RETRAITES : UNE PRUDENCE AFFICHEE

Retraites: une prudence affichée

Après la déclaration du chef de l’État affirmant ne pas vouloir «passer en force» la «réforme» des retraites, mais assurant que celle-ci serait adoptée «dans les six mois», et la parution d’un sondage révélant que plus des deux tiers des Français sont attachés à la retraite à 60 ans, les médias ont reproduit maintes déclarations de tous bords.

Le Parisien
La prudence de l’ancien dirigeant du principal parti d’opposition est répercutée par le quotidien: il estime qu’il «faut une réforme des retraites», qu’il «va falloir des mécanismes: sans doute faut-il allonger la durée des cotisations à mesure que l’espérance de vie s’allonge», et qu’il «fallait revoir les règles «tous les cinq ans», en fonction de «l’espérance de vie» et de «la pénibilité des métiers».

Le JDD
Réponse du porte-parole de la majorité retranscrite dans Le Journal du Dimanche: «Dire que c’est une réforme seulement pour cinq ans, c’est pire pour les Français, c’est anxiogène», mot très usité en ce moment: «ça leur fait peur» à ces irrationnels de Français.

Sud-Ouest
D’ailleurs, d’après l’éditorialiste du grand quotidien aquitain, «l’unanimisme libéral qui prévalait jusqu’à la crise de septembre 2008 s’étant quelque peu disloqué, le gouvernement aborde la réforme des retraites avec une nouvelle prudence. La simple équation administrative qui veut que l’on indexe l’augmentation de la durée de cotisation à celle de la durée de vie, au motif qu’elle tombe sous le sens, est de plus en plus mise en doute». Et d’estimer qu’il «y a certes peu de chances qu’un certain nombre de tabous soient levés, au premier rang desquels figurent l’augmentation des cotisations et l’élargissement de l’assiette des cotisants, qui pourraient, selon certains, à la fois garantir la retraite à 60 ans et un revenu décent».

 

FO

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster