La Commission européenne retire le projet de directive sur le congé maternité

Dimanche 19 juillet 2015

La lettre électronique @ ctualités Europe international n°28

Moins disant social : la Commission européenne retire le projet de directive sur le congé maternité

Maternite congesL’Europe sociale fait un nouveau pas en arrière. La Commission européenne a finalement pris la décision le 1er juillet de retirer le projet de directive sur le congé maternité  le Parlement et le Conseil étant incapables de trouver un accord sur le texte.

Pour mémoire, il s’agissait de relever à 18 semaines la durée du congé maternité aujourd’hui fixée à 14 semaines et de garantir un congé intégralement rémunéré.

La Commission indique néanmoins vouloir présenter une initiative plus large qui poursuivra les objectifs de la proposition précédente et garantira une protection minimale. Elle souhaite également examiner « toute une série de questions qui concernent les parents qui travaillent et les aidants dans leur vie quotidienne, notamment diverses formes de congé de maternité et de congé parental, la conciliation entre vie professionnelle et familiale et le rôle des aidants, afin de déterminer quel pourrait être le rôle d’une action à l’échelle de l’UE. » Cette nouvelle initiative fera partie du programme de travail de la Commission pour 2016. Autrement dit, le statu quo risque de se prolonger fort longtemps. En outre, la Commission se garde bien de préciser s’il s’agira d’une initiative législative, donc contraignante, ou pas…

Pour la CES, c’est un véritable fiasco pour les dirigeants européens. Pour FO, cette décision illustre une nouvelle fois l’incapacité de l’Europe actuelle à porter des avancées sociales concrètes et accroit encore un peu plus la défiance des travailleurs à l’égard de la construction européenne.

La lettre électronique @ctualités Europe

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster