RMC

Contre le Pacte de responsabilité : « Il y a une vraie mobilisation », Jean-Claude Mailly

Contre le Pacte de responsabilité 

« Il y a une vraie mobilisation », Jean-Claude Mailly

RMC - L’invité de Jean-Jacques Bourdin
mardi 18 mars 2014
par  Jean-Claude Mailly

Mardi 18 mars 2014, à 8h10, Jean-Claude Mailly était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. Plusieurs syndicats appellent ce mardi les salariés à manifester contre le pacte de responsabilité, qui prévoit des baisses de charges pour les entreprises. Chez JJ. Bourdin, le leader de FO Jean-Claude Mailly se dit optimiste sur la mobilisation.

Gel du salaire des fonctionnaires : "inacceptable" pour Mailly

Par RMC

JEAN-CLAUDE MAILLY ÉTAIT L’INVITÉ DE JEAN JACQUES BOURDIN

Le gel des primes et des avancements des fonctionnaires veut dire que l'Etat ne remplirait pas ses engagements selon Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière. Le pacte de responsabilité sera financé par 50 milliards d'économies budgétaires et aucune hausse de prélèvements. Une des pistes consisterait à geler les salaires, l'avancement et les promotions des fonctionnaires. Seulement elle embarrasse fortement la majorité à un mois et demi des municipales.

Fiscalité | Jean-Claude Mailly sur RMC le 25 novembre 2013

Fiscalité | Jean-Claude Mailly sur RMC le 25 novembre 2013

«IL FAUT ÊTRE SPÉCIALISTE POUR Y COMPRENDRE QUELQUE CHOSE»

Jean-Claude Mailly est le premier à être reçu par Jean-Marc Ayrault ce lundi matin pour discuter de la remise à plat de la fiscalité. Ce lundi matin sur RMC, le secrétaire général de FO a redit son opposition au prélèvement de l’impôt à la source.

Jean-Claude Mailly est arrivé ce lundi matin à Matignon avec ses propositions dans le cadre de la remise à plat de la fiscalité impulsée par Jean-Marc Ayrault.
«Nous sommes d’accord sur une mise à plat fiscale, a déclaré le secrétaire général FO sur RMC. Il faut que les gens aient le sentiment que la fiscalité est juste et bien redistribuée. Aujourd’hui c’est très compliqué de s’y retrouver, il faut être spécialiste à Bercy pour y comprendre quelque chose».

Sur le prélèvement de l'impôt à la source
«Nous n’y sommes pas favorables. Ceux qui veulent choisir un prélèvement mensuel peuvent choisir la mensualisation, même si on peut améliorer le système de mensualisation. Ce qui nous gêne c’est que les employeurs auraient connaissance de la situation fiscale des familles. Ce n’est pas l’urgence, ce n’est pas ce qui ramène de l’équité dans le système».

Sur l'impôt sur le revenu
«Le problème avec la CSG, c’est que c’est un impôt fléché, donc ce qui rentre par la CSG va à la protection sociale. Ce qui nous apparait essentiel comme colonne vertébrale d’une réforme c’est qu’on réhabilite l’impôt sur le revenu. Aujourd’hui, il n’y a pas assez de rendement, il ne rapporte pas assez dans le budget de l’Etat. C’est l’impôt le plus juste, il faut revoir une série de niches. Ceux qui ne le paient pas devraient le payer, même si c’est symbolique, à charge de payer d’autres types d’impôts beaucoup plus injustes, comme la TVA par exemple».

Sur l'absence de coup de pouce au SMIC
«C’est une erreur car on voit que les trois moteurs de l’activité –la consommation, l’investissement et le commerce extérieur- sont au point mort. Si on veut soutenir la consommation il faut un coup de pouce au SMIC. Le dernier vrai coup de pouce remonte à 2006», a-t-il déploré.

Sur son refus de former un front syndical avec la CFDT et la CGT
«Ça vaut le coup de se voir et de se mettre d’accord quand on sait qu’on peut se mettre d’accord. Là, il y a trop de divergences entre les syndicats. Si c’est juste pour faire de la communication, il y a des effets boomerangs qui ne tardent pas. Sur l’emploi, on a des désaccords de fond, alors on va parler de quoi? Si c’est juste pour faire une photo, on n'a pas besoin de ça».

RMC

«UN SYSTÈME DE BONUS-MALUS»

Stéphane Lardy, Secrétaire confédéral FO sur RMC

«UN SYSTÈME DE BONUS-MALUS»

Les syndicats se battent contre les CDD. Stéphane Lardy, qui mène les négociations pour Force Ouvrière, regrette que des entreprises «utilisent les CDD pour pourvoir durablement à l’activité permanente de l’entreprise. Elle pourrait embaucher des CDI, mais elle ne le fait pas, parce qu’elle préfère avoir une main d’œuvre précaire». La solution défendue par les syndicats: «un système de bonus-malus. Une entreprise qui abuse de CDD va payer un malus, ceux qui jouent le jeu ont un bonus, c’est-à-dire qu’ils payent moins de cotisations à l’assurance chômage». Mais pour l’instant, le patronat n’en veut pas.

JEAN-CLAUDE MAILLY: «LA RIGUEUR EST EN TRAIN DE TUER TOUT LE MONDE»



PRESSE - COMMUNICATION

JEAN-CLAUDE MAILLY:

«LA RIGUEUR EST EN TRAIN DE TUER TOUT LE MONDE»


Invité ce jeudi 6 septembre sur RMC et de BFMTV, le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly a parlé Contrat de génération, Europe, et flexibilité. « Je ne vois pas ce qu’on peut changer » sur le sujet, a-t-il affirmé.




Mailly: «La rigueur est en train de tuer tout le... par Force_Ouvriere


http://www.force-ouvriere.fr

JEAN-CLAUDE MAILLY : «ILS VEULENT RÉCUPÉRER LE PLUS D’ARGENT POSSIBLE»

PRESSE - COMMUNICATION

JEAN-CLAUDE MAILLY : «ILS VEULENT RÉCUPÉRER LE PLUS D’ARGENT POSSIBLE»

RMC | 16 juillet 2012

Ce lundi sur RMC et BFMTV, Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière était l’invité de Christophe Jakubyszyn. Il a réagi à l’amendement discuté ce lundi après-midi par le collectif budgétaire. Cet amendement a été proposé par le président du groupe PS à l’Assemblée, Bruno Le Roux. Ce dernier souhaite en effet fiscaliser les heures supplémentaires de manière rétroactive au 1er janvier 2012. Cet amendement devrait donc mettre fin à la politique des heures supplémentaires défiscalisées mise en place par Nicolas Sarkozy.


RMC

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster