FO RESTE UN SYNDICAT

Edito

 

FO RESTE UN SYNDICAT

Depuis le début de l’année, en fait, les Pouvoirs Publics lancent une attaque contre les acquis sociaux « soi disant » débat sur les retraites est lancé. On nous assène des vérités que personne ne peut vérifier :

Il manquerait 100 milliards d’euros dans 40 ans pour financer les retraites, Il conviendrait de reculer l’âge légal de la retraite pour sauver le régime, à 61, 62, 63....... 65 ans.

Il faudrait que les fonctionnaires renoncent par « équité » au calcul des retraites sur la base du dernier traitement pour prendre les 25 meilleures années, etc.... De rapports de commission en conclusions d’experts, on nous martèle des scénaris catastrophes.

FO, syndicat libre et indépendant n’entend pas participer à la curée ! Car la réalité sociale est toute autre !

Mais la question du financement de la protection sociale et des retraites ne peut s’apprécier correctement si l’on oublie les 30 milliards par an d’exonération de charges accordées aux entreprises, où si l’on néglige les conséquences du blocage des salaires.

54 % des pensions versées aux fonctionnaires hospitaliers ou territoriaux sont comprises entre 650 et 950 € par mois !

Passer d’un calcul des pensions sur la base du dernier traitement à un calcul sur les 25 meilleures années aura pour conséquence de diminuer d’un tiers le montant des pensions. Aucun salarié ne revendique l’allongement de la durée de cotisation, la baisse des pensions qui plonge nos anciens dans la misère.

Le rôle du syndicat c’est de représenter les salariés.

C’est pourquoi, FO ne lâchera rien et continuera de marteler et de porter les revendications. C’est pourquoi, FO n’accepte pas la fin de la catégorie active pour les paramédicaux que le Gouvernement troque contre l’accès à la catégorie A.

C’est pourquoi, FO syndicat Libre et Indépendant réaffirme ses positions pour :

- Le maintien du code des pensions civiles et militaires
- Le maintien du calcul de la pension sur la base du traitement détenu les 6 derniers mois
- Le maintien des catégories active et insalubre (possibilité de partir à la retraite à 55 ans ou 50 ans selon le degré d’exposition à des risques ou des sujétions)
- Une meilleure prise en compte des rémunérations accessoires
- Un minimum de pension égal au minimum de rémunération de la Fonction Publique
- La garantie de pouvoir partir à 60 ans avec une retraite complète.

Sur cette base, Résistons, Mobilisons, Agissons.
Signer et Faîtes signer la pétition FO
Première étape de la mobilisation pour défendre les retraites.

40 ans, c’est déjà trop !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster