L'Éditorial de Jean-Claude Mailly - 18/09/2013

L'Éditorial de Jean-Claude Mailly

INCASABLES ET FIERS DE L'ÊTRE

Les manifestations contre le projet gouvernemental sur les retraites ont rassemblé plus de 300.000 personnes sur l’ensemble du territoire le 10 septembre dernier. C’est plus que les manifestations du 5 mars contre l’accord national interprofessionnel (ANI).

Cela signifie qu’elles ont dépassé ce que j’appelle le cercle militant, celles et ceux qui sont toujours présents. Même si elles étaient moins imposantes qu’en 2010, qui peut, en France, mettre dans la rue 300.000 personnes?

Nous allons donc continuer la pression, notamment vis-à-vis des parlementaires, sous une forme ou des formes dont notre Comité confédéral national (le parlement de FO) débattra cette semaine.

L’augmentation de la durée de cotisation n’est pas acceptable, la compensation des «efforts» patronaux non plus, l’encadrement budgétaire des retraites, y compris des retraites complémentaires, pas plus.

La mise en place d’une boîte à outils sur la pénibilité va dans le bon sens, mais l’alimentation est insuffisante (on pourra partir à 60 ans au lieu de 62!).

Nous ne dirons jamais assez qu’une autre politique économique, des créations d’emplois et des augmentations de salaires sont la meilleure réponse au dossier des retraites et, plus largement, à celui de la protection sociale collective.

L’augmentation des salaires est d’ailleurs –et ce n’est pas un hasard– une revendication prioritaire. L’absence de coup de pouce au SMIC, le gel des traitements des fonctionnaires, les ponctions fiscales supplémentaires laminent le pouvoir d’achat de ceux qui vivent d’un salaire, d’une retraite, d’allocations ou de minima sociaux.

14,3% de la population est maintenant sous le seuil de pauvreté!

Être indépendant c’est ne pas lâcher prise, c’est savoir résister, c’est savoir prendre date.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, nous ne sommes ni des béni-oui-oui, ni des béni-non-non. Cela agace nos interlocuteurs qui aiment mettre les gens et les organisations dans des cases.

S’agissant de Force Ouvrière, notre indépendance et notre liberté de comportement nous rendent incasables.

Nous devons en être fiers.

FO Hebdo - Septembre 2013

ÉDITORIAL DE JEAN-CLAUDE MAILLY

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster