NOUVELLES DU FRONT

Voix de presse

NOUVELLES DU FRONT

 

 

Bruits de bottes et fumées d’explosions, en Libye ou au Japon, ont tendance à couvrir les opérations sur le terrain français où les destructions se poursuivent.

 

 

 

 

Charente Libre
Les cibles sont stratégiques. «L’hôpital, l’équipement, la gendarmerie et la poste», énonce le maire de Confolens, capitale de la Charente: «Nous voyons arriver des mesures de restructuration, de réorganisation... Il s’agit, dans la grande majorité des cas, d’une réduction des moyens! Chaque mesure vient compromettre le fragile équilibre que nous nous efforçons de préserver.»

Les Échos
La logistique des aides est touchée. «Les effectifs de la Sécurité sociale sont revenus à leur niveau de 1976.» Et «ce n’est pas fini». Les effectifs des caisses d’allocations familiales vont notamment revenir en 2012 à un niveau inférieur à celui de 2004.

Le Parisien
Même les hôpitaux sont frappés: «Les hôpitaux publics auraient perdu près de 10 000 postes. Ce sont 9 800 emplois qui auraient disparu des hôpitaux publics entre 2008 et 2009.»

La Dépêche
Le personnel hospitalier ne sait plus à quel saint se vouer: «On attend de voir le résultat, pour l’instant on nous balade. Il va falloir que les politiques s’expliquent; on craint des coups de couperet. Tout le monde subit déjà des restrictions: on manque de remplacements en infirmiers, du coup les heures supplémentaires s’accumulent et des services ont même fermé», souligne Marie-Odile Soula pour le syndicat FO. Pas brillante la situation des soins médicaux que, paraît-il, le monde entier nous envie.

Le Nouvel Observateur
Droits de l’homme et même de l’enfant sont menacés avec la fusion de «quatre autorités jusqu’ici indépendantes: le Médiateur de la République, le Défenseur des enfants, la CNDS et la HALDE». L’opposition a dénoncé un «texte finalement porteur de régression» en matière de «défense des libertés et des droits des citoyens».

Vosges Matin
Le risque d’une cinquième colonne plane: «Nous déciderons cet été de la création d’une cinquième protection aux côtés de la maladie, de la retraite, de la famille, des accidents du travail qui sont les branches traditionnelles de la Sécurité sociale», a déclaré le chef de l’État le 10 février. «Ce socle de “solidarité nationale” devrait être complété par les assurances privées, une piste sur laquelle a insisté le président Sarkozy.» Celui qui dispose de la force de frappe française.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster