Calcul des effectifs: Quel est le bon taux d’absentéisme ?

Calcul des effectifs: Quel est le bon taux d’absentéisme ?

cropped-bandeau-blog3.jpg
http://www.fosps.com

Par Denis

 

http://www.fosps.comIl n’est pas une étude traitant des effectifs nécessaires pour effectuer un travail qui n’intègre, ou n’intègre pas, un taux d’absentéisme. Le différend entre le « patron » et le syndicat est de savoir s’il faut ou pas prendre en compte ce dernier pour déterminer le nombre de personnes utiles au travail prescrit. C’est important puisque ne pas tenir compte des absences au poste de travail, et ce quel qu’en soit le motif, c’est créer les conditions d’une mauvaise organisation du travail.

Mais vient ensuite la manière de calculer ce taux,  et là,  le virtuel l’emporte souvent sur le réel.

Alors il y a plusieurs méthodes :

    • L’une consiste à établir un rapport entre le nombre de jours d’absence et le nombre de jours de l’année. (jours d’absence/365). C’est celle de l’ANAP (L’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux)   par exemple que le ministère de la santé reprend à son compte parce qu’elle minimise ce taux. En effet les absences sont rapportées sur une durée de 365 jours, alors que les agents travaillent au plus 229 jours de 7 heures dans l’année.
    • Une autre méthode reprend ce nombre de jours d’absence sur le nombre de jours théoriques travaillés. (jours d’absence / jours normalement travaillés). Cette méthode est la plus juste et la plus répandue. C’est celle qu’utilise l’ANACT (1) et qui est rapportée dans un document ci-dessous:
« Absentéisme : outils et méthodes pour agir »

 

En fait les deux méthodes sont intéressantes si elles sont constantes et si elles permettent de mesurer les évolutions. Ce sont des outils pour observer les progressions et prendre les mesures qui s’imposent pour les inverser, notamment pour réduire le nombre d’accidents de travail ou de maladies professionnelles.

Par contre pour calculer la réalité des besoins en personnel dans les services elles sont inopérantes.

Nous l’avons démontré dans notre article, « le calcul des effectifs, soyons clairs! »

Le seul taux qui puisse être pris en compte est le rapport existant entre le nombre de jours réels d’absence et le nombre de jours réels ou l’agent était prévu dans le planning du service.

Pour simplifier ce second critère tout le monde s’accorde à prendre en compte la durée annuelle réglementaire du travail en fonction de l’organisation du travail de l’agent (de 1607 h maximum pour les personnes de jour à 1476 pour ceux de nuit)

Pour être encore plus précis nous reprendrons les conclusions de notre précédent article sur le calcul des effectifs pour tenir compte des 2 jours hors saison et du jour de fractionnement.

Ainsi, pour un calcul de taux au plus près de la réalité, les durées annuelles du travail à l’hôpital seront respectivement ramenées :

      • de 1607 h/an  à 1593 h/an,
      • de 1582 h/an  à 1568 h/an,
      • de 1568 h/an  à 1554 h/an,
      • de 1476 h/an  à 1462 h/an.

Dans ces conditions le petit outil ci-contre doit vous permettre de calculer votre taux d’absentéisme à rapporter dans les tableurs de calcul des effectifs qui vous le demandent. En cliquant sur l’image vous accédez au tableur. Vous renseignerez la durée quotidienne, la durée annuelle et le nombre de jours d’absences et le taux s’affichera automatiquement.

Ne pas tenir compte de l’absence des agents à leur poste de travail,

      • c’est créer les conditions du mauvais travail,
      • c’est mettre en place des organisations du travail qui favorisent les risques psychosociaux
      • c’est abandonner les exigences de qualité.

Donc, il faut calculer les effectifs nécessaires en tenant compte de la réalité du temps de présence effectif sur chaque poste de travail.

DG.

 

(1) L’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail.

Voir l'article dans son contexte d'origine : Cliquer ici

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectificat ion, de modification et de suppression des données qui vous concernent (Art. 34 de la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978) sur l'ensemble du site. Pour l'exercer, Cliquez sur cette bannière pour contacter le webmaster