ANNIVERSAIRE DE L ARS

COMMUNIQUÉ

L’ANNIVERSAIRE DE L’ARS

 

Un an après leur mise en place tout le monde s’accorde à dire que le «melting pot» tant souhaité des cultures de l’Etat et  de l’assurance maladie n’a pas lieu. Comme le note l’IGAS dans un rapport de décembre 2010 la compétence en matière de gestion du risque est à la CNAMTS.

Or, la mise en place des ARS relève d’une volonté d’étatisation corollaire de la mise en œuvre d’une restriction budgétaire liée à la mise en place de la RGPP et, pour le versant hospitalisation, de la loi HPST.

Pire, alors que la phase de rodage s’éternise, certains en sont déjà à demander et d’autres à promettre un Objectif Régional des dépenses d’Assurance Maladie et des négociations conventionnelles régionales !

Tout cela montre bien le caractère illusoire de la promesse faite au moment des discussions parlementaires de la loi HPST, à savoir la réduction des inégalités en matière de soins.  

La régionalisation de la santé n’a plus rien de rampant, elle est en marche et avec elle l’accroissement des disparités régionales en matière d’accès aux soins : les assurés devront faire comme d’autres: choisir leur lieu de résidence dans une région riche pour pouvoir  être malades et accéder à des soins de qualité…

La vraie question est: en ont-ils les moyens ?   

Pour FO, il est plus que clair que la logique d’austérité budgétaire et l’introduction de la rentabilité conduisent à remettre en cause l’égalité d’accès aux soins. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster