jour. Il reste que leur consommation est déconseillée aux femmes enceintes, aux mères qui allaitent, aux enfants et adolescents, aux personnes souffrant de troubles cardiovasculaires, et aux... sportifs. Trop d’énergie peut tuer.
FO HEBDO - Février 2013
Associations FO
consommateurs
 
 

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster