FO MÉTAUX

Communiqué du Comité de coordination FO Peugeot Citroën

Communiqué du Comité de coordination FO Peugeot Citroën

FO MétauxAujourd’hui Carlos Tavares, le nouveaunouveau patron de PSA, présente à Paris sa nouvelle stratégie sous le nom de « Back in the race ». C’est une relance du Groupe PSA avec de nouveaux moyens :
 

1. Le Nouveau Contrat Social signé par FO

Grâce à la signature par FO du Nouveau Contrat Social et des investissements sur notre territoire qui vont avec, aujourd’hui PSA maintient 72 000 emploisemplois en France tout en augmentant son développement à l’international : c’est une réussite pour le syndicat FO qui a toujours dit OUI à la mondialisation, mais NON aux délocalisations.


 2. Un nouveau patron qui augmente le développement mondial du Groupe PSA

Carlos Tavares fait profiter le Groupe PSA de son expérience internationale et répond ainsi à une revendication FO.

En effet, FO dénonce depuis des années la désorganisation de PSA sur les marchés émergents, comme la Russie ou l’Amérique du Sud : PSA avait jusque-là une vision bienbien trop usitée des marchés émergents en essayant de vendre des véhicules en décalage avec les attentes des Clients.

Aujourd’hui Carlos Tavares amène une réorganisation internationale enfin cohérente et conquérante, avec la création de 6 Directions Mondiales auxquelles il affirme donner de vrais moyens pour exprimer le savoir-faire PSA à travers le Monde.
 

3. Un patron passionné d’automobile et ça tombe plutôt bien !

FO souhaite que les hommes et les femmes du Groupe PSA retrouvent l’envie et la fierté de faire de belles automobilesautomobiles, cette fierté et cette envie qui ont fait du Groupe PSA un fleuron industriel français depuis plus d’un siècle.

Avec la nouvelle 308, élue voiture de l’année 2014, les Salariés du Groupe ont démontré leur savoir-faire.

Avec Back in the race, Carlos Tavares, homme passionné depuis 33 ans par l’automobile, veut capitaliser sur ce savoir-faire et enfin redonner cette envie et cette fierté à tous les Salariés du Groupe, FO s’en félicite.

Il veut développer des véhicules qui répondent mieux aux nouvelles attentes de nos Clients, comme des Cross-Over, des 4x4, des Hybrides et des véhicules autonomes : ces véhicules ne sont pas l’apanage de la concurrence germanique, les salariés du Groupe PSA sauront les concevoir et les fabriquer.

 4. Une nouvelle stratégie pour retrouver les bénéfices

Carlos Tavares veut augmenter les bénéfices du Groupe en s’appuyant sur une différenciation beaucoup plus claire des 3 marques du Groupe, ainsi qu’avec des véhicules plus rentables et répondant mieux aux nouvelles attentes des Clients.

Ainsi PSA va développer moins de véhicules, 26 en 2022 contre 47 aujourd’hui, mais beaucoup mieux :

- la rentabilité de chaque nouveau véhiculevéhicule sera augmentée car ils reposeront tous sur seulement 2 plateformes en 2022, contre 7 plateformes aujourd’hui.

- d’ici 2022, chaque nouveau véhiculevéhicule sera vendu dans deux fois plus de pays qu’aujourd’hui.

Le retour des bénéfices est vital pour le Groupe PSA et Carlos Tavares a raison d’en faire LA priorité pour le Groupe PSA.

Mais il faudra aussi que les Salariés s’y retrouvent.

Ainsi, quand FO accepte des efforts en 2014 dans l’intérêt de l’entreprise, c’est pour mieux permettre le rebond de PSA.

Mais FO revendique que le retour des bénéfices pour PSA soit accompagné d’augmentations salariales et de primes d’intéressement en juste proportion pour les Salariés.

 5. Un Groupe plus stable

Grâce à la recapitalisation orchestrée efficacement par son ancien patron, Philippe Varin, le Groupe PSA dispose désormais de moyens financiers à la hauteur de ses ambitions.

Le Groupe dispose maintenantmaintenant de solides partenaires, GM qui va apporter des véhicules dans les usines françaises du Groupe et Dong-Feng qui peut ouvrir les portes du marché asiatique.

Depuis des années, FO dénonce les incohérences entre le Directoire et le Conseil de surveillance du Groupe et qui ont coûtés des parts de marché.

Mais aujourd’hui, avec la famille Peugeot, Dong-Feng et l’Etat Français désormais à égalité, le Groupe dispose maintenantmaintenant d’une organisation de l’actionnariat cohérente avec les objectifs de son nouveau patron.

FO salue l’arrivée Carlos Tavares à la tête du Groupe PSA, nous saluons ses ambitions et son enthousiasme. Nous espérons que sa réussite fera oublier les erreurs du passé et nous lui rappelons que cette réussite devra être aussi au bénéfice des salariés qui jusqu’à maintenantmaintenant ont faits beaucoup d’efforts pour faire survivre leur entreprise. FO continuera de veiller à l’intérêt des salariés.

Fo m taux site

BRANCHEZ-VOUS SUR RADIO GUYANCOURT!

FO Métaux n°522

BRANCHEZ-VOUS SUR RADIO GUYANCOURT!

Depuis quelques jours, les métallos de Renault ont enfin leur radio. Une initiative qu’on doit à Laurent Smolnik, délégué syndical central FO Renault et secrétaire fédéral, qui a choisi d’innover dans le domaine de la communication sociale en lançant «Radio Guyancourt».

«Il s’agit de proposer un média supplémentaire et une réflexion originale sur le contexte automobile français à l’épreuve de la mondialisation et plus particulièrement sur les enjeux pour le Technocentre dans ce contexte, notamment sur le devenir des métiers et des savoir-faire tout en contribuant de manière significative au renouvellement du dialogue social dans l’entreprise», explique Laurent. Dès septembre, les métallos pourront retrouver régulièrement une émission de radio sous forme de podcast sur le web (site FO Renault, sites partenaires et mobiles). D’ores et déjà, une douzaine de thèmes majeurs concernant les salariés du Technocentre, mais aussi plus largement tous les salariés de l’automobile, sont programmés et seront disséqués concrètement, sans filtres partisans. Parmi les émissions à venir : stress au travail et métiers du Technocentre; job grading (pour les cadres), et quelle finalité?; management des hommes et conception automobile, les limites à ne pas franchir; "Accord national sur la sécurisation de l'emploi! Quel impact pour les salariés du Technocentre"; retraites, public privé, quelle réforme? (avec la participation de Jean-Claude Mailly)…

Différents experts figureront parmi les intervenants, comme Yves Clot, directeur de recherche au CNAM, ou Bernard Vivier, directeur de l’Institut Supérieur du Travail, qui ont déjà confirmé leur participation. Ils viendront, comme beaucoup d’autres, chacun dans leur domaine, faire part de leur expertise afin de mettre en perspective le sujet abordé, et ce encore une fois, loin de toute logique partisane.
FO Métaux n°522 [PDF]
fo-metaux.jpg
radio-guyancourt.jpg

http://www.force-ouvriere.fr

FO Métaux n°511

PRESSE - COMMUNICATION

PSA RENNES: 4 000 PERSONNES MANIFESTENT POUR DÉFENDRE L’EMPLOI


Plusieurs milliers de salariés et leurs familles ont défilé dans Rennes le 15 septembre pour manifester leur refus de voir supprimer 1.400 emplois sur le site PSA de La Janais.

Une manifestation a rassemblé près de 4.000 personnes –salariés, retraités, familles– le 15 septembre à Rennes pour la sauvegarde de l’emploi sur le site de l’usine PSA de Rennes-La Janais, où 1.400 emplois sont menacés par le plan dévoilé par le groupe au début de l’été. La manifestation, rythmée par des tambours africains, est partie de la place de la gare de Rennes pour ensuite défiler dans le centre-ville et se disperser peu après midi.

«C’est la première fois qu’en intersyndicale on appelle les salariés à se mobiliser, c’est une journée symbolique», a souligné la secrétaire du syndicat FO PSA Rennes La Janais Nadine Cormier. «C’est la journée du patrimoine et PSA La Janais, c’est le patrimoine industriel», a pour sa part estimé le secrétaire de l’USM du Morbihan Pierre Contesse. A noter que c’était également la première fois que l’ensemble des Unions Départementales des différentes organisations syndicales faisaient cause commune. Cette manifestation a mobilisé au-delà des salariés de La Janais, avec, présents dans le cortège, des militants venus du site PSA d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et des équipementiers automobiles du bassin d’emploi rennais. Le secrétaire fédéral Jean-Yves Sabot était présent au nom de la Fédération FO de la métallurgie, la seule organisation syndicale à avoir envoyé un représentant sur place. Les manifestants étaient nombreux à demander, outre le maintien des emplois, l’attribution d’une nouvelle voiture à produire sur le site avant 2016 pour pérenniser l’activité.

Cette journée de mobilisation s’inscrivait dans une semaine particulièrement chargée pour les métallos de Rennes. Le 11 septembre, alors qu’était remis le rapport Sartorius, ils étaient reçus par le président de la République. Dans la foulée, les conseillers de la présidence ont vu une délégation interprofessionnelle rassemblant des représentants de PSA et du groupe Doux afin de discuter de la nécessaire revitalisation des bassins d’emploi dans la région. Le 13 septembre, ils ont participé à une réunion sur la filière automobile avec le préfet de région, puis ont rencontré le lendemain des responsables de Rennes Metrople, du Conseil général et du Conseil régional. Juste après la manifestation, ils ont été reçus par le préfet. Le 18 septembre, ils ont eu une audience avec le ministre du Travail et devaient rencontrer le Premier ministre dans les jours à venir. « Nous nous mobilisons et agissons à tous les niveaux pour garantir l’avenir des emplois et du site », résume Pierre Contesse.
icon_pdf.gif

 Télécharger FO Métaux n°511fo-metaux-numero-511.jpg
 Format PDF

ELECTIONS TPE: FO MÉTAUX EST À MARSEILLE

Elections 2012 dans les TPE

ELECTIONS TPE: FO MÉTAUX EST À MARSEILLE

 

Aprés être passé par Dijon et Valenciennes, Fo Métaux est maintenant à Marseille, à la rencontre d'Eric: Ferronnier.

 


TPE 2012 - Il n'y a pas de Très Petite Élection TPE-2012

Clic sur l'aperçu pour télécharger l'affiche.

Format PDF

FO MÉTAUX EST À VALENCIENNES

Elections 2012 dans les TPE

Elections 2012 dans les TPE

Aprés être passé par Dijon, FO Métaux est ce mois-ci à Valenciennes, pour rencontrer Stéphanie, secrétaire dans une TPE du départment du Nord. Comme la plupart des 4 millions de salariés qui travaillent dans une Très Petite Entreprise, elle ignore ses droits et ses acquis.

 


 

Stéphanie est pourtant protégée par la convention collective de la mettalurgie, qui lui octroie un nombre de droits conséquents que FO Métaux s'emploie quotidiennment à défendre et améliorer, notamment pour les salariés des TPE. Stéphanie est plus que jamais concernée par les élections TPE de décembre 2012!

 

http://www.force-ouvriere.fr

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster