PESTICIDES

LA FRANCE, MALADE DE LA PESTE DES PESTICIDES?

CONSOMMATION

LA FRANCE, MALADE DE LA PESTE DES PESTICIDES?

Devançant l’Allemagne et l’Amérique du Nord, alors qu’Américains et Canadiens sont réputés peu regardants,
la France affiche un taux alarmant d’exposition de sa population aux pesticides, dont elle est le premier consommateur en Europe. Et elle les a dans la peau. En témoignent une augmentation de 2,5% de leur utilisation en 2011 et une étude, dont les conclusions détaillées ont été présentées le 29 avril dernier par l’Institut de veille sanitaire (InVS), organisme rattaché au ministère de la Santé. Intitulée «Exposition de la population française aux substances chimiques de l’environnement», elle a été menée en 2006 et 2007 sur des personnes âgées de 3 à 74 ans, ciblant plusieurs pesticides et les polychlorobiphényles (PCB-NDL). Interdits en 1987, ces derniers, plus connus sous l’appellation impropre de «pyralènes» et autrefois utilisés dans les encres, peintures et transformateurs électriques, n’en restent pas moins bien ancrés et inquiétants: quelque 13% des femmes entre 18 et 45 ans, c’est-à-dire en âge d’être enceintes, possèdent une concentration en PCB supérieure aux seuils critiques fixés par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Quant aux pesticides, accusés d’être à l’origine de cancers et, entre autres, de troubles endocriniens, trois familles ont été recherchées: les pyréthrinoïdes, les organophosphorés et les organochlorés, dont faisait partie le DDT, interdit depuis 1972. Très utilisés par les professionnels de l’agriculture, les pesticides le sont également, dans une moindre mesure, par les particuliers, que ce soit pour les jardins, les logements et les animaux domestiques, sous forme par exemple d’anti-puces. Selon l’étude de l’InVS, il n’est pas vraiment recommandé d’habiter près de surfaces consacrées à la viniculture. Et ainsi, dans cette douce France, caresser son chat au milieu des vignes peut nuire à la santé. Et même cultiver son jardin…
 FO Hebdo - Mai 2013
Associations FO
consommateurs







Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster