Interview de Jean-Claude Mailly | www.lavoixdunord.fr du 07/11/2013

Interview de Jean-Claude Mailly | www.lavoixdunord.fr du 07/11/2013

«SEVELNORD ÉTAIT AU FOND DE LA PISCINE ET COMMENCE À REMONTER»

Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de Force Ouvrière, était à Sevelnord, dans le Denaisis, mardi 5 novembre 2013. Tour d’un horizon qui peine à se dégager et d’un ciel chargé d’inquiétudes, notamment pour le secteur de l’automobile.

FO a signé l’accord de compétitivité chez Sevelnord. Était-ce la bonne décision?
«Les accords de compétitivité tels que ceux qui ont été signés chez Sevelnord ne sont pas nouveaux. Ce même type d’accord a été signé chez les lampes Osram il y a quatre ans, ou Air France. Quand un syndicat est convaincu qu’une entreprise va mal, il est acceptable qu’il signe un accord, même s’il doit faire des concessions. En l’occurrence, une des hypothèses de PSA, c’était que Sevelnord ferme. La menace était sérieuse.»

Un an après, où en est-on?
«Sevelnord, comme PSA, était au fond de la piscine. L’entreprise commence tout juste à remonter. Mais elle n’a pas encore atteint la surface. Sans cet accord, est-ce que Toyota serait venu? (pour fabriquer l’utilitaire Toyota Pro Ace). On ne peut pas en être sûr. Certes, il y a des efforts à faire en termes de modération salariale et d’organisation de travail. Mais pas de baisses de salaires ou de mutations forcées. Surtout, le site a maintenant des perspectives avec la fabrication de l’utilitaire K-Zéro qui doit commencer en 2016.»

Quels secteurs vous préoccupent?
«Je suis inquiet pour le bâtiment et les travaux publics. Je le suis aussi pour la téléphonie mobile, depuis l’arrivée de Free. La métallurgie a beaucoup souffert et ce n’est pas fini. On surveille bien sûr l’automobile. J’ai aussi beaucoup d’inquiétudes sur le service public au sens large.»

Que pensez-vous de la situation à La Redoute?
«Le groupe de François Pinault n’est pas en difficulté. Je suis d’accord avec Martine Aubry. L’annonce de la suppression de 700 postes n’est pas responsable.»

Comment voyez-vous l’avenir?
«Je ne suis pas très optimiste pour les mois à venir. On entend dire que l’économie repart. Mais au mieux, il y aura une croissance de 0,8%, 0,9%… Les économistes s’accordent à dire que pour faire baisser le chômage durablement, il faudrait une croissance d’au moins 1,5%. Je suis très critique sur la politique de rigueur et d’austérité menée par l’Europe. L’économie britannique repart. Pourquoi? Parce que la Banque centrale a dévalué la livre, ce qui a relancé les exportations. Nous, syndicats européens, prônons un plan Marshall européen à hauteur de 2% du PIB en faveur de grands investissements publics et d’infrastructures.»

Propos recueillis par Valérie Sauvage

Interview de Jean-Claude Mailly La Voix du Nord

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster