LE SORT DES DÉPENSES SOCIALES AU CŒUR DU SHUTDOWN AMÉRICAIN

Rideau

LE SORT DES DÉPENSES SOCIALES AU CŒUR DU SHUTDOWN AMÉRICAIN

«Shutdown» signifie «fermeture». L’État fédéral américain a baissé le rideau le 1er octobre. Pas moins de 900.000 fonctionnaires, jugés «non essentiels», ont été mis au chômage technique, sans solde. Comment est-ce possible? Tout simplement parce que les deux composantes du Congrès, le Sénat et la Chambre des représentants, n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur la loi de finances pour 2014. Les élus du parti démocrate du président Obama dominent le premier. Les républicains détiennent la majorité dans la seconde. Les républicains ont exigé que tout accord budgétaire revienne sur la réforme du système de santé, l’Obamacare (lire Les difficiles premiers pas de l’Obamacare).

UN MÉCANISME QUI DATE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Autre point de blocage: le plafond de la dette, qui devrait normalement être relevé d’ici au 17 octobre. Le Congrès vote régulièrement son relèvement depuis 1917.

Le mécanisme a en effet été créé pendant la Première Guerre mondiale pour permettre au Trésor américain de s’endetter sans avoir à demander l’accord du Congrès avant chaque emprunt et d’engager ainsi rapidement des dépenses militaires. Il s’est déjà grippé deux fois. En 1995, les républicains ont refusé à Bill Clinton un relèvement de 5.000 à 5.500 milliards de dollars et l’administration américaine a été contrainte, pour la première fois, de licencier 800.000 fonctionnaires pendant cinq jours. En 2011, le camp républicain a refusé jusqu’au dernier moment de relever le seuil d’endettement. Un chantage exercé dans le but d’obtenir une réduction des dépenses sociales. Tout comme aujourd’hui. Les républicains ont en effet demandé une nouvelle négociation sur le budget –qui inclut le financement de la réforme de l’assurance santé– et une réforme des programmes sociaux, notamment du système public de retraite.

 

http://www.force-ouvriere.fr

PRESSE - COMMUNICATION SHUTDOWN AMÉRICAIN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster