FRONDE DES SYNDICATS FRANÇAIS ET ALLEMANDS CONTRE LE PACTE MERKEL-SARKOZY

 

FRONDE DES SYNDICATS FRANÇAIS ET ALLEMANDS CONTRE LE PACTE MERKEL-SARKOZY

Selon FO, ce pacte taillé sur mesure pour les «loups de la finance» vise à institutionnaliser l’austérité à tous les étages dans l’Union européenne. «Une déclaration de guerre néo-libérale contre les salariés», dénonce le syndicat allemand (DGB).

 

Syndicats français et allemands unis contre le pacte Merkel-Sarkozy. Lors d’une conférence de presse à Paris, FO, CFDT, CFTC CGT, UNSA et la Fédération des syndicats allemands (DGB) ont lancé hier la fronde contre le «Pacte pour l'euro» que la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy veulent imposer en Europe. Adopté le 11 mars et devant être entériné demain à Bruxelles par les dirigeants de la zone euro, ce projet de «gouvernance économique» prévoit, notamment de désindexer les salaires de l'inflation, de réduire le coût du travail, de repousser l'âge de la retraite partout en Europe, de tailler dans les dépenses publiques et de réduire les champs de la négociation collective.

«Ce pacte n’est pas une nouvelle déclaration d’amitié franco-allemande, mais une déclaration de guerre néo-libérale contre les salariés qui va creuser encore les écarts au sein de notre société», a résumé Annelie Buntenbach au nom du DGB. «Son objectif est de généraliser une austérité drastique et permanente en Europe pour conforter un peu plus les intérêts des employeurs et des marchés financiers» a insisté Pascal Pavageau (FO), avant de dénoncer, un «pacte des loups» de la finance qui imposerait sur le vieux continent des politiques socialement dévastatrices pour les salariés.

Compte tenu des enjeux pour les travailleurs, les syndicats européens organisent ce 24 mars un rassemblement à Bruxelles où se tiendra le conseil des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE. Une grande manifestation est également prévue à Budapest (Hongrie) le 9 avril, jour de la réunion le Conseil des ministres des affaires économiques et financières.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster