UNE REPRISE SUR DE BONNES PRISES?

PRESSE - COMMUNICATION

Voix de presse

UNE REPRISE SUR DE BONNES PRISES?

«La croissance atteindra 0,8% en fin d’année par rapport à la fin 2012», prévoit l’INSEE, l’Institut national de la statistique et des études économiques, dans sa dernière étude, publiée le 3 octobre sous le titre «L’éclaircie se confirme». Plus ou moins optimistes, une éclaircie étant, selon le Larousse, une «amélioration brève entre deux averses», les organes de presse se sont interrogés.

Le Journal du Dimanche
«La France est en passe de renouer avec la croissance, selon les dernières prévisions de l’INSEE. L’institut de la statistique titre sa dernière étude, publiée jeudi soir, "L’éclaircie se confirme". Après l’inattendu rebond du deuxième trimestre, la progression du PIB reprendrait solidement en fin d’année. Toutes les courbes se redressent.» D’ailleurs, «les Français eux-mêmes se disent de plus en plus optimistes, à en croire l’enquête sur le moral des ménages».

Le Figaro
«Le moral des Français a poursuivi sa remontée en septembre, les ménages se montrant plus optimistes quant au contexte économique du pays, a indiqué l’INSEE jeudi 26 septembre.»

Direct Matin
Mais ça, c’était avant: en effet, le 6 octobre on apprend que «les Français sont inquiets pour l’avenir. Ils sont 64% à se déclarer pessimistes, estimant que la situation économique et leur pouvoir d’achat ne vont pas se redresser dans les prochaines années, selon une étude du Boston consulting group rendue publique hier». Le moral c’est comme la reprise, ça va et ça vient.

La Croix
«Les plus pessimistes sont les personnes en emploi ou au moins en situation de travailler. Ouvriers et employés voient les choses plus négativement que les cadres et professions libérales.» On se demande pourquoi...

Ouest-France
«La croissance? Après +0,5% au deuxième trimestre, elle serait nulle au troisième trimestre et gagnerait +0,4% au dernier trimestre. Des chiffres qui permettraient de retrouver, fin 2013, le niveau de croissance d’avant-crise, en 2008. Maigre satisfaction. Côté emploi? On parle seulement de limiter la casse.»

Le Nouvel Observateur
Et encore, les chiffres sont un peu aidés: «Ce qui stabilise le taux de chômage entre le troisième et le quatrième trimestre, ce sont les emplois aidés», a expliqué Laurent Clavel, responsable de la synthèse conjoncturelle de l’institut. "Pour compenser l’augmentation naturelle de la population active et faire diminuer le chômage, il faudrait créer plus de 30.000 emplois par trimestre", a-t-il rappelé.»

Le Parisien
«Si, globalement, ces chiffres dressent le tableau d’une économie française sortie de la récession, l’INSEE prévient: "Cela ne veut pas dire que la crise est effacée". La zone euro, et avec elle la France, pourrait voir sa reprise "piétiner" par les perspectives des pays émergents "plus fragiles que d’habitude". Sans compter l’incertitude qui pèse sur la crise budgétaire américaine.» En résumé, tout ira bien si rien ne va mal.

FO Hebdo - Octobre 2013

PRESSE - COMMUNICATION VOIX DE PRESSE

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster