Les « feux verts » de la révision générale des politiques publiques (RGPP)

Communique



Les « feux verts » de la RGPP : « livre noir » pour les usagers

Le gouvernement a présenté son troisième rapport d’étape de la révision générale des politiques publiques (RGPP) en conseil des ministres du 16 février.

Selon lui, l’essentiel des 374 premières décisions (décembre 2007 à juin 2008) est en cours de mise en œuvre. Le gouvernement leur décerne un « feu vert » signal d’une progression conforme à son calendrier.

Pour Force Ouvrière, ces mesures de la RGPP constituent aujourd’hui un véritable « livre noir » pour les usagers du service public et pour les fonctionnaires et agents publics :

- éloignement (géographique et fonctionnel) des services publics du citoyen ;
- des missions publiques privatisées ou abandonnées ;
- transformation du « service public » gratuit et solidaire à des services payants aux usagers-clients ;
- passage de l’égalité républicaine pour chaque citoyen à une inégalité généralisée en fonction des ressources du client, etc

Toutes ces destructions provoquées par la RGPP dans la Fonction Publique s’inscrivent à l’encontre des valeurs et des principes fondamentaux de la République.

Ce « livre noir de la RGPP » se caractérise régulièrement par de nouveaux effets dévastateurs concrets pour les citoyens. Force Ouvrière en a déjà recensé plus de 30, sans comptabiliser les attaques contre le statut, les droits, les moyens et les conditions de travail des fonctionnaires et des agents publics.

Force Ouvrière condamne et s’oppose à la RGPP. Force Ouvrière demande un moratoire immédiat sur les 374 mesures en cours et refuse l’engagement d’un « acte 2 » annoncé par le gouvernement pour mai 2010.

Paris, le 17 février 2010


Pascal PAVAGEAU

Téléphone : 06.76.77.70.39 - 01.40.52.84.45

 

  Télécharger le communiqué Format pdf

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster