ÉDITORIAL DATÉ DU SAMEDI 29 JUIN 2013

L'Éditorial de Jean-Claude Mailly

ET C’EST REPARTI POUR UN TOUR!

Le Tour de France millésime 2013 a démarré et Force Ouvrière est, comme à son habitude, présente lors de cet événement estival majeur.

Principale manifestation sportive et populaire annuelle, le Tour de France symbolise à la fois l’effort sportif individuel, mais aussi la solidarité par l’esprit d’équipe qui se dégage de ce sport.

Être présent sur le Tour de France est pour Force Ouvrière naturel et légitime, et ce, depuis des décennies.

Notre présence y est d’autant plus importante aujourd’hui dans le contexte de crise économique, de récession, de rigueur ou d’austérité. Il s’agit en effet de montrer notre solidarité en étant présents sur le terrain aux côtés des militants mais aussi des salariés, retraités, demandeurs d’emploi, tous réunis par la passion du cyclisme.

C’est aussi un bon moyen de faire connaître nos positions et nos motifs d’insatisfaction, nombreux aujourd’hui face à une politique économique et sociale qui nous conduit et nous enferme dans la seringue de l’austérité, caractérisée, entre autres choses, par la pression sur le pouvoir d’achat, la réduction des dépenses publiques et sociales, mais aussi par la mise en œuvre de la flexibilité par l’accord du 11 janvier 2013 et la loi qui l’a entériné.

Les sujets d’inquiétudes et d’insatisfactions, nombreux, ont certes été abordés lors de la conférence sociale organisée fin juin, mais les problèmes n’ont pas été réglés pour autant, loin s’en faut.

Pour FO, l’indispensable nécessité est un changement de braquet majeur qui consisterait à changer notre politique économique, seule solution pour sortir de l’engrenage de l’austérité en France comme en Europe.

Dans une période où le pouvoir d’achat est en berne, les inégalités en hausse, notre économie en récession, le chômage en augmentation constante, l’espérance de vie en bonne santé réduite d’un an depuis la crise, il faut pouvoir, avec détermination et ensemble solidairement, exiger le changement avec des positionnements clairs et des revendications constantes.

C’est ce que Force Ouvrière s’applique à faire et continuera à faire pour être non seulement entendue, mais écoutée.

La constance et l’endurance ainsi que l’optimisme sont des qualités sportives que l’ on retrouve sur le Tour de France, mais aussi syndicales.

Ne pas baisser la tête, garder son cap, agir en toute indépendance, marquer le terrain: tout cela est indispensable pour nous, non seulement pour se faire respecter mais aussi pour gagner des étapes.

Bon Tour de France à tous, bon été.


FO Hebdo - Juin 2013

Jean-Claude Mailly ÉDITORIAL DE JEAN-CLAUDE MAILLY Tour de France

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster