TRAVAIL ET HANDICAP

TRAVAIL ET HANDICAP, FO SE MOBILISE ET RAPPELLE SES REVENDICATIONS

Solidarité

TRAVAIL ET HANDICAP, FO SE MOBILISE ET RAPPELLE SES REVENDICATIONS

La 14e journée nationale sur le thème «travail et handicap» s’est tenue mi-décembre à Paris devant plus de 400 syndicalistes. Une journée riche en formations et informations.

En 2008, l’INSEE recensait en France 2,5 millions de personnes reconnues handicapées et âgées de 15 à 64 ans. C’est donc plus de 6% de la population de cet âge qui souffre d’au moins un handicap, qu’il soit visuel, moteur, auditif ou cognitif. Pour la quatorzième année consécutive, Force Ouvrière a organisé une «Journée sur le travail et le handicap», le 18 décembre à Paris. Coordonnée par Anne Baltazar, Secrétaire confédérale responsable du secteur Égalité, Économie sociale et Handicap, cette journée a rassemblé plus de 420 participants et connaît, année après année, une popularité croissante.

Organisée en partenariat avec l’Agefiph, la rencontre a notamment permis de présenter le nouveau site Internet mis en place par la Confédération (handicap.force-ouvriere.org) sur ce secteur. Ce dernier se veut à la fois un outil d’information pour les internautes sur les actualités du handicap, sur les actions ou négociations menées par FO, mais également un outil pour ses militants. En effet, le site FO vise à mutualiser les expériences de négociations avec les unions départementales, les fédérations sectorielles et ainsi être un point d’appui pour les négociateurs afin de renforcer et crédibiliser leurs argumentaires. Réalisé en respectant les critères les plus récents en matière d’accessibilité, il répond aux dernières normes en vigueur et il propose donc une grande diversité de technologies d’assistance (plage braille, clavier virtuel…) et de plus il est lisible sur tous les supports (ordinateurs, téléphones…).

Les différentes tables rondes ont rappelé les positions et revendications de la Confédération. La loi de 2005 a notamment été mise sur la sellette: elle visait à rendre accessibles, d’ici à 2015, tous les lieux publics et étendait cette obligation aux lieux de travail. Alors que 90% de la période considérée s’est écoulée, à l’heure actuelle seuls 30% des locaux ont été mis aux normes. En outre, concernant le logement, cette loi ne s’imposait qu’aux logements neufs. Une immense partie du parc immobilier reste donc exclue des obligations d’accessibilité, qui seules peuvent garantir l’égalité de traitement des citoyens.

Les positions de FO concernant l’emploi des personnes handicapées ont également été abordées lors des tables rondes. Le site Internet permet de les rassembler. Il rappelle que toutes les entreprises, publiques comme privées, sont tenues, dans leurs effectifs, d’embaucher au moins 6% de personnes handicapées. Ce taux est très loin d’être atteint aujourd’hui, car en 2012 ces travailleurs ne représentaient que 4,39% des emplois dans la fonction publique et 2,8% dans le privé. En outre, comme l’a rappelé Anne Baltazar, le taux affiché par les entreprises publiques est biaisé. FO revendique en effet que les anciens militaires recrutés dans la fonction publique, et ce, quel que soit leur état de santé, ne soient plus comptabilisés dans les 6% de personnel souffrant d’un handicap. Le taux de chômage des personnes handicapées (22%) est en effet non seulement deux fois plus important que pour l’ensemble de la population, mais en plus il continue à progresser plus vite (+60% en quatre ans) que celui de l’ensemble des demandeurs d’emploi. Les salariés les plus fragilisés sont, comme on pouvait s’y attendre, les premières victimes des politiques d’austérité. L’une des revendications de FO également rappelée par Anne Baltazar concerne donc la protection statutaire de ces travailleurs handicapés: FO souhaite que comme les délégués du personnel, les salariés souffrant d’un handicap bénéficient d’une protection spéciale en cas de rupture du contrat.

Les entreprises de vingt salariés et plus doivent cotiser auprès de l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées) si elles n’ont pas signé d’accord d’entreprise portant sur l’emploi et le handicap, ou si le taux de 6% de leurs effectifs n’est pas atteint. En 2011 on recensait plus de 50.000 entreprises ne respectant pas ces obligations et qui ont donc cotisé auprès de l’Agefiph.

Cette journée d’information et d’action sera, comme chaque année, rééditée dans une région en 2014. Les acteurs de ces rencontres-débats se sont félicités du succès de ce type de manifestation et de la prise de conscience des enjeux du handicap au travail qu’il traduisait. De nombreux syndicalistes se sont également réjouis d’être rejoints dans leur militantisme par des travailleurs eux-mêmes handicapés, situation encore exceptionnelle il y a quelques années. Pour autant, si des progrès ont été faits en termes d’embauches dans les entreprises, la progression de carrière des salariés souffrant d’un handicap reste bien souvent aujourd’hui en deçà d’une évolution de carrière «classique». La progression des carrières sera donc vraisemblablement à l’ordre du jour des prochaines journées «travail et handicap».

Enfin, la plupart des participants ont déploré le désengagement des pouvoirs publics et le manque d’interlocuteurs, notamment au niveau gouvernemental. Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux personnes handicapées, qui a recruté en décembre son quatrième directeur de cabinet, ne dispose toujours pas aujourd’hui d’une administration prenant en charge spécifiquement ces questions…

Mathieu Lapprand
ml@force-ouvriere-hebdo.fr


 UN SITE ACCESSIBLE QUEL QUE SOIT VOTRE HANDICAP

Ce que vous trouverez sur le site Internet handicap.force-ouvriere.org

Juridique et négociation:
- les positions et revendications de la Confédération sur les principaux sujets;
- les principaux textes de loi encadrant les conditions de travail des personnes handicapées;
- l’inscription de l’emploi des travailleurs handicapés dans la négociation annuelle obligatoire, les modalités de réalisation d’un diagnostic;
- les différentes natures d’accords possibles avec l’employeur.

Structures et organisations:
- une liste des principaux acteurs institutionnels, leurs responsabilités et rôles respectifs;
- un annuaire complet des sites intervenant sur le secteur du handicap;
- les actions et campagnes mises en œuvre: les stages, les journées régionales et nationales.

Divers:
- un glossaire permettant de déchiffrer les nombreux sigles utilisés;
- les publications de la Confédération concernant le travail et le handicap.

 FO Hebdo - Janvier 2014

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster