Crise : l'automobile grippée serre la ceinture

 

 

Crise : l'automobile grippée serre la ceinture

L'économie continue de subir la crise issue de la financiarisation à outrance. Certes touché, le secteur automobile se réajuste oppotunément, salué par les marchés qui entrevoient de futurs profits.

Le Malheur des uns ...

Le Monde

"La sortie de crise sera plus lente que ne le prévoyait l'administration Obama" titre le journal vespéral qui souligne : "Les analystes de Godman Sachs notent que l'embellie des marchés financiers s'inscrit dans le sens contraire aux données réelles de l'économie." En effet, les "renflouements publics d'entreprises en difficulté se poursuivent. Vendredi, le Tresor américain a avancé 4 milliards de dollars supplémentaires au constructeur automobile General Motors. Son ancienne filiale financière, GMAC, devenue une institution de crédit indépendante, a perçu le même jour 7,5 milliards de dollars de Washington, après les 5 milliards reçus fin 2008".

France-Soir

 Le Quotidien populaire évoque également le sort de General Motors: "S'il s'est bien gardé samedi d'évoquer ce dépôt de bilan très probable de GM, le président Barack Obama n'en a pas moins déclaré haut et fort" qu'il espérait bien que les constructeurs automobiles GM et Chrysler sortent de la crise "plus minces", "dégraissés" et "plus compétitifs", On ignore, en lisant l'article, quels sont les espoirs des salariés concernés. 

La Tribune

En revanche, l'Etat allemand n'appelle pas à l'anorexie pour Opel, filiale de GM. Selon le quotidien économique, il tente de diminuer le nombre de licenciements en évoquant une faillite pour faire pression sur les candidats à la reprise : "Fiat, qui veut supprimer 10 000 emplois en cas de reprise d'Opel, jure désormais que seuls 2 000 le seront en Allemagne, où aucune usine ne fermera." L'équipementier Magna doit "revoir sa copie sur les 2 200 emplois menacés sur la seule usine de Bochum", et faire savoir s'il compte sur le gouvernement pour prendre en charge les pensions de retraite des salariés d'Opel.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster