FEDECHIMIE CGTFO - Semaine 06 du 6 au 11- 02 - 2012

fedechimie-cgtfo-semaine-06-2012.jpg


Europe : état des lieux des charges sur le travail - 09 Février 2012 Métis



À l'heure du pacte fiscal européen, les politiques fiscales doivent relever des défis immenses : accompagner la relance de la croissance économique et assainir les finances publiques. Difficile d'y voir clair dans la jungle des fiscalités des pays de l'Union Européenne, pour identifier quelles sont les charges qui pèsent vraiment sur le travail. Metis a trouvé les clés.

Les États se financent traditionnellement par trois prélèvements principaux sur : la consommation, le travail et le capital. Plus de 50% des revenus des États de l'OCDE proviennent des taxes sur le travail. Avec des différences majeures, selon le mode de prélèvement, l'assiette et le choix de l'affectation, et enfin les exonérations éventuelles.

Si l'on regarde ce premier graphique OCDE sur le coût du travail. Les bras en tombent. La part des prélèvements (impôt sur le revenu, cotisation salariale, cotisation patronale) dépasse les 50% en Belgique ! La France et l'Allemagne suivent dans une proportion légèrement moindre dans le peloton de tête. Il faut noter, qu'il s'agit de l'imposition d'un célibataire sans enfant qui touche le salaire médian. Peu de surprise : l'Irlande et la Grande-Bretagne sont en queue de peloton.

Mais, plus étonnant encore, c'est le cas du Danemark, en 14ème position. Les employeurs danois ne paient aucune cotisation patronale. L'impôt sur le revenu est retenu à la source par l'employeur qui le reverse à Told-og Skat (la Direction des Douanes et des Impôts danoise). Nous y reviendrons dans un article spécifique.

Michel DECAYEUX

PRESSE - COMMUNICATION COMMUNIQUE CHÔMAGE GOUVERNEMENT TVA sociale emploi international Europe Chine Michel DECAYEUX FEDECHIMIE CGTFO economie CGPME Sarkozy référendum sur les chômeurs révolution Unedic exile en Suisse taxe carbone JURISPRUDENCE Cour de cassation

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster