fiscalité

Fiscalité | Jean-Claude Mailly sur RMC le 25 novembre 2013

Fiscalité | Jean-Claude Mailly sur RMC le 25 novembre 2013

«IL FAUT ÊTRE SPÉCIALISTE POUR Y COMPRENDRE QUELQUE CHOSE»

Jean-Claude Mailly est le premier à être reçu par Jean-Marc Ayrault ce lundi matin pour discuter de la remise à plat de la fiscalité. Ce lundi matin sur RMC, le secrétaire général de FO a redit son opposition au prélèvement de l’impôt à la source.

Jean-Claude Mailly est arrivé ce lundi matin à Matignon avec ses propositions dans le cadre de la remise à plat de la fiscalité impulsée par Jean-Marc Ayrault.
«Nous sommes d’accord sur une mise à plat fiscale, a déclaré le secrétaire général FO sur RMC. Il faut que les gens aient le sentiment que la fiscalité est juste et bien redistribuée. Aujourd’hui c’est très compliqué de s’y retrouver, il faut être spécialiste à Bercy pour y comprendre quelque chose».

Sur le prélèvement de l'impôt à la source
«Nous n’y sommes pas favorables. Ceux qui veulent choisir un prélèvement mensuel peuvent choisir la mensualisation, même si on peut améliorer le système de mensualisation. Ce qui nous gêne c’est que les employeurs auraient connaissance de la situation fiscale des familles. Ce n’est pas l’urgence, ce n’est pas ce qui ramène de l’équité dans le système».

Sur l'impôt sur le revenu
«Le problème avec la CSG, c’est que c’est un impôt fléché, donc ce qui rentre par la CSG va à la protection sociale. Ce qui nous apparait essentiel comme colonne vertébrale d’une réforme c’est qu’on réhabilite l’impôt sur le revenu. Aujourd’hui, il n’y a pas assez de rendement, il ne rapporte pas assez dans le budget de l’Etat. C’est l’impôt le plus juste, il faut revoir une série de niches. Ceux qui ne le paient pas devraient le payer, même si c’est symbolique, à charge de payer d’autres types d’impôts beaucoup plus injustes, comme la TVA par exemple».

Sur l'absence de coup de pouce au SMIC
«C’est une erreur car on voit que les trois moteurs de l’activité –la consommation, l’investissement et le commerce extérieur- sont au point mort. Si on veut soutenir la consommation il faut un coup de pouce au SMIC. Le dernier vrai coup de pouce remonte à 2006», a-t-il déploré.

Sur son refus de former un front syndical avec la CFDT et la CGT
«Ça vaut le coup de se voir et de se mettre d’accord quand on sait qu’on peut se mettre d’accord. Là, il y a trop de divergences entre les syndicats. Si c’est juste pour faire de la communication, il y a des effets boomerangs qui ne tardent pas. Sur l’emploi, on a des désaccords de fond, alors on va parler de quoi? Si c’est juste pour faire une photo, on n'a pas besoin de ça».

RMC

ÉDITORIAL DE JEAN-CLAUDE MAILLY DATÉ DU JEUDI 24 MAI 2012

L'Éditorial de Jean-Claude Mailly

JUGER SUR LES ACTES ET LES DÉCISIONS


Le gouvernement s’est mis en place la semaine dernière. Des premiers contacts ont eu lieu au téléphone ou de visu, pendant le pont dit de l’Ascension.

Les dossiers économiques et sociaux sont nombreux: salaires, retraites, emploi et chômage, avenir du service public républicain, fiscalité, stratégie industrielle en font notamment partie.

Dans les jours à venir, les contacts se développeront, à la fois dans le cadre des consultations indispensables, mais aussi pour préparer la conférence de juillet. Nous avons, dans la composition du gouvernement, souligné – ce qui était une demande – l’existence d’un ministère de l’Industrie (dénommé ministère du Redressement productif), plein et entier et déconnecté de la tutelle de Bercy. Nous ne rappellerons jamais assez que l’État doit retrouver une réelle stratégie industrielle; a priori cette configuration devrait le permettre.

Une part importante de la politique économique et sociale dépendra également des choix qui seront faits au niveau européen. Cela vaut pour la France comme pour les autres pays. Nous ne rappellerons jamais assez qu’une renégociation des traités est indispensable.

Dans les jours et semaines à venir, Force Ouvrière présentera son cahier revendicatif et, comme il sied à une organisation libre et indépendante, nous jugerons sur les actes et décisions. De ce point de vue, le premier décret sur les retraites sera significatif.

La semaine dernière, nous avons également accueilli, avec la FNEC, à FO le syndicat Indépendance et Direction, syndicat des chefs d’établissement, deuxième aux dernières élections dans cette catégorie de personnels.

La liberté et l’indépendance de FO, notre volonté de ne pas oublier le catégoriel, ont été des éléments de choix déterminants.

Bienvenue donc à FO aux chefs d’établissements et proviseurs.

http://www.force-ouvriere.fr/

JEAN-CLAUDE MAILLY SUR BFMTV

 

Premier plan - mardi 27 décembre 2011

JEAN-CLAUDE MAILLY SUR BFMTV

Jean-Claude MaillyMardi 27 décembre à 8h30, Jean-Claude Mailly était l'invité de Christophe Jakubyszyn. Un face à face percutant en direct et en simultané sur RMC. 

 

Le Secrétaire général de FO est revenu sur les mesures que souhaite prendre le gouvernement lors du sommet pour l'emploi le 18 janvier.




Bourdin 2012 : Jean-Claude Mailly par BFMTV



Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster