ÉDITORIAL DE JEAN-CLAUDE MAILLY

RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT



À sa demande, j’ai rencontré la semaine dernière le président de la République, qui procède actuellement à une série de rencontres bilatérales avec les responsables syndicaux et patronaux.

Au nom de Force Ouvrière, j’ai notamment abordé divers points importants, après lui avoir expliqué la réussite du congrès confédéral de FO, seule organisation en France réunissant, pendant quatre jours et demi, 2.700 délégués mandatés.

J’ai mis l’accent, à la suite de notre congrès, sur notre conception de la république sociale et de ses trois piliers: les services publics, les régimes de protection sociale collective et l’existence de conventions collectives et de statuts nationaux, ainsi que la hiérarchie des normes.

S’agissant des services publics, j’ai reconfirmé notre opposition à la RGPP en lui remettant une liste concrète et non exhaustive de cas où, outre les questions d’effectifs, le service public républicain est menacé, non seulement au détriment des agents concernés, mais aussi au détriment des citoyens usagers.

Je lui ai indiqué l’existence de tensions de plus en plus fortes chez les agents de l’État, à tous les niveaux, c’est-à-dire y compris dans les hautes fonctions publiques.

Je lui ai exprimé également nos positions sur la dépendance et la mise en place d’un cinquième risque, relevant de l’assurance-maladie et assurant un niveau de couverture le plus élevé possible, ce qui n’exclut pas ensuite l’intervention des complémentaires.

J’ai également traité les questions relatives à la politique industrielle, la réforme fiscale, la répartition de la valeur ajoutée et l’avenir de l’allocation équivalent retraite.

Enfin, j’ai abordé le G20 et la situation internationale, ainsi que notre opposition au pacte de stabilité et de croissance et au projet, tel qu’il apparaît aujourd’hui, du pacte de compétitivité franco-allemand, ainsi que notre opposition à la constitutionnalisation du zéro déficit budgétaire.

Sur tous ces points des échanges francs ont eu lieu et sur certains d’entre eux des réponses sont attendues.

À suivre donc.

 

http://www.force-ouvriere.fr

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster