FACE À LA MONTÉE DU CHÔMAGE, L’HEURE N’EST PAS À LA FLEXIBILITÉ!

COMMUNIQUÉ

FACE À LA MONTÉE DU CHÔMAGE, L’HEURE N’EST PAS À LA FLEXIBILITÉ!


Les chiffres du chômage pour le mois de juin 2012 sont malheureusement sans surprise. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A augmente sur un mois de +0,8% et de +11,7% sur un an. Le chômage des jeunes de moins de 25 ans recommence à progresser et le nombre de demandeurs d’emploi inscrit à Pôle Emploi depuis plus de trois ans continue son ascension inexorable (+21,6% sur un an).

Alors que les plans sociaux se multiplient, que la récession se profile, l’heure, pour Force Ouvrière, n’est pas à l’inaction. Face aux politiques d’austérité qui se développent en Europe sous la pression des marchés financiers, il est plus que temps de changer de modèle et de créer un choc de croissance indispensable permettant notamment de faire baisser le chômage. C’est pourquoi FO s’oppose notamment au TSCG (Traité sur la stabilité, la Coordination et la Gouvernance) et revendique une autre Europe fondée sur la croissance et le progrès social.

Face aux velléités dogmatiques d’un patronat qui voudrait faciliter les licenciements au nom d’une soi-disante flexisécurité, faux-nez du libéralisme, FO dit stop! A l’inverse, il est plus que temps de renforcer la protection des salariés face aux risques de chômage toujours plus importants et d’assurer une indemnisation et un accompagnement renforcé des demandeurs d’emploi.

http://www.force-ouvriere.fr

COMMUNIQUE CHÔMAGE flexibilité

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster