Voix de presse - PÔLE EMPLOI

 

PRESSE - COMMUNICATION

Voix de presse

 

PÔLE EMPLOI : à couteaux tirés

Deux incidents graves survenus à Pôle emploi ces derniers jours sont venus témoigner de conditions de travail particulièrement dégradées, alors même que le chômage continue sa progression

 

 

 

 

France-Soir

« Les incidents se multiplient dans les agences Pôle emploi de la région parisienne. Ce lundi matin, un demandeur d'emploi a sorti un couteau et a commencé à se taillader le bras dans un bureau de la Seine-Saint-Denis. » Déjà, le 17 octobre, un quadragénaire avait retenu en otages, , sous la menace d'une arme factice, deux responsables d'une agence du Xl" arrondissement de Paris. Dans un climat social déjà tendu, une partie des agents ont exercé leur droit de retrait la semaine dernière, en signe de protestation contre la multiplication des agressions».

Le Figaro

«Cinq mille cinq cents incidents ont été recensés l'an dernier. Surtout, leur nombre a progressé de 20% au Premier semestre 2011», a précisé le patron de Pôle emploi. «Tensions accrues, insultes de plus en plus fréquentes à l'accueil:les agents évoquent un environnement de travail qui s'est dégradé depuis la fusion et la montée simultanée du taux de chômage». Cette «fusion de I'ANPE et des ASSEDIC, opérée à marche forcée au plus fort de la crise en 2009, les agents ont souvent l'impression qu'elle est venue aggraver la situation».

 

Le Point

«Les incivilités, les agressions verbales ou physiques et leurs conséquences, des agents qui craquent et qui se réfugient denière des médicaments anti-stress ou des conduites addictives, c'est en hausse constante», a déclaré Jean Montéro, délégué syndical pour FO Pôle emploi.

L'est Républicain

«Une salariée de Pôle emploi Toulouse» a même effectué une grève de la faim.Elle «dénonce une dégradation du service rendu à l'usager, l'incapacité des agents à mener de front deux tâches très spécialisées, le risque d'allongement des délais d'indemnisation ou même de suppression des indemnités. Son agence a été le théâtre, la semaine passée, de trois agressions verbales».

La Dépêche

ll n'y a pas que Pole emploi: «Explosion des arrêts de travail, mouvements de grève: dans plusieurs secteurs, les agents de la fonction publique manifestent leur malaise. Trois mois de grève aux urgences psychiatriques, presque cinq mois aux urgences de Rangueil et plus de quarante infirmières du bloc opératoire H3 de Rangueil mobilisées hier. Au CHU de Toulouse, pour les infirmiers, «la coupe est pleine». Manque de personnel, besoin de reconnaissance sont lesgriefs principaux.»

FO Hebdomadaire - octobre 2011


TVA : ce qui se prépare - Cliquer sur "lire la suite"

 

 

TVA : ce qui se prépare

 

Une TVA sur la restauration qui passerait à 7 % ou 9 %, selon les premières hypothèses.

  

1 / Hausse ciblée de la TVA
La plus significative de ces mesures est une hausse de la TVA à 5,5 % qui toucherait certains produits et services
Les travaux dans les logements pour les particuliers, la restauration et les services à domicile seraient visés. Les deux premiers rapporteraient 1,5 milliard d'euros avec une TVA à 7 % et 3 milliards d'euros avec une taxe à 9 %.
Interrogée lors du « Grand rendez-vous » Europe 1, la ministre de l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a proposé de remonter la TVA réduite sur les produits phytosanitaires, une mesure qui permettrait de dégager 45 millions d'euros. « J'ai proposé qu'on remonte la TVA sur les produits phytosanitaires. Aujourd'hui ils sont à 5,5. On pourrait les passer à un taux normal et je pense que ce serait un signal envoyé sur le fait que ces produits-là ne sont pas neutres, qu'ils ont un impact sur la santé », a-t-elle expliqué. « C'est quelque chose dont on peut compenser l'impact en termes de compétitivité pour les agriculteurs », selon elle.

2 / L'impôt sur les sociétés à 36 %
Aussi envisagé, et quasi décidé selon le JDD, le taux de l'impôt sur les sociétés passerait de 33 à 36 % pour les grandes entreprises (chiffre d'affaires de plus de 150 millions d'euros), soit un gain d'un peu plus d'un milliard d'euros.

3 / Économies des collectivités
Une idée du gouvernement serait de stabiliser l'augmentation des dépenses des collectivités locales, actuellement de 4 % par an, soit environ 4 milliards d'euros.

Voici les mesures phares qui sont en ce moment étudiées par le gouvernement.

TOUJOURS à la recherche de 6 à 8 milliards d'euros pour réduire son déficit comme prévu en 2012, le gouvernement planche sur plusieurs mesures destinées à augmenter les recettes (une hausse ciblée de la TVA notamment), tout en maîtrisant certaines dépenses, selon « Le Journal du dimanche ». Le ministère du Budget n'a pas souhaité commenter ces informations hier et un porte-parole a précisé que rien n'était décidé. Le journal dominical, qui n'identifie pas ses sources, détaille ce que pourraient rapporter cinq mesures phares.

  

4 / Un frein aux dépenses de Sécu
L'État souhaiterait freiner les dépenses de la Sécurité sociale, en maintenant d'une part l'augmentation de celles de l'Assurance-maladie à 2,5 %, contre 2,8 % prévus pour 2012, pour un gain de 500 millions d'euros, et d'autre part en agissant contre les fraudes.

5 / Réduire le train de vie de l'État
Puisque l'on n'est jamais mieux servi que par soi-même… le dernier pôle d'austérité concernerait le train de vie de l'Etat, à savoir s'attaquer à certains budgets ministériels ou faire baisser les dotations aux organismes et entreprises publiques.
Selon le « JDD », plusieurs députés de la majorité insisteront, la semaine prochaine, sur la nécessité de toucher aux dépenses.

Origine des données
Journal L'union

Cliquer sur la bannière ci-dessus
pour voir l'article dans son
contexte d'origine.

COMMUNICATION PRESSE PÔLE EMPLOI France-Soir Le Point Le Figaro l'Union L'est Républicain FO Hebdomadaire La Dépêche

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster