LES GRANDES ENTREPRISES NE CONNAISSENT PAS LA CRISE

PRESSE - COMMUNICATION

Dividendes records


Lors de la dernière réunion de la négociation interprofessionnelle relative aux retraites complémentaires, le patronat s’est opposé à toute idée d’augmentation des cotisations pour enrayer la baisse du montant des pensions versées.

L’argument officiel est la sempiternelle compétitivité des entreprises françaises, qui serait alors menacée puisque chaque euro alloué à la protection sociale est un euro de moins pour les investissements.

La délégation du MEDEF avait-elle seulement pris la peine de lire le journal Le Figaro daté du 22 février? Si elle l’avait fait, elle aurait appris que «les dividendes du CAC 40 battent des records». En 2010, les bénéfices de ces 40 entreprises ont atteint de tels sommets que celles-ci vont verser quelque 40 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires. C’est 13% de plus qu’en 2009 et c’est même plus que le record historique de 2007, l’année où la crise économique a commencé. Par ailleurs, les dividendes versés aux actionnaires en 2007 représentaient déjà 37% des bénéfices; aujourd’hui, ce taux grimpe à 45% avec des pointes à 50%. «Les sociétés les plus généreuses se recrutent comme toujours dans le secteur de l’énergie, des services aux collectivités ou encore des télécoms», nous apprend encore Le Figaro, tout en précisant que les secteurs qui avaient réduit les dividendes l’an dernier entendent bien rattraper le temps perdu. Parmi eux, les cinq grands réseaux bancaires français (BNP, Crédit agricole, Société générale, Banques populaires et Crédit mutuel) ont réalisé 21 milliards d’euros de bénéfices à eux seuls. Presque le double de l’an dernier.

Autant de chiffres qui donnent le tournis, sauf à la délégation patronale qui les ignore sûrement...

 

FO Hebdo - Mars 2011

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster