TURQUIE: LE LIBÉRALISME PERDRAIT-IL DES CROYANTS?

PRESSE - COMMUNICATION

Voix de presse

TURQUIE:

LE LIBÉRALISME PERDRAIT-IL DES CROYANTS?

La Turquie connaît depuis le début du mois de juin de violentes émeutes. La presse multiplie les analyses pour trouver les causes d’un éventuel «printemps turc». Mais la défense des arbres d’un parc stambouliote ne cacherait-elle pas, face à un libéralisme autoritaire, un désarroi économique et social?



Les Échos
De longue date chef du gouvernement, «Erdogan fait preuve d’un très grand libéralisme sur le plan économique. Ce qui explique d’ailleurs sa volonté de moderniser Istanbul en laissant construire des centres commerciaux et des nouveaux immeubles un peu partout». Florissant...

Témoignage chrétien
Mais les fruits ne profitent pas à tout le monde dans ce pays où «le revenu par habitant a été multiplié par trois en dix ans et où 20% des ménages les plus riches gagnent huit fois plus que les 20% les plus pauvres. On vantait jusqu’alors le modèle turc, libéralisme économique, croissance, conservatisme moral et islamisme».

Challenges
Quant aux jeunes pousses: «Depuis 2007, le nombre d’enfants vivant dans la pauvreté a augmenté dans seize pays de l’OCDE, les hausses dépassant deux points en Turquie, Espagne, Belgique, Slovénie et Hongrie.»

Sud-Ouest
Ainsi, «la Turquie est avec Israël et les États-Unis un des trois pays les plus inégalitaires de l’OCDE», concède Ali Kazancigil, politologue et directeur de la revue géopolitique Anatoli.

Le Monde
Pourtant l’orientation économique du pays est loin de déplaire à Bruxelles: «Un rapport de 2009 de la Cour des comptes européenne a montré que la Commission a versé 6 milliards d’euros à la Turquie dans le cadre de son processus d’adhésion: 1,2 milliard sur la période 2002-2007 et 4,9 milliards prévus pour 2008-2013, ce qui en fait le premier bénéficiaire de l’instrument de pré-adhésion. Des montants en constante augmentation: les aides versées ont presque doublé en sept ans.» Bref, la Commission européenne croit en cette Turquie.

Le Républicain Lorrain
Et elle s’est trouvée fort dépourvue le printemps venu: «La brusque flambée de manifestations antigouvernementales en Turquie a pris par surprise les pays européens, qui attendent de voir si ce pays sera à son tour saisi par la fièvre qui déstabilise le Moyen-Orient. La prudence prévalait hier, 3 juin, à Bruxelles comme dans la plupart des capitales européennes.»

Le Figaro
Une mauvaise fièvre pour un élève modèle bien noté par les agences de notation financière. Ainsi, Moody’s est séduite «à la fois par l’amélioration de l’économie et des finances publiques dans le pays, mais également par les progrès dans les réformes structurelles et institutionnelles (mesures pour les retraites, le code du commerce et sur la dépendance énergétique notamment)». De beaux jours en perspective, menacés par un printemps...

FO Hebdo - Juin 2013

VOIX DE PRESSE Turquie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster