Manif

Québec

Québec

quebec.jpg Le samedi 16 juin 2012, vers 23h, j’étais dans la manifestation de soir. On venait de perdre un grand nombre de manifestants qui ont écouté les ordres des policiers de se disperser. Je marchais sur le trottoir vers Mont-Royal. Il avait encore quelques manifestants dans les rues, une dizaine, et les autres marchaient sur les trottoirs. La voiture de police qui nous suivait a commencé à avancer dans les manifestants à une bonne vitesse pour leur faire peur (si quelqu’un avait eu le malheur de perdre le pied, il se faisait ramasser, croyez-moi). La manifestation était maintenant pas mal dispersée et ce, totalement pacifiquement. Arrivée sur la rue Rachel, j’ai entendu « MOVE » et les policiers anti-émeute arrivaient de l’ouest et ils ont foncé sur les trois-quatre manifestants dans la rue, sur les trottoirs et ils s’en sont pris à des gens qui marchaient tranquillement dans la rue. Je répète : la manifestation se dispersait dans le calme total. J’allais me sauver de l’anti-émeute qui nous courait après (en criant « pognez les gens qui courent ! ») quand une jeune fille, pas une manifestante, a pris panique et a laissé tomber son vélo. Je suis tombée, blessée à la jambe, j’ai semi-rampé vers une fenêtre de restaurant, un policier a foncé sur moi. Mon épaule gauche a frappé de plein fouet le coin de la fenêtre en béton (aouch). Un policier a pris moi et trois autres personnes pour nous arrêter, dont une avec une petite robe soleil qui marchait normalement dans la rue. J’ai eu la chance de me sauver à temps dans le restaurant où des gens m’ont aidée. Le plus beau dans cet état policier ? Les fascistes me cherchaient dans le restaurant. Je suis maintenant blessée à la jambe et à l’épaule à cause des policiers ET aussi de la démobilisation.
Parce qu’on n’était pas nombreux, les policiers ont pu facilement foncer dans le tas, sans conséquence. Il faut aller aux manifestations. Il faut rester groupé. Il faut être organisé. So-so-so-solidarité, vous connaissez ?

**voici une photo de mon épaule quelques heures après..je peux vous dire qu'il est beaucoup plus gros maintenant. Je n'ai pas de photo de ma jambe, mais elle est encore enflée..

Aucun non se seras dilvulgué pour assurer la protection des personnes. Le Webmaster

CENTRE PENITENTIAIRE DE LAON

centre-penitentiaire-de-laon.jpg

Bonjour à toutes et tous…..

Nous attaquons notre 4e semaine de mobilisation. Nous pouvons être fiers de nous. Nous nous sommes mobilisé chaque jour depuis le début. Ce n’est pas le moment de baisser les bras. Levez la tête et en avant ! Ne vous découragez pas, ce combat est légitime et il doit payer ! Vous êtes des guerriers et je suis fier d’être à vos côtés.

Laissez les mauvaises langues, elles sont mauvaises….

Nous re-bloquerons l’établissement le mercredi 25 avril…… 2012 

Nous avons besoin de tout le monde!

Décalez vos RDV, faites en sorte de faire garder vos enfants, nous comptons sur le service de nuit qui sort mercredi matin, sur les sympathisants, les convaincus et bien sur tous les autres….

Bernard Chalureau

Secrétaire adjoint Force Ouvrière

du Centre Pénitentiaire de Laon

06.76.67.94.40 / 03.23.80.89.68

 

Le SLPFO du CP de Laon est également sur Facebook

feu-nom-de-dieu.jpg

Lire la suite

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster