SOLDES: NE PAS BRADER SES DROITS !

CONSOMMATION

SOLDES: NE PAS BRADER SES DROITS !

 

 

À chaque lancement des soldes, la ministre de l’Économie en est sûre, cela va être un carton. Et ce, malgré le fait qu’elle soit régulièrement démentie par un bilan décevant. Elle était de nouveau sur le pont le mercredi 12 janvier pour lancer les soldes d’hiver 2011, qui s’achèveront le 15 février, et se targuer d’avoir «modernisé les soldes», organisés «en deux périodes fixes de cinq semaines et deux semaines flottantes utilisées au gré des commerçants». Ce qui n’est pas du goût de tous les professionnels.

La ministre était flanquée du nouveau secrétaire d’État à la Consommation, qui ne cachait pas son enthousiasme: «c’est un moment de fête.» D’autant que «tous les Français sortent de la crise»... Il faudra surtout faire attention en sortant son porte-monnaie car les soldes ne représentent pas toujours les bonnes affaires que l’on croit et les droits des consommateurs sont parfois revus à la baisse. Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), les fraudes les plus fréquentes sont les faux rabais, la publicité mensongère ou les soldes hors période légale. Les articles soldés doivent avoir été mis en rayon au moins un mois plus tôt. À moins qu’il n’existe qu’un taux de réduction pour tout le magasin, ils doivent tous présenter l’ancien prix barré, le nouveau ainsi que le taux de démarque, qui est calculé en fonction du prix observé sur le mois écoulé. Toute communication relative à des soldes doit par ailleurs mentionner la date de début de l’opération et la nature des marchandises sur lesquelles elle porte, sauf si elle porte sur tous les produits proposés à la vente. Il faut également savoir que le fameux «ni repris ni échangé» n’empêche pas de faire jouer la garantie de non-conformité ou celle des vices cachés (défaut non apparent), et donc la possibilité de remplacer l’article ou de se le faire rembourser.

 

 

FO Hebdo - Janvier 2011

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster