LES 7 ERREURS...

 

AVEC FO, DÉFENDONS NOS RETRAITES

 

1-- On vit de plus en plus vieux, c’est normal de travailler plus longtemps.
emoticonNon, car si on vit plus longtemps, c’est aussi parce que l’on n’est plus obligé de travailler et de s’épuiser jusqu’au bout!

2-- Le système de retraite est inégalitaire.
emoticonNon, c’est le système économique qui génère des inégalités: inégalités Hommes-Femmes au travail sur les salaires, la précarité, la responsabilité professionnelle…

3-- Le système français par répartition est trop compliqué: trente-huit régimes différents.
emoticonMais au Royaume-Uni, le système par capitalisation est constitué de plus de trois cent cinquante fonds de pension qui, souvent avec la crise financière, conduisent à la ruine l’épargne des salariés!

4-- 1990: 9,5 millions de retraités, 2030: 21 millions de retraités.
emoticonC’est la spéculation financière qui est un poids mort pour l’économie, pas les retraites: les pensions sont réinvesties dans l’économie parce que les retraités consomment, comme tout salarié (alimentation, transport, tourisme…), générant une activité locale productive d’emplois, et contribuent à l’impôt (sur le revenu et TVA).

5-- Quatre actifs cotisaient pour un retraité en 1960, deux actifs pour un retraité en 2010.
emoticonMais entre-temps la productivité du travail a augmenté de l’ordre de 3% en moyenne par an, autrement dit un salarié produit 3% en moyenne de richesses supplémentaires chaque année.

6-- Retraites: un coût qui augmente.
emoticonLes plus de 60 ans représentent aujourd’hui 22% de la population, quand les pensions représentent 13% du PIB (ensemble des richesses produites).

7-- Dans plusieurs pays d’Europe on part plus tard en retraite.
emoticonMais il y a un transfert vers l’invalidité, qui représente environ 14% des dépenses de prestations sociales en Suède et au Danemark, 13% en Finlande, 9% au Royaume-Uni, contre 6% en France.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster