FONCTIONNAIRES

JEAN-CLAUDE MAILLY (FO): «TOURAINE A TORT DE DIRE QUE LES FONCTIONNAIRES SONT PRIVILÉGIÉS»

PolitiqueS, une émission présentée par Serge Moati

JEAN-CLAUDE MAILLY (FO): «TOURAINE A TORT DE DIRE QUE LES FONCTIONNAIRES SONT PRIVILÉGIÉS»

Le Secrétaire général de Force ouvrière demande au gouvernement de ne pas diviser les Français sur le dossier des retraites.

Le gouvernement a annoncé une réforme des retraites pour l’automne. Invité jeudi de PolitiqueS, Jean-Claude Mailly (FO) a prévenu les ministres concernés: «Ne jouez pas, comme d’autres, à diviser le public et le privé. Diviser pour mieux régner, on connait». Et d’ajouter: «Marisol Touraine a tort de dire que les fonctionnaires sont des privilégiés».



Jean-Claude Mailly (FO) : "Touraine a tort de... par LCP

DÉJÀ UN MILLION DE FONCTIONNAIRES PAYÉS AU SMIC

Paupérisation

DÉJÀ UN MILLION DE FONCTIONNAIRES PAYÉS AU SMIC

«Les fonctionnaires ne sont pas des nantis, mais plutôt des postulants au statut de travailleurs pauvres!», s’est écriée Gisèle Amouroux, de la section FGF de l’Hérault, à la tribune du congrès.

Un million de fonctionnaires, soit un sur cinq, ne gagnent déjà plus que l’équivalent d’un SMIC.

La dégringolade est loin de concerner exclusivement les fonctionnaires au plus bas niveau de la grille (catégorie C). Alors qu’il y a trente ans, un cadre (catégorie A et catégorie B) commençait sa carrière à 75% au-dessus du SMIC, il ne gagne aujourd’hui que 12% à 15% de plus. Christian Grolier n’a pas hésité lui non plus à parler de «paupérisation» des fonctionnaires.

Depuis quatre ans le point d’indice est gelé et l’arrivée du nouveau gouvernement n’a, là non plus, entraîné aucun changement, ont constaté les congressistes. Le seul moyen de faire avancer les choses est donc de «faire sauter le verrou de l’austérité», ont-ils conclu, décidant à l’unanimité de mettre en avant leurs revendications: 5% d’augmentation immédiate du point d’indice et une revalorisation générale de la grille avec 44 points d’indice supplémentaires pour tous, comme «premiers pas vers le rattrapage de la perte de pouvoir d’achat accumulée depuis 2000». Cette augmentation représenterait environ un milliard d’euros au total. «Qu’est-ce que c’est par rapport aux 20 milliards de crédits d’impôts offerts aux entreprises dans le cadre du pacte de compétitivité?», s’est exclamé Yves Raichl du Rhône.

FO revendique une négociation globale de la grille

Pour les fonctionnaires FO, rien ne doit servir de prétexte à une déconstruction de l’architecture actuelle de la fonction publique d’État. D’où leur refus de négociations séparées, catégorie par catégorie, et leur insistance à revendiquer «le maintien de la valeur unique du point d’indice pour toute la fonction publique dans le cadre de la grille unique».

L’ensemble des revendications FO s’oppose totalement à la logique des accords de Bercy de 2008 sur la «rénovation du dialogue social», signés par la CFDT, la CGT, l’UNSA, la CGC, Solidaires et SUD, ont rappelé plusieurs intervenants. Ces accords ont permis de renvoyer toutes les discussions au niveau des services, instauré l’individualisation des rémunérations avec la création de la prime de fonctionnement et de résultat (PFR), et abouti à la création d’un «nouvel espace statutaire» pour la catégorie B qui a allongé le temps nécessaire pour passer d’un échelon à un autre, ce qui compromet le déroulement de carrière des fonctionnaires.

Enfin, en instaurant une discussion annuelle obligatoire, ils ont donné le la à un dialogue social particulièrement en vogue aujourd’hui. «Discussion n’est pas négociation. Les accords de Bercy sont l’alibi parfait du gouvernement. Il consulte les organisations syndicales, donc il peut dire qu’il a respecté les accords mais il n’a rien à négocier», dénonce la FGF FO, qui se félicite «plus que jamais» de ne pas avoir signé les accords de Bercy.
FO Hebdo - Avril 2013
 
 


181 MILLIARDS D’EUROS

chiffres-utiles-janvier-2013.jpg

181 MILLIARDS D’EUROS

Les revenus des cent personnes les plus riches du monde s’étant accrus en 2012 de quelque 181 milliards d’euros (241 milliards de dollars), si ce montant était consacré à lutter contre l’extrême pauvreté (1,25 dollar par jour selon la Banque mondiale), celle-ci pourrait être considérablement réduite, d’après les chiffres donnés par l’ONG Oxfam (Oxford Committee for Famine Relief), se fondant sur les calculs de l’économiste Jeff Sachs de l’université de Columbia, qui estime le coût de son éradication à 175 milliards de dollars par an pendant deux ans. Ces données ont été publiées à la veille de l’ouverture du Forum économique mondial, réunissant, comme chaque année, à Davos (Suisse), les élites politico-économiques de la planète. Thème de cette 43e édition (23-27 janvier 2013): la «résilience dynamique».

chiffres-utiles.jpg
 chiffres-utiles-janvier-2013-allochations-chomage.jpg

INDICES DES PRIX À LA CONSOMMATION (INSEE)

LES CHIFFRES UTILES

Les chiffres font partie de la vie quotidienne et nous sommes aujourd’hui noyés sous une quantité impressionnante de données et de statistiques. Difficile de se retrouver dans ce dédale. C’est pourquoi Force Ouvrière vous informe régulièrement de l’évolution de certains de ces repères précis.
 
 
INDICES DES PRIX À LA CONSOMMATION (INSEE)
 
SEPTEMBRE 2012
-0,3%
DU 30/09/2011 AU 30/09/2012
+1,9%
DU 01/01/2012 AU 30/09/2012
+1%
 
INDICE DE RÉFÉRENCE DES LOYERS
3e trimestre 2012, l’indice de référence des loyers atteint 123,55 – évolution sur un an: +2,15%
 
L’article 9 de la loi n° 2008-111 du 8 février 2008 a modifié l’indice de référence des loyers. Le nouvel indice correspond à la moyenne, sur les douze derniers mois, de l’indice des prix à la consommation hors tabac et hors loyers.

 
LES ALLOCATIONS CHÔMAGE
Montant des allocations
Dans le cas général, le mode de calcul de votre allocation s’établit comme suit.
Une comparaison est effectuée entre:
- 40,4% de l’ancien salaire plus une partie fixe de 11,34 euros par jour;
- 57,4% de cet ancien salaire;
- l’allocation minimale de 27,66 euros. C’est le montant le plus favorable pour l’allocataire qui sera retenu.
Une réserve cependant, le montant de l’allocation ne peut jamais dépasser 75% du salaire journalier de référence.
Les règles d’indemnisation
Le principe, c’est qu’un jour cotisé égale un jour indemnisé. Trois paramètres sont pris en compte.
1 - La période de référence. C’est la période pendant laquelle on regarde si le demandeur d’emploi a travaillé, donc cotisé. Pour les moins de 50 ans, ce sont les 28 derniers mois à compter de la rupture du contrat de travail. Pour les plus de 50 ans, ce ne sont pas 28 mois, mais 36.
2 - La durée minimale de cotisation. Pour être indemnisé, il faut avoir travaillé au minimum 4 mois, soit 122 jours dans la période de référence.
3 - Les durées maximales d’indemnisation. Pour les moins de 50 ans, la durée maximale est de 24 mois. Pour les 50 ans et plus, cette durée est de 36 mois. Exemple: un salarié qui a travaillé 4 mois dans les 28 derniers mois (il a moins de 50 ans) aura droit à 4 mois d’indemnisation. S’il avait travaillé 7 mois, il aurait eu droit à 7 mois d’indemnisation.
Autre exemple: un salarié de plus de 50 ans qui a travaillé 27 mois aura droit à 27 mois d’indemnisation; s’il avait travaillé 46 mois, il aurait eu droit à 36 mois, soit le plafond. Ces règles s’appliquent à compter du 1er avril 2009 pour les procédures de licenciements individuels ou collectifs engagées à compter de cette date. Si la procédure a été engagée avant, ce sont les anciennes règles qui s’appliquent.
LE SMIC
Depuis le 1er juillet 2012:
9,40 euros l’heure,
soit 1 425,67 euros brut par mois
pour 151,67 heures.
FONCTIONNAIRES
Minimum de traitement dans la fonction publique depuis le 1er janvier 2012:
1 398,35 euros brut par mois.
CHÔMAGE
L’allocation doit s’élever à 26,93 euros par jour au minimum, mais ne peut dépasser 75% du salaire journalier de référence (salaire des douze mois qui ont précédé la rupture du contrat de travail).

Vous trouverez tous les détails dans le tableau «Allocations chômage» ci-dessus.
SÉCURITÉ SOCIALE
Plafond mensuel de la Sécurité sociale
du 1er janvier au 31 décembre 2012
3 031 euros.
MÉDECINE CONVENTIONNÉE
(tarifs secteur 1)
Au cabinet du médecin omnipraticien:
23,00 euros
Au cabinet du médecin spécialiste:
25,00 euros
ASSURANCE-VIEILLESSE
Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)
(Anciennement «Minimum vieillesse»)
Au 1er avril 2012:
9 325,98 euros par an pour une personne seule
(777,16 euros par mois)
14 479,10 euros par an pour un couple Minimum contributif majoré:
8 142,01 euros par an pour une personne (soit 678,50 euros par mois). Retraite complémentaire Agirc et Arrco
Valeurs des points et salaires de référence au 1er avril 2012
Agirc à 0,4330 euros
Arrco à 1,2414 euros
ALLOCATIONS FAMILIALES
2 enfants: 127,05 €
3 enfants: 289,82 €
Par enfant en plus: 162,78 €

Majoration pour âge des allocations:
35,74 € de 11 à 16 ans
et 63,53 € après 16 ans.

Pour vos enfants nés après le 30 avril 1997, vous ne recevrez pas ces deux majorations; vous recevrez une majoration de 62,90 € à partir du mois suivant leur 14e anniversaire.
COTISATIONS SOCIALES, EN POURCENTAGE DU SALAIRE BRUT
CSG: 7,5% depuis le 1er janvier 1998 (au lieu de 3,4%) et sur 98,25% du salaire depuis le 1er janvier 2012. CRDS(1): 0,5% depuis le 1er février 1996 et sur 98,25% du salaire depuis le
1er janvier 2012.
SÉCURITÉ SOCIALE
Assurance-maladie:
Assurance-vieillesse:
Assurance-vieillesse déplafonnée:
0,75%
6,65%
0,10%
ASSURANCE-CHÔMAGE
- Cotisation ASSEDIC
Tranches A et B

APEC (2)

2,40%

0,024%
RETRAITES COMPLÉMENTAIRES
- ARRCO
(Taux minima obligatoires)
Non-cadres tranches A et B
et cadres tranche A:

- AGIRC
Cadres tranches B et C:

- Cotisation AGFF
Tranche a (3)
Tranche b (4)



3%


7,70%


0,80%
0,90%
1) Contribution au remboursement de la dette sociale.
2) Association pour l’emploi des cadres.
3) Tranche A: dans la limite du plafond de la Sécu.
4) Tranche B: entre 1 et 4 fois le plafond de la Sécu.
 http://www.force-ouvriere.fr

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster