tentatives de suicide

LA CRÉATION D’UN OBSERVATOIRE DES SUICIDES, UNE IDÉE QUI FAIT SON CHEMIN

Campagne

LA CRÉATION D’UN OBSERVATOIRE DES SUICIDES, UNE IDÉE QUI FAIT SON CHEMIN


La crise économique se traduit par une hausse des tentatives et des décès. Et l’insuffisante coordination des politiques de prévention n’arrange rien.

Il y a annuellement en France entre 200.000 et 220.000 tentatives de suicide qui débouchent sur 11.000 morts, le triple du nombre de tués sur les routes. Encore ne s’agit-il là que des données de l’année 2009, qui ne prennent pas en compte l’impact de la crise. Selon le professeur Michel Debout, la hausse du chômage se traduit par une augmentation de ces chiffres. Pour lui, «en trois ans, avec 648.500 chômeurs de plus, on estime à 10.780 le nombre de suicidants supplémentaires et à 750 le nombre de morts».

220.000 tentatives de suicide sans l’impact de la crise…

Une raison de plus pour ce professeur de médecine légale de militer –avec d’autres, dont la confédération FO– pour la création d’un observatoire des suicides et des conduites suicidaires. Dans l’esprit de ses promoteurs, cet organisme public indépendant pourrait «rendre compte des évolutions du phénomène suicidaire et des réponses préventives apportées», mais aussi «formuler des recommandations par rapport à celles qui devraient l’être».

Lancée à l’origine par le cabinet Technologia, l’initiative a vite rencontré un écho, notamment auprès de représentants syndicaux et d’élus du personnel*, sans que le gouvernement précédent ne donne suite à la démarche. Autres temps, autres mœurs? Les deux principaux animateurs ont été reçus le 12 septembre dernier par le cabinet du Premier ministre. À l’issue de la rencontre, Jean-Claude Delgenes et Michel Debout avaient le sentiment d’avoir été «attentivement écoutés», même s’il faudra attendre novembre pour obtenir une réponse concrète.

*Un site internet –www.observatoiresuicides.fr– a été créé.

FO Hebdo - Septembre 2012

http://www.observatoiresuicides.fr/

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster