CHIFFRES

Tous les chiffres utiles

Le chiffre de la semaine

Samedi 22 avril 2017

Travailler pour vivre : 54% des étudiants

Etudiants

Parmi les étudiants qui ont un travail, soit près d’un sur deux (46%), ils sont 54% à estimer que cette activité rémunérée leur est indispensable pour vivre, selon la 8e édition de l’enquête de l’Observatoire national de la vie étudiante, l’OVE, publiée début avril.

Les parents à la rescousse

Les étudiants qui exercent une activité rémunérée ont gagné en moyenne 740 euros par mois en 2016 alors que les dépenses de loyer des étudiants (hors résidences collectives), que celui-ci soit payé ou non avec l’aide des parents, sont en moyenne de 430 euros par mois, et même plus élevées à Paris (637 euros par mois) et en région parisienne (554 euros).

Sur l’ensemble des étudiants, en moyenne, un quart des dépenses est directement pris en charge par les parents. L’enquête rappelle également les chiffres de l’Insee (Enquête Emploi en continu 2015) : les enfants de cadres et professions intellectuelles supérieures sont surreprésentés dans l’enseignement supérieur (36 %) par rapport à la proportion de cadres et professions intellectuelles supérieures dans la population active, où ils représentent 18 %.

Par Michel Pourcelot

Le chiffre de la semaine

Samedi 15 avril 2017

15 300 CDI-I

L’hybride boosté par la loi Rebsamen

Fo sante chauny 4

C’est le nombre de personnes qui travaillaient en CDI-intérimaire fin février, en France, selon les récents chiffres de Prism’Emploi, qui regroupe les entreprises d’intérim.

Un tiers d’entre eux a moins de 25 ans et 52 % sont des ouvriers non qualifiés, embauchés à 51 % dans l’industrie. Un autre tiers est constitué par des ouvriers qualifiés et un peu plus de 15% de cadres et professions intermédiaires.

Customisation gouvernementale

Lancé en mars 2014, avec un objectif de 20 000 signatures d’ici 2017, le CDI-I, contrat hybride entre le CDI et l’intérim, avait eu peine à démarrer, mais le nombre a doublé en 2016 par rapport à 2015 après avoir été boosté par son intégration dans la loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi, dite loi Rebsamen, en 2015.

Cette dernière a porté de 18 mois à 3 ans sa durée maximale d’une mission chez le même employeur, supprimé le délai de carence entre deux missions et permis de renouveler deux fois une mission.

Par  Michel Pourcelot

Le chiffre de la semaine

Lundi 10 avril 2017

Le pouvoir d’achat a baissé pour 81% des Français

Pourvoir d achat81 % des Français considèrent que leur pouvoir d’achat a baissé ces dernières années, selon un sondage publié le 30 mars et mené du 25 au 27 mars.

Chez les retraités, le pourcentage monte à 88%.

On trouve quand même 12% de Français à estimer que leur pouvoir d’achat a augmenté et 7% à penser qu’il est resté le même.

Quand ils vont faire des courses alimentaires 37% sont à 5 euros près (dont 17% à un euro près) et ce sont à 51% des ouvriers.

19% ne comptent pas vraiment...

Les Français sont d’ailleurs 76% à être contre une augmentation de deux points (20% à 22%) du taux normal de TVA pour que la consommation finance le système social.

Gros coup de pouce au Smic : 8 Français sur 10 pour

Cette enquête révèle aussi que 82% des Français ne serait pas contre l’augmentation du Smic de 10% et que 57% en faveur d’une revalorisation pour les fonctionnaires. 45% des Français bouclent tout juste leur budget, 11% puisent en partie dans leurs économies, et 9 % vivent à découvert, grâce à un ou plusieurs crédits.

Seuls 1% arrivent à mettre beaucoup d’argent de côté et 34% un peu.

Les postes de budget souffrant de difficultés financières importantes sont principalement les loisirs et la santé.

Par Michel Pourcelot

 


 

Le chiffre de la semaine

Samedi 25 mars 2017

Le chiffre de la semaine

42% de télétravailleurs cherchent le sommeil

Teletravailleurs

42 % de télétravailleurs en permanence à domicile et 42% des télétravailleurs très mobiles souffrent de problèmes de sommeil contre 29% pour ceux travaillant sur un lieu de travail, a révélé le 15 février dernier un récent rapport conjoint de l’OIT, l’Organisation internationale du travail, et d’Eurofound, la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail, agence tripartite de l’UE, a mené l’enquête dans quinze pays industrialisés ou émergents.

L’étude met en particulier l’accent sur un allongement et une intensification du travail par chevauchement des temps de travail et personnel.

De meilleures nuits avec la Journée du sommeil

De plus, le travail sur écran induit une fatigue visuelle forte et la lumière des leds stimule la vigilance au même titre que le café, indique le psychiatre Patrick Légeron, considéré comme pionnier dans l’étude des maladies liées au stress au travail.

Le problème est que la performance est devenue un impératif socio-culturel qui, ajouté au développement des écrans, d’internet et des réseaux sociaux, dérègle totalement l’horloge biologique souligne la neurobiologiste Joëlle Adrien, présidente de l’INSV, l’Institut national du sommeil et de la vigilance.

Étudiant les facteurs et les situations qui influencent l’organisation du sommeil des Français, l’INSV est à l’origine de la Journée du sommeil en France dont la 17e édition a eu lieu le 17 mars dernier. Pour le Dr Joëlle Adrien, également directrice de recherche à l’INSERM, lorsqu’ils ne respectent plus l’alternance vitale éveil/jour, sommeil/nuit, les rythmes et organisations de travail perturbent complètement notre sommeil avec un coût social et de santé considérable.

Ce qui n’empêchera pas certains de dormir sur leurs deux oreilles.

 

Pour en savoir plus sur le Net  

Le chiffre de la semaine

Dimanche 19 mars 2017

0% de femmes palmées d’or

Culture et communication baignent-elles dans la discrimination ?

Plaquette avec la palme d or

Plaquette avec la Palme d’or. Par karel leermans (expo Servais Ostende) [GFDL ou CC BY-SA 4.0-3.0-2.5-2.0-1.0]

Aucune Palme d’or n’a été attribuée à une réalisatrice au Festival international de Cannes entre 2000 et 2016 a souligné le cinquième rapport de l’Observatoire de l’égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication, publié ce 8 mars.

Il note également que sur 50 films sélectionnés pour le César du meilleur film de 2010 à 2016, seuls quatre ont été réalisés par une femme.

Si dans certaines disciplines culturelles le sort des femmes s’améliore, ce n’est pas le cas dans la réalisation cinématographique : en 2012, 25% des films sortis en salles avaient été réalisés par une femme, 18% en 2013, 21% en 2014 et 14% en 2015, selon la SACD, la Société des auteurs et compositeurs dramatiques.

Plus dramatiques encore sont les chiffres dans le domaine musical où la part de compositrices contemporaines et de cheffes d’orchestre est de 6 %.

Les évaporées

A la scène, 0% des Théâtres Nationaux était dirigé par une femme pour le saison 2015-2016.

Concernant cette saison 2016-2017, les spectacles de théâtres programmés par les théâtres nationaux et les centres dramatiques nationaux et régionaux sont toujours rarement mis en scène ou écrits par des femmes.

Dans la grande majorité de ces théâtres, la part des femmes oscille entre 25% et 30%. Pourtant les femmes représentaient 52% des effectifs des étudiants en spectacle vivant, d’après l’édition 2016 de l’Observatoire de l’égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication.

D’où une interrogation sur les mécanismes d’évaporation et l’effet de plafond de verre dans les carrières féminines afin de lutter pour l’égalité femmes/hommes dans les arts et la culture.

Ainsi côté rémunération dans les entreprises culturelles, les femmes représentent 57% des 10% les moins biens payés et ne sont plus que 27% dans les 1% les mieux payés.

Par  Michel Pourcelot

 

Le chiffre de la semaine

Dimanche 5 mars 2017

Le chiffre de la semaine

+72 %

Les Français prennent froid

Chauffage 2Le nombre de Français déclarant avoir froid chez eux a augmenté de 72% entre 1996 et 2013 et ils sont 44 % de plus qu’en 2006 à se priver de chauffage à cause de son coût, selon le 22e rapport annuel de la Fondation Abbé-Pierre,

L’état du mal-logement en France dévoilé le 31 janvier dernier. Une étude qui se fonde sur des chiffres issus de l’Enquête nationale Logement ou de données administratives.

Le loyer payé, reste 650 euros...

Cet hiver, ce sont 3,6 millions de personnes qui ont eu froid pour des raisons liées à la précarité énergétique, selon cette fondation : Installations défectueuse, mauvaise isolation, ces ménages se retrouvent avec des factures d’énergie excessivement chères et peuvent consacrer jusqu’à 10% de leur budget pour se chauffer.

Toujours selon le même rapport, 5,7 millions de personnes consacrent plus de 35% du revenu net au coût du logement, laissant moins de 650 euros pour le reste de leurs dépenses.

Pas de quoi trop faire chauffer la carte bleue, à condition d’en avoir une...

Par  Michel Pourcelot

 

Le chiffre de la semaine

Samedi 25 février 2017

Le chiffre de la semaine

Robots tueurs : 1,49 million d’emplois victimes

Robot1,49 million d’emplois sont considérés comme « très exposés » aux mutations technologiques en France, et donc susceptibles d’être détruits, d’après un rapport du Conseil d’orientation pour l’emploi (COE), intitulé « Automatisation, numérisation et emploi » publié en plusieurs parties le 12 janvier et le 1er février derniers. Ils sont 3,4 millions, soit 15 % des salariés, à occuper des emplois potentiellement « automatisables », selon la note d’analyse « L’effet de l’automatisation sur l’emploi : ce qu’on sait et ce qu’on ignore » de France Stratégie publiée en juillet 2016.

Ce « laboratoire de réflexion », lointain héritier du Commissariat général du Plan, avait atténué son tableau en soulignant qu’en 2013 on comptait 200 000 emplois automatisables de moins qu’en 1998 et que de plus en plus d’emplois apparaissent peu automatisables en France. Leur nombre a augmenté de 33 % en quinze ans, passant de 6,9 millions en 1998 à 9,1 millions en 2013.

Les jardiniers pas épargnés

Métiers les plus touchés selon le COE : les métiers manuels peu qualifiés.

En première ligne : les agents d’entretien avec l’indice d’automatisation le plus fort, à 21%, soit 320.215 personnes.

Viennent ensuite les ouvriers qualifiés des industries de process (95 545) et des ouvriers non qualifiés de la manutention (85 965), mais aussi, dans une moindre mesure, les cuisiniers, les maraîchers, les jardiniers et les viticulteurs.

Si le COE affiche un chiffre moins inquiétant, il n’en précise pas moins que la moitié des emplois existants est susceptible d’évoluer, dans leur contenu, de façon significative à très importante.

Voir en ligne : Pour en savoir plus sur le net

Par  Michel Pourcelot

Le chiffre de la semaine

Samedi 18 février 2017

Ça rame à 70 000 pour les autoroutes ferroviaires

Rain de l autoroute ferroviaire alpine

 Train de l’autoroute ferroviaire alpine (sans voiture pour les chauffeurs) descendant vers Saint-Jean-de-Maurienne.

Photographie de Mouliric (Own work) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Le nombre d’« unités » transportées par les autoroutes ferroviaires en France s’est élevé à 70 000 pour l’année 2015, a souligné la Cour des comptes dans son dernier rapport présenté le 8 février, alors que l’objectif de 500 000 a été fixé pour 2020 par le Grenelle de l’Environnement en 2007, soit 450 000 tonnes de CO2 de moins par an.

Les autoroutes ferroviaires ne représentent que 4 % du volume du fret ferroviaire en France, souligne ce rapport qui, sans surprise, préconise la concession plutôt qu’une action cohérente de l’État.

Un chemin de fer en mauvaise voie

Il n’y a que trois autoroutes ferroviaires opérationnelles en France. La troisième, la ligne Calais-le Boulou (Pyrénées-Orientales), la plus longue ligne de ferroutage d’Europe, avait été lancée, avec du retard, le 29 mars 2016 avant de voir son service interrompu le 10 juillet suivant.

Elle n’a repris son trafic que le 7 février dernier, après près de sept mois d’interruption pour cause de travaux de sécurisation à Calais. Reliant l’Angleterre à l’Espagne, elle peut transporter jusqu’à 40 semi-remorques, évitant ainsi un parcours routier de quelque 1 200 km et la dissémination de tonnes de CO2.

Par ailleurs, le rapport note également que le fret ferroviaire est moins présent en 2014 qu’en 2006 : -16 % contre +30 % pour le fluvial et +32 % pour la route. Pas vraiment ce qu’envisageait la feuille de... route du Grenelle de l’Environnement.

Par  Michel Pourcelot

Le chiffre de la semaine

Samedi 11 février 2017

+25% pour ma tante à Limoges

Credi t municipal

Le Crédit municipal de Limoges (Haute-Vienne) a vu sa clientèle augmenté de 25% en 2016 par rapport à 2015.

Celle-ci est de plus en plus composée de personnes âgées ou qui travaillent ont recours à cette forme de prêt, selon une chargée de clientèle de cet établissement.

La crise et ma tante

Surnommés « ma tante », les caisses de crédit municipal, anciennement mont-de-piété, sont des établissements publics communaux de crédit et d’aide sociale qui disposent d’un monopole du prêt sur gage (bijoux en or, le plus souvent, argenterie, etc.).

Elles sont une trentaine en France, sans compter les antennes locales et connaissent un certain essor depuis le début de la crise : l’activité du Crédit municipal de Nantes et de ses agences d’Angers et de Tours, a progressé de 30 % entre 2008 et 2013. L

a fréquentation de celui de Paris connu une augmentation de 40 %, passant de 400 visiteurs par jour en 2007 à 650 en 2010.

Par  Michel Pourcelot

 

Le chiffre de la semaine

Dimanche 5 février 2017

Le chiffre de la semaine

23% des Français n’ont pas les moyens transports pour accéder à l’emploi

Près d’un Français sur quatre, 23 % exactement, affirment avoir déjà renoncé à un travail ou à une formation faute de moyen pour se déplacer, selon une enquête du Laboratoire de la mobilité inclusive publiée le 18 janvier.

Le chiffre est pratiquement le double pour les populations les plus jeunes et socialement les plus fragiles (faible niveau de diplôme et faibles revenus) qui sont les plus touchées par ces problèmes de mobilité et d’accès à l’emploi.

La ville et les champs

Si ceux qui résident dans les zones les plus urbaines estiment que les moyens de transports sont suffisamment développés, 79% dans l’agglomération parisienne et 72% dans les communes des plus de 100 000 habitants, l’impression est tout autre dans le reste du pays. Ainsi les personnes vivant dans les zones rurales ou peu urbanisées considèrent très majoritairement que les moyens de transports ne sont pas assez développés : 77% pour les communes rurales et 62% pour les communes de 2 000 à 20 000 habitants.

Ceci dit quand on aborde dans le détail, certaines catégories jugent rencontrer des difficultés à se déplacer : les usagers de transports en commun (74% au moins « de temps en temps » chez les usagers de TER, 66% de métro/RER et 57% de bus), les habitants de la région parisienne (67%), les résidents de banlieue (53%) et les plus jeunes (62% des 18-24 ans), navrant quand on sait que les voyages forment la jeunesse.

Par  Michel Pourcelot

 

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster