LES CHIFFRES CLES DE LA VIE QUOTIDIENNE

LES CHIFFRES CLES DE LA VIE QUOTIDIENNE

 

SMIC :

Depuis le 1er juillet 2008 : 8,71 euros l’heure, soit 1321,02 euros brut par mois pour 151,67 heures.

 

Plafond de la Sécurité sociale : 2859 euros par mois

 

Fonctionnaires : Minimum de traitement dans la fonction publique : depuis le 1er juillet 2008 « 1321,51 euros brut ».

Valeur du point : « 4,57 euros brut par mois ».

 

 

Assurance vieillesse :

Minimum vieillesse au 1er avril 2009

8125,59 euros par an pour une personne soit 677,13 euros par mois.

 

Chômage 

L’allocation doit s’élever à 26,66 par jour au minimum, mais ne peut dépasser 75% du salaire journalier de référence (salaire des douze mois qui ont précédé la rupture du contrat de travail). Pour ceux qui relèvent de l’ancienne convention, un coefficient de dégressivité est appliqué à l’allocation de base, qui diminue donc avec le temps.

 

Allocation chômage 

 

Nouvelles règles d’indemnisation

Le principe, c’est qu’un jour cotisé égale un jour indemnisé.

 

Trois paramètres sont pris en compte.

1 La période de référence. C’est la période pendant laquelle on regarde si le demandeur d’emploi a travaillé, donc cotisé. Pour les moins de 50 ans, ce sont les 28 derniers mois à compter de la rupture du contrat de travail. Pour les plus de 50 ans, ce ne sont pas 28 mois, mais 36 mois.

 

2 La durée minimale de cotisation. Pour être indemnisé, il faut avoir travaillé au minimum 4 mois, soit 122 jours dans la période de référence.

 

3 Les durées maximales d’indemnisation. Pour les moins de 50 ans, la durée maximale est de 24 mois. Pour les 50 ans et plus, cette durée est de 36 mois.

 

Exemple : un salarié qui a travaillé 4 mois dans les 28 derniers mois (il a moins de 50 ans) aura droit à 4 mois d’indemnisation. S’il avait travaillé 7 mois, il aurait eu droit à 7 mois d’indemnisation.

 

Autre exemple : un salarié de plus de 50 ans qui a travaillé 27 mois aura droit à 27 mois d’indemnisation, s’il avait travaillé 46 mois, il aurait eu droit à 36 mois, soit le plafond.

 

Ces règles s’appliquent à compter du 1er avril 2009 pour les procédures de licenciements individuels ou collectifs engagées à compter de cette date. Si la procédure a été engagée avant, ce sont les anciennes règles qui s’appliquent.

 

Montant des allocations

 

Dans le cas général, le mode de calcul de votre allocation s’établit comme suit.

Une comparaison est effectuée entre :

40,4% de l’ancien salaire plus une partie fixe de 10,93 euros par jour ;

57,4% de cet ancien salaire ;

l’allocation minimale de 26,66% euros. C’est le montant le plus favorable pour l’allocataire qui sera retenu.

                                                                                                                          

LE MONTANT DE L’ALLOCATION NE PEUT JAMAIS DEPASSER 75% DU SALAIRE JOURNALIER DE REFERENCE.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster