CROISSANCE, CONSOMMATION ET POUVOIR D’ACHAT PRENNENT L’EAU

PRESSE - COMMUNICATION

Voix de presse

CROISSANCE, CONSOMMATION ET POUVOIR D’ACHAT PRENNENT L’EAU

La France est entrée officiellement en récession au premier trimestre 2013, ce qui signifie techniquement un recul du PIB pendant deux trimestres consécutifs, a annoncé l’Insee le 15 mai. L’Institut national de la statistique et des études économiques a également révélé que les chutes de la consommation et du pouvoir d’achat en 2012 étaient supérieures à ce qu’il avait évalué. L’état du navire a inquiété la presse.

Midi Libre
Avis de sale temps: «Aussi exécrables que cette météo de printemps. Les dernières statistiques économiques de la France traduisent une récession officielle et l’amorce d’une spirale déflationniste, situation aggravée par le patinage de la locomotive allemande. La “stagnation” officielle de l’économie française en 2012 ne faisait guère illusion. Désormais, c’est clair: la France est entrée dans sa deuxième récession depuis 2009.» L’horizon est bouché, gardons le cap.

L’Expansion
Même si on continue à prendre l’eau: «En fait, le défi de la France est moins cette récession conjoncturelle que sa stagnation structurelle depuis quelques années. La croissance nulle de 2012 prolonge en effet le quinquennat de Nicolas Sarkozy, au cours duquel le PIB n’aura quasiment pas progressé. Le plus gros danger de la récession actuelle, c’est qu’elle accélère la fermeture d’entreprises et accentue la désindustrialisation, en grande partie responsable de la perte de dynamisme du pays.» À force de supprimer des voiles et de créer des voies d’eau...

La Dépêche
«Selon l’Insee, pour la première fois depuis trente ans le pouvoir d’achat des ménages a reculé. Il s’est dégradé de 0,9% pour la seule année 2012. Les premières prévisions tablaient sur une baisse de 0,4%, mais la tendance s’est aggravée tout au long de l’année. Il s’agit de la plus forte baisse depuis 1984 (-1,1%), après une progression de 0,7% en 2011 et de 0,9% en 2010. La récession va enclencher une cascade dévastatrice pour le portefeuille des Français.» Bref, ils vont être à sec et ramer sur le sable.

Le Républicain Lorrain
«Et plus de la moitié des Français (58%) prévoient d’acheter encore moins dans les mois à venir, selon un sondage Mediaprism publié en avril par 60 millions de consommateurs. Les premiers postes sacrifiés seront les loisirs (66%), les vacances (63%). En revanche, la baisse des dépenses sur l’alimentation atteint ses limites si l’on compare les intentions en 2012 et 2013. On entre dans le dur des coupes dans le budget familial. Récession ou pas, il faut toujours payer la nourriture, le logement et l’énergie. Sans avoir toujours la garantie d’avoir, demain, un emploi.»

FO Hebdo - Mai 2013

consommation Pouvoir d’achat La Dépêche RÉCESSION VOIX DE PRESSE croissance Le Républicain Lorrain PIB Midi Libre

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster