UD 02 AISNE

Fo: l'union départementale Aisne (02) change de tête

Publié sur l'Aisne Nouvelle le jeudi 10 octobre 2013 à 19H13

L'union départementale Aisne (02) change de tête

ud-fo-02-12-octobre-2013-aisne-nouvelle.jpgVendredi 1er octobre, Jean-Louis Pion a été élu à l'unanimité secrétaire général de l'union départementale de Force Ouvrière Aisne.

Il succède ainsi à Gérald Fromager, qui, après plus de sept ans passé à ce poste, a fait valoir ses droits à la retraite.

A peine élu, Jean-Louis Pion prépare la prochaine manifestation de FO pour dénoncer la réforme des retraites, un projet de loi actuellement en lecture à l'Assemblée nationale.

Le 15 octobre, un bus partira de Saint-Quentin pour manifester à Paris, lors du vote des députés.

Plus d'infos dans L'Aisne Nouvelle de ce samedi 12 octobre

Hebdomadaire L'Aisne Nouvelle

A l’issue de la CA de l’UD FO 02 le 1er octobre
2013, Michelle BIAGGI a remis la médaille de la Confédération FORCE OUVRIERE à
Gérald Fromager qui a mis fin à son mandat de Secrétaire Général.

 

Jean-Louis PION devient Secrétaire
Général de l’Union Départementale FORCE OUVRIÈRE de l’Aisne


Cliquer ici pour visiter le site de l'UD 02


FER DE LANCE DE FO SANTE 02, NE SE LAISSERONT PAS FAIRE.

Informations de Gérald Fromager, secrétaire général de l'UD 02

gerald-fromager.jpgS'ILS" VEULENT FERMER L'HÔPITAL DE CHAUNY, NOUS SOMMES CERTAINS QUE NOS CAMARADES FO DE CE CENTRE HOSPITALIER, FER DE LANCE DE FO SANTE 02, NE SE LAISSERONT PAS FAIRE.

MAIS, SI CE TRISTE JOUR DEVAIT ARRIVER, IL CONVIENDRA D'ÊTRE TOUTES ET TOUS DERRIERE EUX :

  • POUR DEFENDRE L'HÔPITAL DE QUALITE ET DE PROXIMITE !
  • •  POUR EN FINIR AVEC CES CONNERIES DE "DEFICIT" DES ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS !
  • • POUR DEFENDRE FO SANTE 02 ET DONC NOS CAMARADES DE CHAUNY !

Ce qui a été arraché - ailleurs par la lutte - y compris avec l'irruption de la population chaunoise et des environs - peut aussi l'être à CHAUNY.

BAS LES PATTES DEVANT LE CH DE CHAUNY !

 AMITIES

 Gérald Fromager

 Secrétaire général de l'UD 02

fo-sante-chauny-16-septembre-2013.jpg

ud-fo-02-banniere.jpgVisiter le site de l'UD FO AISNE, Cliquer sur la bannière ci-dessus!


Heures d'ouverture

08H45 12H00-13H45 17H30

UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE
19 rue du Pdt J Fitzgerald Kennedy

02100 St Quentin


Téléphone : 03 23 65 66 66

Fax :          03 23 65 66 61


LAON (02) LE BLUES DES HOSPITALIERS

Informations de Gérald Fromager, secrétaire général de l'UD 02

gerald-fromager.jpg LE BLUES DES HOSPITALIERS

LAON (02). En marge de la manifestation pour les retraites, les syndicats du centre hospitalier ont, mardi, dénoncé les conditions de travail au sein de l'établissement et le manque d'effectifs. Un rassemblement est prévu mardi prochain.

 Un rassemblement est d'ailleurs prévu mardi prochain, 17 septembre, à 10 heures devant le logis abbatial.

Les syndicats ont, d'ores et déjà, demandé à être reçus par le sénateur-maire Antoine Lefèvre en sa qualité de président du conseil de surveillance du centre hospitalier.

Le centre hospitalier de Laon, grand corps malade, cela s'annonce déjà comme l'un des sujets chauds des semaines à venir.

LAON (02) Le blues des hospitaliers

ud-fo-02-banniere.jpgVisiter le site de l'UD FO AISNE, Cliquer sur la bannière ci-dessus!


Heures d'ouverture

08H45 12H00-13H45 17H30

UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE
19 rue du Pdt J Fitzgerald Kennedy

02100 St Quentin


Téléphone : 03 23 65 66 66

Fax :          03 23 65 66 61

FO

RETRAIT DU PROJET AYRAULT

Informations de Gérald Fromager, secrétaire général de l'UD 02

gerald-fromager.jpgSALUT !

"RETRAIT DU PROJET AYRAULT" ...

C’est en reprenant régulièrement ce slogan que les manifestants FO ont défilé ou bloqué les carrefours dans l'Aisne, hier, 10 septembre. 

Rappelant notre revendication historique de la retraite à 60 ans à taux plein, notre opposition à l’allongement du nombre de trimestres, notre exigence du retrait d’un projet

de même nature que ceux vécus en 1993 – 1995 – 2003 – 2008 - 2010.

 Le constat est que nos mots d'ordre ont été repris par les manifestants CGT.

Le gouvernement ne veut pas revenir sur l’âge de départ ni sur l’allongement de la

durée de cotisation. Au contraire, il risque d’ajouter d’autres dispositions néfastes pour les salariés et les retraités conduisant à des pertes de pouvoir d’achat avec, par exemple, pour les retraités, l’augmentation de la CSG.

 La désinformation a été à la hauteur de la volonté de certains qui n’ont pas hésité à déclarer régulièrement « que les syndicats avaient du mal à mobiliser »

Nos militants - dans l'Aisne ont été à la hauteur :

- faisant jeu égal avec la CGT à Soissons ou plus de deux cents manifestants ont bloqué durant deux heures le principal carrefour de Soissons. Remerciements chaleureux à nos camarades FO de SGI Villers-Cottrerêts d'avoir fait le déplacement, remerciements aux TEREOS.   

- faisant jeu égal avec la CGT à Chauny, ou - également - plus de deux cents manifestants ont défilé et bloquer également un carrefour principal d'entrée et de sortie de Chauny.

- faisant jeu égal à St Quentin, ou 500 manifestants ont perturbé toute la circulation saint-quentinoise.

 Jean-Claude MAILLY, a indiqué dernièrement qu’il faut toujours être prudent face à un volcan qui gronde pour répondre à quelques journalistes se gaussant du faible niveau de mobilisation.

Vous trouverez ci-dessous la circulaire de la confédération qui renvoie toute décision à venir vers le CCN (Comité Confédéral National). Hier soir, prenant la parole - au nom de l'UD FO 02 - j'ai clairement indiqué que nous ne voulions plus - comme en 2010 - de journées de manif "saute-moutons" mais que nous militons pour un véritable blocage du pays sur le terrain économique. Quelques heures avant moi, Marie-France GARETTA ( Secrétaire générale de l'UL FO de Chauny) avait déclaré la même chose en fin de manif à Chauny. 

Bien entendu, il y a quelques points noirs : des absences remarquées ou pire - comme à Laon, où le Secrétaire général de l'UL, Joël LABERGRI n'a pu décompter que 18 manifestants FO dans une ville de préfecture !  

 Camarades, chacun - en pareille circonstance - est responsable de ses choix et de ses actes. A Soissons, Jean-Marc DUCARROZ avait alerté les camarades en faisant appel à leurs sentiments : Si vous ne faites pas pour vous, faites-le pour vos enfants et petits-enfants. Car en effet, cette énième contre-réforme des retraites en 20 ans n'est pas qu'une mesure anti-jeunes, mais c'est aussi une mesure anti-jeunes.

Merci à nos camarades de TEREOS BUCY LE LONG qui sont venus considérablement grossir les rangs FO et dont l'efficacité à bloquer la circulation a été sans faille.  

Bravo et merci à tous ceux qui se sont largement mobilisés et ont démontré leur détermination.
 

RETRAIT du projet AYRAULT comme de tous ceux qui ont été ou sont néfastes aux travailleurs !

          

Ci-dessous copie du texte de la : Circulaire 140-2013-Mailly : Retraites : action du 10 septembre 2013

   circulaire-1.jpg




Paris, 10 septembre 2013

JCM/AAA
Circulaire n° 140-2013
Secteur : Marche générale de l’organisation
Objet : Retraites : action du 10 septembre 2013 (circulaire n° 5)


Cher(e)s camarades,

Nous remercions les unions départementales, les fédérations et militant(e)s qui ont marqué de leur présence les manifs du 10 septembre.<:p>

Les manifestations ont été des manifestations militantes, vraisemblablement supérieur à celle du 5 mars 2013 contre l’ANI.

Il est important que nous marquions nos positions.

Pour la suite, nous vous demandons de ne prendre aucune initiative dans l’attente de notre CCN des 19 & 20 septembre prochain.

Amitiés Syndicalistes.

Jean-Claude MAILLY
Secrétaire Général

ud-fo-02-banniere.jpgVisiter le site de l'UD FO AISNE, Cliquer sur la bannière ci-dessus!


Heures d'ouverture

08H45 12H00-13H45 17H30

UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE
19 rue du Pdt J Fitzgerald Kennedy

02100 St Quentin


Téléphone : 03 23 65 66 66

Fax :          03 23 65 66 61

FO

Tract

Informations de Gérald Fromager, secrétaire général de l'UD 02

gerald-fromager.jpg 10 septembre 2013

Le gouvernement vient d’annoncer les mesures du projet de réforme sur les retraites qu’il présentera à l’Assemblée Nationale début octobre. Cette réforme ne pense pas aux jeunes !

Les jeunes vont êtres victimes de la triple peine :

  • Etre obligé de faire des études pour accéder à un métier intéressant

  • Travailler plus longtemps

  • Toucher des pensions plus faibles

    Télécharger le tract

    tract-jeune-septembre-2013.jpg

      ud-fo-02-banniere.jpgVisiter le site de l'UD FO AISNE, Cliquer sur la bannière ci-dessus!


      Heures d'ouverture

      08H45 12H00-13H45 17H30

      UNION DEPARTEMENTALE FORCE OUVRIERE
      19 rue du Pdt J Fitzgerald Kennedy

      02100 St Quentin


      Téléphone : 03 23 65 66 66

      Fax :          03 23 65 66 61



      FO

      APPEL DE LA CGT ET DE FORCE OUVRIERE

      appel-de-la-cgt-et-fo.jpg

      gerald-fromager-ud02.jpg

      GERALD FROMAGER

      Secrétaire Général de l’Union Départementale FO 02

      Appel commun des confédérations CGT et FORCE OUVRIERE.


      Les deux confédérations CGT et FORCE OUVRIERE réaffirment leur opposition résolue aux principales dispositions contenues dans l’accord interprofessionnel sur l’emploi du 11 janvier 2013.

      Cet accord refusé par deux des trois grandes confédérations syndicales organise une plus grande flexibilité pour les salariés, un recul de leurs droits individuels et collectifs au bénéfice des employeurs.

      La lutte contre le chômage appelle une  rupture avec les politiques d’austérité et de rigueur préjudiciables à l’emploi en qualité et en quantité.

      Le gouvernement annonçant son intention de retranscrire dans la loi un mauvais accord pour les droits sociaux, la CGT et FORCE OUVRIERE décident d’appeler les salariés à se mobiliser et  à exprimer leur désaccord en direction du gouvernement, des députés et des sénateurs.

      Les deux confédérations appellent leurs organisations territoriales et professionnelles à créer les conditions de la mobilisation la plus large possible au travers de rassemblements, de manifestations et arrêts de travail  dans les régions, départements et localités : le 5 MARS prochain.

       Cette journée doit exprimer un refus de l’austérité et de la flexibilité ; l’exigence de réponses nouvelles pour les droits sociaux, l’emploi, l’augmentation des salaires et des pensions.

       

      Paris, le 8 février 2013

      Danger pour les travailleurs !

      gerald-fromager-ud02.jpg

      GERALD FROMAGER

      Secrétaire Général de l’Union Départementale FO 02

      Danger pour les travailleurs !

      Nous avons souhaité faire une première analyse de l’accord scandaleux du 11 Janvier 2013 sur la réforme du marché du travail signé par la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC où flexibilité, précarité et liberté de licencier sont au contenu de cet indigeste accord qui va à l’encontre des droits des travailleurs.

      Quel constat peut-on en tirer ?

      La flexibilité : malgré les nombreux dispositifs déjà existants qui permettent aux entreprises de moduler le temps de travail en fonction de leur carnet de commandes, ledit accord prévoit dorénavant qu’en cas de difficultés d’une entreprise, celle-ci pourra conclure un accord majoritaire avec des « syndicats » vendus au patronat pour ajuster temps de travail et les rémunérations. Cet accord pourra être conclu pour une durée de deux ans, la contrepartie étant que l’employeur s’engage à ne pas licencier ( !?)  

      Pour  FO, ce « chantage à l’emploi »  est une première qui va être lourde de conséquences pour les travailleurs puisque celle-ci va se généraliser.

      Ce volet de l’accord s’inscrit donc pleinement dans la demande formulée depuis longtemps par le Medef, où il faut allier « compétitivité et emploi » pour soi-disant rendre les entreprises plus compétitives.

      Nous ne pouvons que constater et déplorer que ce que cette trahison du monde ouvrier – revendiquée par le patronat – avec la complicité de ses alliés : CFDT, CFTC et CGC – va être mise par un gouvernement de gauche !

      « Dorénavant les salariés qui seront touchés par ces mesures, pourront être payés différemment d’un mois sur l’autre, en fonction des commandes de l’entreprise. Charge à ses salariés de gérer au mieux leur budget parce que les factures et autres prélèvements, eux, continueront de tomber mensuellement, et ne seront pas flexibles ».

      Des licenciements facilités : des plans sociaux facilités pourront dorénavant être conclus, par accord majoritaire, avec des syndicats alliés et complaisants ou par une homologation administrative. De plus, les restructurations seront également facilitées par de la mobilité interne obligatoire si un accord d’entreprise l’organise.

      En cas de refus, les salariés s’exposeront à un licenciement pour motif personnel. De même, concernant les licenciements individuels, si accord en conciliation aux Prud’hommes, l’indemnité forfaitaire sera plafonnée à 14 mois de salaire pour 25 ans d’ancienneté.

      Pour FO, le fait de simplifier la mise en place des plans sociaux et de rendre obligatoire la mobilité interne en cas de restructurations, tout en plafonnant les indemnités de licenciement, est un recul sans précédent.

      Nous craignons et pensons fortement que bon nombre d’entreprises vont s’engouffrer dans ce dispositif pour alléger leur masse salariale à bon compte, ce qui aura pour effet d’augmenter le nombre de chômeurs et non de le réduire.

      Quelles contreparties ?

      La taxation de certains Contrats à Durée Déterminée (qui a fait saliver les futurs signataires lors des dernières heures de négociations)  excluent le travail intérimaire (dont les entreprises sont friandes), ainsi que les contrats saisonniers et les CDD de remplacement. L’accord prévoit la mise en place d’un nouveau contrat précaire pour les entreprises de moins de 50 salariés appelé « Contrat à Durée Indéterminée Intermittent » : TOUT UN PROGRAMME EN DEFAVEUR DES SALARIES !

      L’accès généralisé à une complémentaire santé collective financée pour moitié par l’employeur qui devra être mise en place dans les branches au plus tard le 1er Janvier 2016,  est une autre de ces contreparties. Pour FO, la taxation de certains CDD coûtera certes 110 millions d’€ aux entreprises mais rapportera 150 millions d’€ au patronat au titre des exonérations de charges patronales, soit un gain de plus de 40 millions d’€ accordés de nouveau aux entreprises.

      Le gouvernement persiste à mettre en place de nouvelles exonérations patronales. Chacun sait que, depuis plus de vingt ans, ces dispositifs existent (avec un coût de plusieurs centaines de milliards d’€), sans créer de l’emploi ni même réduire le chômage, bien au contraire.

      Quant à la mise en place obligatoire d’une complémentaire santé dans les branches professionnelles (déductible fiscalement pour les entreprises), si cela peut paraître attractif, nous considérons qu’il s’agit là d’une mesure dérisoire.

      Voilà le triste bilan que nous pouvons tirer de cet accord infâme qui remet en cause les intérêts matériels et moraux des travailleurs pour se soumettre aux marchés financiers et au patronat (avec la trahison de syndicats complaisants dont les dirigeants de la CFDT ont été très grassement remerciés par le gouvernement (*)), et qui a été accepté par nos dirigeants politiques aux ordres de Bruxelles et du patronat (Mme PARISOT qui en profite pour vouloir rester un peu plus longtemps aux manettes du MEDEF). A peine l’encre des signataires était sèche que les annonces de PSE et de fermetures de boîtes se succédaient, y compris dans son propre groupe.

       

      POUR FO, CET ACCORD EST INADMISSIBLE ET CRAPULEUX !

      NOUS ALLONS LE COMBATTRE !

      Danger pour les travailleurs ! UNION DEPARTEMENTALE FO DE L’AISNE

      UNION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS FO DE L’AISNE

      19 rue du Président Kennedy

      02100 Saint-Quentin

      Tél.: 03.23.65.66.66 - Fax: 03.23.65.66.61

      courriel : udfo02@force-ouvriere.fr

      Gérald Fromager, Secrétaire général de l'UD 02 nous informe.

      fo-ud-02-saint-quentin.jpg

      Gerald-Fromager1.jpgILS ont osé ! ILS l'ont fait !


      Notre camarade Bernard CHALUREAU, parce qu'il a été l'un des principaux acteurs du dernier mouvement en date chez les pénitentiaires, a écopé de 10 jours d'exclusion temporaire après un conseil de discipline en juin. Il est celui qui ramasse le plus (d'autres camarades ont été condamnés avec sursis - sic !).
      C'est véritablement une honte.

      • Un gradé dit avoir été injurié. Les témoins de Bernard assurent le contraire. Ils sont 4, le gradé est seul. Qui croyez-vous que le Ministère écoute ?
      • Il y a eu le feu aux pneus. Oui, c'est vrai, j'y étais moi-même. Les camarades n'ont pas d'autres moyens pour bloquer le centre. Rappelons qu'ils n'ont pas le droit de faire grève.

      • C'est lui donc qui aurait mis le feu, seul, contre l'avis de tous les autres !
      • Le feu a intoxiqué une personne ! Lamentable ! Là encore, c'est le directeur qui a décidé de l'évacuation des personnels administratifs dans un désordre épouvantable. Qui est sanctionné ? Bernard ! Un agent aurait té intoxiqué ? Conduit à l'hôpital ? Où sont les certificats médicaux l'attestant ? La fumée aurait pénétré une enceinte - par définition close (on ne travaille pas les fenêtres ouvertes dans un centre pénitentiaire, peut-être que Mme la Garde des Sceaux l'ignore ...). Qu'importe ! 10 jours !

      Les pénitentiaires FO de l'Aisne ne sont pas rattachés à l'UD de l'Aisne. Pour des raisons trop longues à expliquer, ils sont - s'agissant de la Picardie - regroupés dans le Nord. Cela étant, nous ne serions restés neutres en cette affaire.
      Pour ceux qui ne le savent pas, en droit public, un recours n'est pas suspensif. Donc, même si - dans 2, 3 voire 3 ans - Bernard est rétabli dans ses droits, même s'il fait recours, l'Administration va lui retirer 10 jours de traitement.

      Notre camarade, Bruno CREMONT, sans attendre, avait décidé d'envoyer un chèque de solidarité à Bernard. Chèque que nous avions conservé, à la demande de Bernard.
      Nous appelons nos camarades, les syndicats qui le peuvent, à faire un geste, même symbolique.

      10 jours pour nous tous, c'est rien. Pour Bernard, c'est beaucoup !

      Merci d'indiquer, au dos des chèques - "SOLIDARITE BERNARD" en les établissant à l'ordre de l'Union Départementale FO.

      Et s'il y a plus que les 10 jours - ce que nous souhaitons - TANT MIEUX ! Le supplément sera consacré au fonctionnement du syndicat de nos camarades et à leur défense. Car, pour l'heure, les revendications demeurent et nos camarades risquent encore des sanctions.

      SOLIDARITE OUVRIERE POUR BERNARD !


      Merci
      G



      Gérald FROMAGER

      Contact : Secrétaire Général UD FO de l'Aisne

      Gérald Fromager, Secrétaire général de l'UD 02 nous informe.

      fo-ud-02-saint-quentin.jpg

      Gerald-Fromager1.jpgSALUT

      L’UD FO 02 a ouvert une nouvelle rubrique sur son site officiel (rappel : 25 557 connexions à ce jour).

      http://union-departementale-force-ouvriere-aisne.com/

      NOUVELLE RUBRIQUE

       Nous mettons en ligne les tracts que
      vous avez créés pour une plus grande diffusion et pour pouvoir les télécharger au besoin


      Chaque syndicat qui le souhaite pourra donc s’en inspirer pour écrire ses propres tracts FO.

      Salut et Fraternité G

      Cliquer ici

      A PROPOS D'UNE GREVE DURE (qui dure) ET DONT PERSONNE NE PARLE !

      fo-ud-02-saint-quentin.jpg

      Gerald-Fromager1.jpgDe quoi, ont-ILS peur ?



      Notre société est ultra informée des moindres faits et gestes de n’importe qui, à n’importe quel propos. C’est – en ce moment - la coupe d’Europe de foot, on y parle donc beaucoup de l’Espagne. Bizarrement, bien peu de « commentateurs » évoquent la grève des mineurs des ASTURIES (et de la Castille et Leon), en Espagne du Nord. Il y a 8000 mineurs en grève totale avec le soutien de la population, des affrontements violents avec la police espagnole (très « héritière » des méthodes franquistes).

      Les mineurs des Asturies ont une longue tradition de combat. Ils ont lutté pour la République, ils ont affronté le dictateur Franco, ils ont organisé des grèves difficiles sous le régime franquiste (à tel point que le gouvernement fasciste espagnol fit appel à des livraisons de charbon de Pologne, à l’époque sous le bloc des Pays de l’Est, pour briser leur grève...).

      Ne serait-ce que pour l’ensemble de leur histoire, les mineurs des Asturies méritent notre respect.

      Pour maintenir leur outil de travail, il leur faut – aujourd’hui – faire débloquer 300 millions d’euros. Une somme ridicule en comparaison des 100 milliards alloués aux banques. Mais, cela leur est refusé. Ils ont combattu la dictature franquiste, ils combattent la dictature de la « Troïka » (nom donné par les travailleurs grecs, à leurs « saigneurs » : le FMI, la BCE et la Commission de Bruxelles).

      Personne ne parle des mineurs du nord de l’Espagne en grève. Parce que nous sommes syndicalistes, comme eux, il nous paraissait juste et légitime d’évoquer leur combat contre les effets désastreux de ces politiques qui conduisent au chômage et à la misère.

      Malgré les ripostes des populations, la « Troïka » veut maintenir sa pression sur les gouvernements pour faire adopter les traités de rigueur budgétaire jusqu’à les faire entrer dans les constitutions nationales, dont la nôtre.

      A ce propos, l’UD FO 02 se félicite de la déclaration unanime de la Commission Exécutive Confédérale qui précise (extraits) :

      « La Commission exécutive confirme, en particulier, la ferme opposition de FORCE OUVRIERE au MES (Mécanisme européen de stabilité) et au TSCG (Traité de stabilité de coopération et de gouvernance)…
      …Dans cette logique la Commission exécutive confirme la détermination de FORCE OUVRIERE à combattre toute politique d’austérité, socialement, économiquement et démocratiquement suicidaire. ».

      Saint-Quentin, le 29 juin 2012

      Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster