solidarité

Gérald Fromager, Secrétaire général de l'UD 02 nous informe.

fo-ud-02-saint-quentin.jpg

Gerald-Fromager1.jpgILS ont osé ! ILS l'ont fait !


Notre camarade Bernard CHALUREAU, parce qu'il a été l'un des principaux acteurs du dernier mouvement en date chez les pénitentiaires, a écopé de 10 jours d'exclusion temporaire après un conseil de discipline en juin. Il est celui qui ramasse le plus (d'autres camarades ont été condamnés avec sursis - sic !).
C'est véritablement une honte.

  • Un gradé dit avoir été injurié. Les témoins de Bernard assurent le contraire. Ils sont 4, le gradé est seul. Qui croyez-vous que le Ministère écoute ?
  • Il y a eu le feu aux pneus. Oui, c'est vrai, j'y étais moi-même. Les camarades n'ont pas d'autres moyens pour bloquer le centre. Rappelons qu'ils n'ont pas le droit de faire grève.

  • C'est lui donc qui aurait mis le feu, seul, contre l'avis de tous les autres !
  • Le feu a intoxiqué une personne ! Lamentable ! Là encore, c'est le directeur qui a décidé de l'évacuation des personnels administratifs dans un désordre épouvantable. Qui est sanctionné ? Bernard ! Un agent aurait té intoxiqué ? Conduit à l'hôpital ? Où sont les certificats médicaux l'attestant ? La fumée aurait pénétré une enceinte - par définition close (on ne travaille pas les fenêtres ouvertes dans un centre pénitentiaire, peut-être que Mme la Garde des Sceaux l'ignore ...). Qu'importe ! 10 jours !

Les pénitentiaires FO de l'Aisne ne sont pas rattachés à l'UD de l'Aisne. Pour des raisons trop longues à expliquer, ils sont - s'agissant de la Picardie - regroupés dans le Nord. Cela étant, nous ne serions restés neutres en cette affaire.
Pour ceux qui ne le savent pas, en droit public, un recours n'est pas suspensif. Donc, même si - dans 2, 3 voire 3 ans - Bernard est rétabli dans ses droits, même s'il fait recours, l'Administration va lui retirer 10 jours de traitement.

Notre camarade, Bruno CREMONT, sans attendre, avait décidé d'envoyer un chèque de solidarité à Bernard. Chèque que nous avions conservé, à la demande de Bernard.
Nous appelons nos camarades, les syndicats qui le peuvent, à faire un geste, même symbolique.

10 jours pour nous tous, c'est rien. Pour Bernard, c'est beaucoup !

Merci d'indiquer, au dos des chèques - "SOLIDARITE BERNARD" en les établissant à l'ordre de l'Union Départementale FO.

Et s'il y a plus que les 10 jours - ce que nous souhaitons - TANT MIEUX ! Le supplément sera consacré au fonctionnement du syndicat de nos camarades et à leur défense. Car, pour l'heure, les revendications demeurent et nos camarades risquent encore des sanctions.

SOLIDARITE OUVRIERE POUR BERNARD !


Merci
G



Gérald FROMAGER

Contact : Secrétaire Général UD FO de l'Aisne

Force Ouvrière Hebdomadaire spécial Tour de France 2012

Éditorial de Jean-Claude Mailly

Cette année encore Force Ouvrière est présente sur le Tour de France 2012.

Fidèle historiquement à ce rassemblement populaire qui rythme nos étés de décennie en décennie, FO est pleinement engagée dans la caravane du Tour avec ses propres véhicules et ses militants qui se relaient pour couvrir toute la période du Tour, symbole de la solidarité qui se crée autour de cet événement populaire majeur.

En effet ce Tour de France est pour FO à la fois sportif et militant, car il permet d’aller à la rencontre des salariés dans les villes des départements traversés et ainsi de rendre compte de l’actualité économique et sociale de ces derniers.

L’édition 2012 a une particularité, elle se situe à la veille des élections qui vont se dérouler dans les TPE. Nous passons donc d’une élection à une autre, d’une campagne électorale à une autre et comme le dit notre slogan «il n’y a pas de très petite élection»: c’est au mois de décembre 2012 qu’auront lieu les élections au sein des entreprises de moins de dix salariés, communément appelées TPE.

Ce sont des élections sur sigle, ce qui signifie que les salariés de ces entreprises vont être appelés à voter pour le syndicat de leur choix. Voter FO, c’est voter pour une organisation qui se soucie de tous les salariés, quelle que soit la taille de leur entreprise.

Ces élections doivent être l’opportunité de faire sortir les salariés des TPE de l’ombre et de leur permettre de mieux connaître leurs droits et d’agir directement et collectivement pour le progrès de ces droits. C’est aussi, par la négociation, tout mettre en œuvre pour que les salariés des TPE puissent aussi avoir accès à de nouveaux droits, comme la protection sociale complémentaire, les titres-restaurants ou les chèques-vacances.

Le Tour de France, avec sa caractéristique propre de se dérouler au plus près de la population et des salariés, est une belle occasion pour FO de montrer une fois de plus son engagement et sa détermination pour concilier le collectif et l’individuel. Il s’agit aussi de revendiquer des garanties pour tous les salariés, qu’ils soient salariés de TPE ou travailleurs saisonniers, et de pouvoir vivre librement et avec dignité en ces périodes de contexte économique difficile.

La solidarité, l’indépendance et la liberté ne connaissent pas de trêve estivale!

Jean-Claude Mailly
Secrétaire général

http://www.force-ouvriere.fr

QUEL AVENIR POUR NOS RETRAITES?

Tract: La répartition, c’est la solidarité!

La loi du 9 novembre 2010 a inscrit la perspective d’une «réforme des régimes» dans le calendrier législatif. Qu’est-ce que cela veut dire?
 
 
C’est un régime où les droits sont purement individuels: les périodes de chômage ne sont pas validées, de même que la maladie, etc. Contrairement à l’ARRCO et à l’AGIRC, ce serait un régime entièrement basé sur la capitalisation où les cotisations versées sont placées sur les marchés financiers. Le rendement est fonction du nombre de points achetés et surtout des «performances» des actions et obligations boursières. En Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, aux États-Unis, la crise économique a conduit à la baisse des performances de ces régimes. Des systèmes de retraite par capitalisation ont connu des faillites dramatiques (Maxwell en Grande-Bretagne, Enron aux États-Unis).

De plus, un régime par points favoriserait la fusion en un régime unique à minima, ce qui se traduirait par une baisse des droits de tous les retraités.
 
 http://www.force-ouvriere.fr

 Tract au format PDF

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster