LE 23 SEPTEMBRE : PLUS FORT !

/// JOUR APRÈS JOUR

Retraites

 

LE 23 SEPTEMBRE : PLUS FORT !

Obtenir le retrait du projet gouvernemental est possible selon FO.

A la suite d’une réunion des organisations syndicales hier, la date du 23 septembre a été retenue pour que les grèves et manifestations ce jour marquent plus fortement encore le refus de la réforme gouvernementale des retraites.

A l’issue de la réunion syndicale, Michèle Biaggi (FO) a affirmé que nous étions dans l’unité d’action pour le 23 septembre. Après le succès du 7 septembre, sans précédent depuis plusieurs années, tant des grèves que des manifestations (près de 3 millions de manifestants), et alors que le gouvernement n’a répondu que par des « mesurettes » selon FO, l’exigence du retrait du projet gouvernemental demeure.

Jean Claude Mailly rappelait d’ailleurs publiquement dans la journée que FO souhaite que "le gouvernement abandonne son projet" parce qu'"il faut le réécrire complètement" pour tenir compte des propositions de financement avancées par les syndicats. Pour Jean Claude Mailly cela obligerait le gouvernement à changer de credo économique, notamment en matière de fiscalité.




Obtenir le retrait du projet gouvernemental est possible pour FO, qui n’a pas signé la déclaration commune parce qu’elle ne comporte pas cette exigence.

Sud a pour sa part réservé sa réponse sur l’appel au 23 septembre, expliquant qu’elle avait un mandat impératif pour une action dès la semaine prochaine.

FO, comme Sud et FSU avaient proposé le 15 septembre comme prochaine date de mobilisation, FO évoquant la nécessité de poser la question d’un appel à une grève interprofessionnelle franche de 24 heures.

Le 15 septembre, jour prévu pour le vote à l’Assemblée nationale du projet de loi, avant son examen début octobre au Sénat, des actions d’interpellation du gouvernement et des parlementaires auront lieu.

Le secrétaire général de FO s’adressera solennellement aux pouvoirs publics dans les jours prochain, « l’intersyndicale » en faisant de même de son côté.

 

www.force-ouvriere.fr

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster